Déjà vu

…J’imagine qu’un type  happé dans une boucle spatio-temporelle n’est pas nécessairement voué à connaître l’origine véritable de ses malheurs répétés.

A la première « redite », il attribuera plus probablement l’évènement à la sensation de « Déjà vu », qu’on éprouve de façon ponctuelle, sans jamais savoir si l’on est la proie d’une bénigne défaillance de son cerveau ou si c’est l’indice d’une authentique prophétie à rebours.

La seconde redite, puis la troisième et les quelques autres qui suivent donnent encore matière à plaider plus volontiers pour soi le « cauchemar du rêveur », ce qu’une victime soucieuse de préserver sa santé mentale ne manquera pas de faire: Je rêve, puis rêve que je rêve, puis cauchemarde que je rêve d’un moi qui rêve…dans une imbrication perpétuelle, une « mise en abyme » à donner le tournis à une poupée russe.

…Jusqu’à inéluctablement sombrer dans la folie, c’est certain, et finir par babiller stupidement l’index planté dans une bouche qui déborde de la salive écumeuse des déments.

Toutes les boucles temporelles ne débutent pas leur cycle avec un générique de série allemande, lequel donnerait pour le coup un indice explicite qu’on s’apprête à revivre un moment déjà vécu.

Que faire alors sinon tenter d’alerter la malheureuse victime ? Tenter de glisser un message à travers l’invisible frontière qui sépare le Temps continu du Temps replié façon cerceau de Hula-Hoop ? Une message, qui -moyennant un peu de réflexion- pourrait avoir cette teneur:

« J’imagine qu’un type  happé dans une boucle spatio-temporelle n’est pas nécessairement voué à connaître l’origine véritable de ses malheurs répétés.

A la première « redite », il attribuera plus probablement l’évènement à la sensation de « Déjà vu », qu’on éprouve de façon ponctuelle, sans jamais savoir… »

Le récit de partie « Souvenirs de Vallebruca » réapparaît sur Gazzetta.fr. Soyez heureux si vous le découvrez.

Autres ajouts:

Cette entrée a été publiée dans Fortress Italy, Récits de parties. Placez un signet sur le permalien.

4 Responses to Déjà vu

  1. HybriD HybriD dit :

    Je n’ai pas trouvé les deux scénarios traduits en français, seulement le briefing en anglais!

  2. Carlos Carlos dit :

    C’est juste. 😀
    Ça fait plaisir de découvrir, par le biais d’un « retard à l’allumage » qu’il existe une personne attentive à ces fameux briefings. Les briefings sont traduits, les screens pris…il ne restait qu’à les mettre en ligne, avant qu’un minuscule morveux vienne se fourrer dans mes pattes en criant « Papa! » et autres sortes aberrations de langage à double-syllabe répétée.
    Je mettrai ça en ligne ce soir, dès que je serai parvenu à l’assommer à coup de comptine. 😉

  3. HybriD HybriD dit :

    Et même une personne attentive au site entier! Pas de soucis pour le retard, je préférais le signaler.
    Continu comme ça, super début de site et superbe façon d’écrire!

  4. Carlos Carlos dit :

    Les deux scénarios sont enfin, tels les New Kids… On the Blog 🙂

    Merci tout plein pour les compliments, ce qui me fait penser par le jeu tortueux des associations d’idées qu’il manque une « profession de Foi » à ce site, un truc qu’on trouve traditionnellement derrière une rubrique « A propos de… », un truc qui précise le cap, la « philosophie », donne une idée des frontières et du contenu.

    A la limite, en y réfléchissant une seconde fois, son absence n’est pas plus mal pour l’instant. J’avance en marchant, les choses ne sont pas cristallisées et vont probablement se préciser au fur et à mesure du chemin.
    Une chose certaine: bien que par les temps qui courent il faille bien partir du principe que je risque de demeurer l’unique rédacteur, pour longtemps ou même peut-être à jamais, que chacun sache:

    * Que d’autres auteurs sont les bienvenus, quel que soit le « ton » qu’ils veulent donner à leurs billets ou articles, suffit de se manifester.
    * Que les commentaires peuvent bien prendre la forme de souhaits d’articles ou de questions techniques: je n’ai pas le feu Sacré, je n’aurai pas (ou quelqu’un d’autre) nécessairement immédiatement la réponse, mais je peux m’engager à la chercher et à confectionner une nouvelle page.

    A bientôt. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *