Obstacle « Barbelés »

http://i1173.photobucket.com/albums/r597/Nitouche1/B16.jpg

Nous ne parlons pas là des vulgaires clôtures dont on se sert pour parquer les bestiaux qui ne sont pas pourvus de fusils automatiques.
Il s’agit, comme pour les hérissons, d’obstacles militaires, d’objets de défense et d’interdiction disponibles dans certains scénarios et via l’éditeur.
Ça coupe, ça pique, et ça vous permet de ramener le tétanos en souvenir au pays. 

On va le voir, les propriétés des barbelés sont absolument passionnantes.  

Franchissement

Notre premier test à été effectué avec une brave unité d’infanterie italienne.

http://i1173.photobucket.com/albums/r597/Nitouche1/B1.jpg

http://i1173.photobucket.com/albums/r597/Nitouche1/B2.jpg

Mais…où partent-ils ?

http://i1173.photobucket.com/albums/r597/Nitouche1/B3.jpg

On le voit, l’infanterie préfère un large détour pour aller chourer un Vespa plutôt que de se frotter à l’obstacle.

Second test, avec un char léger Stuart.

http://i1173.photobucket.com/albums/r597/Nitouche1/B4.jpg

http://i1173.photobucket.com/albums/r597/Nitouche1/B5.jpg

Notre Stuart (blindé léger) franchit l’obstacle et en écrase une section au passage, permettant par exemple à l’infanterie de le suivre.

Troisième test, avec une Jeep.

http://i1173.photobucket.com/albums/r597/Nitouche1/B12.jpg

http://i1173.photobucket.com/albums/r597/Nitouche1/B13.jpg

La Jeep contourne l’obstacle et profite d’une ouverture dans la rangée pour s’y glisser.

Un nouveau test avec le même engin, éloigné d’une ouverture, donne un résultat étonnant:

http://i1173.photobucket.com/albums/r597/Nitouche1/B14.jpg

http://i1173.photobucket.com/albums/r597/Nitouche1/B15.jpg

Notre Jeep refuse cette fois complètement d’avancer, comme cela se produit lors d’un mouvement impossible. Il y a pourtant une ouverture, mais relativement éloignée. Plusieurs tests à diverses distances de l’ouverture nous ont permis d’observer qu’à plus de 6 cases de l’ouverture, la Jeep reste immobile.

Est-ce une exception due à des conditions spécifiques de test ou un mécanisme caché du pathfinding ? Nous n’en savons rien.

Un dernier test, plus général, lui aussi assez intéressant.

http://i1173.photobucket.com/albums/r597/Nitouche1/B17.jpg

http://i1173.photobucket.com/albums/r597/Nitouche1/B18.jpg

Des engins légers tels que le Half-track ou le M8 franchissent l’obstacle mais ne détruisent pas la section sur leur passage. Le Stuart comme le Sherman (Char léger et moyen) franchissent ET détruisent la portion de barbelés sur leur route.

Combat / Destruction

Nous l’avons vu, les chars en mouvement peuvent écraser une section de barbelés. Mais qu’en est-il des armes ?

http://i1173.photobucket.com/albums/r597/Nitouche1/B8.jpg

Un test avec une unité dotée d’armes légères nous donne le même résultat que pour les hérissons: les barbelés ne semblent pas faire obstacles aux projectiles ni ne bloquent les lignes de vue. On en conclura que leur capacité de couverture est inexistante.

http://i1173.photobucket.com/albums/r597/Nitouche1/B6.jpg

http://i1173.photobucket.com/albums/r597/Nitouche1/B7.jpg

Même constat avec l’armement lourd: notre Stuart qui s’échine à tirer sur les barbelés ne parviendra pas à les détruire, malgré plusieurs minutes de pilonnage ininterrompu.
(Un Sherman y a aussi dépensé la totalité de ses obus sans succès)

Par contre, contrairement aux hérissons…

http://i1173.photobucket.com/albums/r597/Nitouche1/B9.jpg

http://i1173.photobucket.com/albums/r597/Nitouche1/B10.jpg

http://i1173.photobucket.com/albums/r597/Nitouche1/B11.jpg

Notre barbelé est sensible aux explosifs des unités du génie !  

9 Responses to Obstacle « Barbelés »

  1. CMFDR dit :

    Il semble que dans CMFB les blindés à roue genre M8 ne passent plus par dessus les barbelés. A l’instar des Jeep et camions, ils les contournent.
    Les barbelés ne semblent pas être sensibles aux flammes ni aux obus de mortier de 60 mm et 81 mm.

  2. Carlos Carlos dit :

    Il semble que dans CMFB les blindés à roue genre M8 ne passent plus par dessus les barbelés. A l’instar des Jeep et camions, ils les contournent.
    Les barbelés ne semblent pas être sensibles aux flammes ni aux obus de mortier de 60 mm et 81 mm.

    Voilà une remarque qui m’a bien turlupiné aujourd’hui, où je me suis attelé à différents tests pour éclaircir tout ça, avec l’objectif d’éventuellement amender mon petit article pour aller dans ton sens si la chose venait à se vérifier.

    Je vous livre d’abord la conclusion avant le récit de mes « péripéties » qui, vous le verrez, nous amèneront à explorer de nouvelles zones obscures du moteur de CM (ou du moins à visiter de nouvelles hypothèses…).

    Non, le comportement des Jeeps, camions, blindés à roues, semi-chenillés et chars lorsqu’ils font face aux barbelés est bien -par principe- conforme à ce qui est décrit dans l’article ci-dessus. Il n’a donc pas besoin d’être amendé sur ces points. J’ajouterai par contre une précision concernant la destruction des barbelés « par le feu », c’est à dire sous l’action des obus explosifs.

    A peu près tous les calibres échouent à détruire les sections de barbelés, quels que soient la quantité d’obus que vous utilisiez. Ainsi, le 88 mm d’un Tigre Royal (et à fortiori les calibres inférieurs) sera impuissant à effacer l’obstacle:

    Par contre, le 150 mm (du Brummbar en l’occurence) y parvient bien, et ce dès le premier tir:

    Venons-en maintenant aux tests de mouvement qui, comme je vous l’ai dit, aboutissent finalement aux même conclusions que celles de l’article initial. Pourtant, mes premiers tests donnaient des résultats étonnants, très différents, très étranges. il étaient tels que j’ai très rapidement soupçonné un bug ou du moins une malfaçon dans la programmation de Final Blitzkrieg, et même dans la version 3.0 du moteur de jeu en général puisque les mêmes tests sur CMBN donnaient les mêmes résultats.

    J’ai ainsi « crié au loup » dans un mauvais anglais jusque sur les forums de Battlefront.

    Pour être bref, Dans ces tests, lorsqu’il n’existait aucune solution de contournement (des barbelés) pour les véhicules, ceux-ci refusaient tout bonnement de franchir l’obstacle…et restaient immobiles. La Jeep bien sûr, mais le Sherman et le Tigre aussi ! Scandaleux !

    Je me suis ensuite livré à des tests complémentaires qui sont venus éclairer cet étonnant constat, et rejettent sur la mécanique (toujours douteuse) du pathfinding l’impossibilité de franchir les barbelés… et non sur la nature elle-même de l’obstacle-barbelés.

    Mon hypothèse est que le pathfinding calcule un chemin case par case (correspondantes à la trame quadrillée sous-jacente) en reliant les centre de case les uns aux autres. Lorsque un obstacle est jeté à travers le centre d’une case à franchir, le pathfinding paraît gêné, et cherche préférablement des solutions de contournement, même si celui-ci emprunte finalement une trajectoire tout à fait douteuse.
    Je vous montre une petite vidéo illustrative des errance du pathfinding face à une ligne de barbelés « en colonne »


    Combat Mission Final Blitzkrieg – test… par CarlosNitouche

    Notre char refuse de franchir les barbelés face à lui et va commencer à se diriger vers le bord de carte où se trouve une trouée…il ne va pourtant pas aller jusqu’au bout et tout de même franchir les barbelés avant la trouée… pour ensuite revenir jusqu’au centre de la case à laquelle il faisait initialement face, et finalement écraser les barbelés qui s’y trouvaient. Un comportement ubuesque qui pourrait coûter cher en situation de combat.

    C’est à priori le placement des barbelés « en colonne » qui pose souci au pathfinding, et qui le décide à faire ce genre de mouvement incongru. J’entends par placement en « colonne » un placement de ce genre:

    A chaque fois que les barbelés « suivent » le quadrillage (en ligne ou colonne du reste), le souci se renouvelle.

    A contrario, on n’observe absolument aucune manoeuvre étrange lorsque les barbelés sont placés « en diagonale ».:

    Dans ces cas de figure là, les véhicules foncent « tout droit » en écrasant les barbelés, même si une trouée est non loin.

    Notre M8 comme notre Tigre Royal ne se détournent pas et traversent les lignes « diagonales » de barbelés. le M8 laisse les barbelés intacts sur son passage, le Tigre les détruit, ainsi que je le décrivais dans l’article de départ. Aucune différence.

    Ces observations, qui méritent sans doute d’être confirmées par d’autres situations, nous amènent à une remarque importante qui revêt une vraie valeur en cours de partie.

    En franchissant des obstacles placés en ligne/colonne, vous vous exposez à une dangereuse « défaillance » du pathfinding… préférez (quand c’est possible) prendre les obstacles dans les portions « diagonales » pour ne pas être soumis aux caprices du pathfinding.

    Merci qui ? 🙂

  3. CMFDR dit :

    Avant tout Carlos, bravo! Ensuite excuse-moi!
    Bravo pour le temps que tu as passé à décortiquer le problème, à poster (en anglais!) à ce propos.
    Ensuite, excuse-moi d’avoir juste lancé un pavé en passant sans avoir pris le temps de documenter un minimum mon propos, c’est mesquin compte tenu de l’effort que tu mets dans tes réponses.

    Maintenant que les dieux des civilités sont apaisés, passons aux choses sérieuses.

    Quelque chose doit m’échapper car je n’arrive pas aux même résultats avec le M8 :

    Situation de départ :
    greyxit_1

    Tentative « avec élan » :
    greyxit_2
    greyxit_3

    Que ce soit en perpendiculaire ou en diagonale par rapport à l’obstacle, le résultat est le même :
    greyxit_4

    Tentative « sans élan » :
    en lisant le commentaire de MikeyD (« The longer the distance from vehicle-to-waypoint the more discretion the vehicle drive has (or thinks he has) in picking a route.(…) »), je me suis dis qu’il fallait se rapprocher du sujet de cette tentative de sauterie.

    greyxit_5
    greyxit_6

    greyxit_7
    greyxit_8

    Chaque fois le résultat est inchangé.

    Et lui alors? :
    me disant que c’était peut-être une question « d’allégeance » de l’obstacle, car ils sont du même campa que le M8 dans mon petit scénario de test, j’ai mis un Sherman Jumbo dans une situation similaire pour un résultat… différent, le résultat attendu en fait.

    sherxit

    En conclusion : WTF?!

    Edit :

    greyxit_9
    greyxit_10

    En plus de nécessiter que l’obstacle soit perpendiculaire au « quadrillage », le véhicule qui veut franchir l’obstacle doit être bien face!

    Je comprend vite! Faut juste m’expliquer longtemps… 😀

    A noter que les blindés léger teutons à plus de 4 roues se comportent comme le M8 Greyhound, tandis que ceux à 4 roues miment les véhicules légers tels que les Jeep, Kubel et camions (ie. ils ne passent pas l’obstacle).

    aufxit_1

    Pour finir, je ne saurais terminer ce commentaire sans poster ce lien vers une parodie belge, censurée par la Fox, de Prison break : http://www.dailymotion.com/video/x4ocwx_prsion-biesse-episode-1_fun

    PS : joli le quadrillage :p

    PSbis : quel outil utilises-tu pour créer ces phylactères et quelle est cette police, si je puis me permettre?

  4. Carlos Carlos dit :

    Raaaah, ça doute sur le forum de Battlefront de la différence de traitement par le pathfinding en fonction de l’orientation de l’obstacle. 🙂

    Je leur file donc (et à vous aussi) deux vidéos à comparer:


    Final Blitzkrieg test barbelés 3 par CarlosNitouche


    CM Final Blitzkrieg test barbelés 2 par CarlosNitouche

    Notez que dans la seconde vidéo (avec les barbelés en diagonale), j’ai sciemment rétréci le segment de façon à ce que le contournement paraisse beaucoup plus logique dans dans le premier cas. Mais non, il fonce tout droit tandis que quand dans le premier cas (chemin plus long) il contourne (mal). 🙂

    PS: Fatalement, vous pouvez imaginer qu’un autre truc m’a titillé… mais non, le même phénomène ne se reproduit pas avec les murets. qu’ils soit « droits » ou en diagonale, notre char les écrase. 🙂

    PSbis : quel outil utilises-tu pour créer ces phylactères ?

    En bricolant avec Photofiltre comme un cradingue, comme d’hab 😛

    quelle est cette police, si je puis me permettre?

    C’est « typenoksidi »

  5. CMFDR dit :

    Ah merci, je vais pouvoir buller aussi. 😉

    Deux images étaient mal adressées dans mon message précédent, du coup la compréhension n’était pas évident. Sur BF je pense qu’il faut le temps aux gars de comprendre et d’éprouver ce qu’on raconte. Et quand bien même, le propos tenu ici me semble ne laisser aucune place au doute.

    PS :
    Je crois qu’il n’est pas nécessaire d’être un génie pour mettre en oeuvre des explosifs.

    Et connais-tu déjà une astuce pour détecter l’alignement de l’obstacle sans quadrillage du terrain?

  6. Carlos Carlos dit :

    Et connais-tu déjà une astuce pour détecter l’alignement de l’obstacle sans quadrillage du terrain?

    Ben ouais, il suffit de voir par rapport aux bords de la carte 3D. Ces bords sont toujours « droits » 😀

    En sus, quand tu cherches à placer une unité d’infanterie contre un mur, haie, maison… ou ligne de barbelés, la destination apparaît en surbrillance. Si la forme en surbrillance est un triangle, c’est que ton objet fait une diagonale. sinon, ce serait un rectangle

    • RouquinMalin RouquinMalin dit :

      A quand des cartes avec des octogones plus petits à la place de ces carrés?

      • Carlos Carlos dit :

        A quand des cartes avec des octogones plus petits à la place de ces carrés?

        Je pense que tu parles d’hexagones et non d’octogones…va donc essayer d’imbriquer des octogones dans une trame ! 😀

        La réponse est à mon avis « jamais » et d’abord « pour quoi faire ? »
        Car si l’hexagone fleure bon le vieux wargame à papa, il fait surtout école pour sa vertu essentielle: sa capacité à normaliser les positionnements et les déplacements dans 6 directions différentes, en préservant les logiques de distance dans le cadre d’un déplacement case par case.

        Le quadrillage de CM, s’il normalise les positionnement des équipes d’infanterie et les zones de tir (au centre des cases), ne soumet par contre pas les déplacements à la logique du case par case. Les déplacements sont « continus », « métrés », comme on pourrait l’exécuter avec les jeux de figurines (où l’on joue sans hexagone, mais avec une règle)
        Le choix de l’hexagone, hors une visée strictement esthétique, de « style », n’aurait dans CM aucune fonction de gameplay que la case carrée ne remplit pas déjà de son côté.

        En outre, sans savoir exactement de quoi il retourne,j’imagine que dans CM, passer du quadrillage à la grille hexagonale reviendrait à repalucher l’ensemble du code du jeu (puique tout ou presque repose sur la fameuse trame invisible).. pour pas grand chose sinon rien en terme de gameplay

  7. CMFDR dit :

    Avec le patch 1.01 : « * Halftracked vehicles destroy wire when crossing it. » 🙂

    Par contre, les véhicules à roues sont toujours capables de franchir les barbelés en diagonale :

    (Remarquez les barbelés « écrasés » après le passe du half-track.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *