Boldness Be My Brother

Boldness be  my brother

Briefing anglo-américain

Boldness be  my brother1 Boldness be  my brother2 Boldness be  my brother3 Boldness be  my brother4

10 Responses to Boldness Be My Brother

  1. Carlos Carlos dit :

    Une jolie défaite de bibi sur ce scénar alors que j’étais confronté aux allemands de Bertrand (de Wargamer.fr)
    Ca faisait longtemps; ça remet les idées en place 😀

    Difficile de jauger l’équilibre du scénar sur cette seule partie (après que j’aie jeté l’éponge à 25 minutes de la fin), et qui plus est quand on s’est pris une rouste. Ca me semble tout de même tendu pour les Anglo-américains.

    Les Alliés débutent le scénar avec une supériorité en trompe l’oeil. De l’infanterie décente, quelques chars (légers puis 4 Cromwells) face à une piétaille allemande fébrille (conscrite ou bleue).
    Le souci vient de ce qu’à côté de cette bleusaille allemande, le terrain est tout de même bien verrouillé par plusieurs casemates/bunkers et quelques diables de canons AC.

    Ce fût donc ma priorité de localiser et détruire ses derniers avant de faire progresser l’infanterie, plutôt que de l’élancer à découvert, sous le feu des casemates/canons AA, sans l’appui de mes chars.
    Cette phase s’est déjà révélée problématique: je ne localise pas tout le monde et mes mortiers légers se révèlent par exception très décevant (niveau précision) en tir direct. 42 obus (!) de 60 mm échouent à mettre HS le moindre des canons ciblés.

    Bref, le temps presse avant que l’allemand touche ses renforts et je m’élance tout de même, infanterie et chars. Un canon de 75 mm allemand qui n’avait pas été repéré fait alors de gros dégâts et résistera beaucoup trop longtemps à ma riposte.

    Je suis donc déjà paralysé au moment de l’arrivée des renforts teutons. Mon infanterie est écornée et n’a pas véritablement de couvert pour avancer; mes chars pour partie détruits/ pour partie sur les arrières, incapables de soutenir efficacement les éléments avancés.

    Et dans les renforts allemands (qui tombent juste avant la mi-partie), à côté d’une infanterie nombreuse mais toujours inexpérimentée, ya du très beau matos, vraiment, contre lequel je n’ai ni avantage tactique ni équipement percutant à opposer.

    Désespoir ! 😀

    Si d’autres viennent à jouer ce scénar, je serai ravi d’avoir leurs avis.

  2. Emil Emil dit :

    Je note, je suis en train de chercher un scénar contre Redwood.

  3. Emil Emil dit :

    On va certainement toucher à la fin sur ce scénar contre Redwood.
    Même problème d’obus qui ne touchent pas les canons, j’en ai chié …

    J’ai réussi à prendre l’objectif, il me reste + de 15 minutes à tenir
    Je n’ai plus aucun char, il lui reste un Pz, un chasseur de char, du Flak-HT à gogo …

    ça va être tendu ..;

    SPOIL SPOIL SPOIL

    Pour les Us : Préservez à tout prix les chars jusqu’à l’arrivée des renforts blindés allemands, y compris les petits stuarts de début de partie …
    La progression au centre semble assez facile, ne négligez pas le côté gauche tout de même afin d’avoir un appui-feu en fin de partie…

    Mais le scénar est intéressant pour les 2 côtés je pense –

  4. Emil Emil dit :

    FIn de partie
    Je donne ma reddition à la 13e minute

    113/950 avec un paramètre non rempli pour Alma /

  5. Carlos Carlos dit :

    Un résultat qui vient accréditer l’impression d’un scénario « tendu » côté Alliés.

  6. messeranck messeranck dit :

    Est-ce moi ou bien une impression que les canons AC sont très difficiles à déloger dans CM?
    Si par le plus grand des hasards ils ont été repérés mais pas détruits ils deviennent comme un « aiguillon » ds la défense et peuvent faire très mal.
    Hein Tassin ?

  7. Redwood Redwood dit :

    Emil, tu jouais la même partie contre Alma si je comprends bien ?

    Quoi qu’il en soit j’attends pour ma part que la partie s’achève avant de donner mes impressions mais je tiens juste à préciser que côté allemand c’est pas tout rose non plus… ^^

    Quant aux canons AC (pas sûr que ce soit le lieu pour en discuter par contre) je ne suis pas tout à fait d’accord avec Messeranck, je trouve au contraire qu’ils sont très vulnérables une fois repérés, surtout avec l’abandon irréversible qui empêche d’aller planquer les servants s’il grêle trop fort… ^^
    Donc certes les canons peuvent être redoutables mais d’un autre côté ils deviennent vite des cibles faciles.

    • Redwood Redwood dit :

      Ah ben non, c’était bien de notre partie qu’il s’agissait, petite confusion de nom simplement. Et il me manquait le dernier fichier pour que je puisse avoir le résultat final que voici :

      Bilan plus meurtrier que pour la bataille de Carlos et je dois dire qu’effectivement on y est pas allé avec le dos de la cuillère.

      Mes impressions sur ce scénario (à ne pas lire si vous voulez jouer ce scénario à l’aveugle) sont que la situation en défense est relativement confortable, on a de bonnes lignes de vue pour contrôler les différents axes d’approche possibles, du matériel correct à disposition et des hommes en bon nombre.

      Par contre je n’avais jamais joué avec des effectifs aussi peu expérimentés et c’est à s’arracher les cheveux ! ^^ Ils craquent très vite, visent très mal, se rendent pour un rien… Combien de fois j’ai dû renvoyer au front des unités qui avaient fui… 11 hommes se sont rendu et beaucoup ont été abattu en fuyant. Bref, c’est là je crois la grosse difficulté côté allemand qui peut faire pencher la balance si le joueur allié parvient à bénéficier de ce malus.

      Les renforts sont un vrai soulagement, du lourd permettant de rattraper le rapport de force pas évident à tenir en première partie. Mais attention, si quelques éléments sont un peu plus expérimentés ce n’est pas le cas de tous et quantité ne veut pas forcement dire qualité…
      Mon panther (experience : bleu) a par exemple paniqué en se prenant une salve d’obus de 20mm en provenance d’un blindé anti-aérien qui avait tout juste éraflé la peinture. Fumigène, recul, équipage secoué et tout le toutim… ^^

      Bref, il faut constamment surveiller le moral des hommes et on a le sentiment d’être sur une corde raide en permanence. Ça rend la partie très palpitante et attrayante, le visionnage en début de chaque tour est une vraie torture !

      En tout cas je dois avouer que je ne pensais pas obtenir ce résultat. Bravo tout de même à Emil qui aura bien malmené ma bleusaille et qui m’aura fait douter jusqu’au bout.

  8. Emil Emil dit :

    Euh oui, je ne sais pas pourquoi je suis parti sur Alma,
    Dsl -pour la confusion

    En tout cas partie palpitante –

    Le petit reproche de ce scénario serait peut-être la taille de la carte réduite au strict minimum … Les hommes ne fatiguent pas trop à courir ..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *