Destruction d’un pont: le sort des occupants

http://i1173.photobucket.com/albums/r597/Nitouche1/des1.jpg

Une situation de jeu qui reste rare, raison de plus pour -faut d’expérience similaire- avoir de la difficulté à en anticiper les effets.
Il y a évidemment de fortes chances que vous ayez mieux à faire que démonter pierre par pierre un pont. Il y a également beaucoup de chances que, même si vous vous y mettez, l’adversaire, volontairement ou involontairement, décampe du pont sous l’avalanche d’obus.

Mais pourtant, si ce n’est pas le cas…  :dents:

Un essai avec trois tigres qui se sont adjoints les services de gentils testeurs de leur propre camp. Aucun bébé phoque n’a bien sûr été molesté pendant l’expérience.  

Sur le pont, un Puma et un groupe d’observateurs à pied.

http://i1173.photobucket.com/albums/r597/Nitouche1/des2.jpg

La seconde précise de l’effondrement : pendant une fraction de seconde, les occupants font fi des élucubrations de Newton…

http://i1173.photobucket.com/albums/r597/Nitouche1/des3.jpg

…Mais ne tardent pas à tous périr… :|

http://i1173.photobucket.com/albums/r597/Nitouche1/des4.jpg

Comme vous êtes -je le sais- aussi curieux et malsain que moi, vous passerez en vue « sous-marine » pour vous rendre compte que la carcasse du Puma et les cadavres n’ont pas disparus de la carte. Ils sont « tombés ».

Pour avoir fait le test sur une habitation à étages, le même phénomène est constatable lorsque des fantassins voient le plancher d’effondrer sous eux (et non pas le plafond sur eux, situation qui peut laisser des survivants).

Dans Combat Mission, toute chute est mortelle.  :dents:

2 Responses to Destruction d’un pont: le sort des occupants

  1. Emil' Emil' dit :

    On peut anticiper en abimant le pont suffisamment, de façon à ne plus avoir qu’a envoyé 1 ou 2 obus pour le détruire …

    A voir si les 2 obus ne sont pas plus utiles directement dans la tronche de l’ennemi …

  2. Carlos Carlos dit :

    Pourquoi pas, mais il n’y a pas d’indicateur de l’imminence de l’effondrement. C’est un peu pile ou face.

    De toutes les manières, un adversaire sensé ne s’attardera je pense pas sur un pont battu par le feu ennemi.

    Par contre, s’il y a bien un attrait pour un défenseur à la destruction d’un pont, c’est de limiter les points de franchissement de l’attaquant et de l’obliger à passer par un endroit ou (grâce à l’économie de moyens) on aura fabriqué une belle « Kill Zone » en postant un canon de 88/un Firefly/un champ de mine/sa belle mère (rayer les mentions inutiles) 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *