Duo de plaisirs solitaires

Duo de plaisirs solitaires

Le "Duo", à la différence du "Couple", désigne deux personnes dont l'une n'a pas réussi à convaincre l'autre de s'adonner avec elle au coït. Ceci dit, former un Duo suppose tout de même une certaine complicité, comme par exemple le partage d'un kleenex usagé. Un Duo n'est pas pour autant toujours fermé aux choses de l'extérieur; il lui est fort possible de nourrir des relations privilégiées avec une tierce personne, et même former de vastes alliances. Phénomène validé par Wikipédia, qui cite en exemple: "Le duodénum possède un rapport anatomique très intime avec le pancréas".

Un Duo ne qualifie pas nécessairement des personnes; le terme peut aussi très bien s'employer pour des choses. Le terme est par exemple de plus en plus utilisé dans la restauration. Une ligne de menu qui débute par "Duo de…" vous garantit deux choses présentes en toute petite quantité dans votre assiette, et la quasi-assurance qu'aucune des deux ne sera des frites. Les restaurateurs l'ont bien compris: "Duo de…" fait distingué, gastronomique, même pour des produits congelés; bien davantage que "Assiette de…" et encore plus que "Barquette de…", expression affectionnée des populations situées 250 Km au Nord des Foyers d'Intelligence et de Culture parisiens.

Enfin, si vous n'êtes que raisonnablement pervers et n'avez pas l'esprit volontiers placé aux portes de vos commodités, « Duo de Plaisirs Solitaires » peut aussi désigner un lot deux jolis scénarios jouables uniquement en solo. L'un côté soviétique contre l'IA allemande, l'autre en défense (rare!) côté allemand contre l'IA bolchevique. Les deux sont signés PanzerMike -décidément très fécond de ses créations– et disponibles en V.O. Dans le Repository de Battlefront.

Comme pour les précédents, les briefings de ces deux scénarios sont consultables/téléchargeables en ligne et en Français depuis la section « Et pour quelques scénars de plus… » dédiée à Red Thunder.

Derniers ajouts:

Vorposten miniatureVorposten! – Aux toutes premières heures de Bagration, une Compagnie de cavalerie soviétique est chargée de neutraliser un Avant-poste (Vorposten) allemand, afin que le gros de l'effectif puisse marcher contre la ligne de défense principale. Un joli défi d'infanterie contre une défense fixe et retranchée.

 

 

Fester Platz miniatureFester Platz Polozk – Polozk a été déclarée « Forteresse » par Hitler. Elle doit donc être défendue coûte que coûte par la 24ème Division d'infanterie allemande. Une défense urbaine pugnace et désespérée face à un assaut soviétique massif en ce 2 juillet 1944. Une très jolie carte qui donne immédiatement envie de s'y essayer, d'autant que les scénarios de défense réservés au solo ne sont pas légion !

Cette entrée a été publiée dans Red Thunder, Scénarios, Téléchargements. Placez un signet sur le permalien.

6 Responses to Duo de plaisirs solitaires

  1. Baal Baal dit :

    Cette envolée lyrique pour deux scénarios alors qu un simple "clique ici pour DL deux scénars qu'ils sont bons" aurait suffit.

    Bon ok ça aurait été moins sympa et se foutre de la gueule des nordistes au passage ça n'a pas de prix. Hehe! 😉

  2. Li-An dit :

    Je me suis demandé aussi où tout ceci nous menait. Il y en a qui ont de l’inspiration pour leurs billets…

  3. Emil Emil dit :

    C’est pour ça qu’on aime Combatmission.fr 🙂

  4. Alma dit :

    Dommage qu’on parle de deux scénars à la fin, ça gâche tout !
    D’où tu prends tes illustrations ?
    En parlant de ça, j’adorait à un moment les photos N&B au chargement des scénars, remplacés sur CMFI et CMRT par de vulgaires chars. Ya pas un mod pour changer ça ?

    • Carlos Carlos dit :

      j’adorais à un moment les photos N&B au chargement des scénars, remplacés sur CMFI et CMRT par de vulgaires chars. 

      Ya pas un mod pour changer ça ? 

      Si, voilà le genre de chose que tu cherches (pas testé hein) pour CMFI et celui là pour CMRT (pas testé non plus)

      D’où tu prends tes illustrations ?

      Bah je fais le zonard avec mes petits mots clefs sur le net, pas davantage. Pour trouver ce genre de dessin (le premier), je cherche volontiers du côté "Wallpaper", "Flames of War", "Men at arms" ou encore dans l'univers des maquettes (illustration de boîtes). Il est bien possible qu'il existe de meilleurs "filons"/mots-clefs. 🙂

      L'idée, c'était d'être "raccord" avec les illustrations que PanzerMike propose pour ses scénars (les deux vignettes sont issues des scénars pour le coup)

  5. Carlos Carlos dit :

    Cette envolée lyrique pour deux scénarios alors qu un simple "clique ici pour DL deux scénars qu'ils sont bons" aurait suffit.

    Bon ok ça aurait été moins sympa et se foutre de la gueule des nordistes au passage ça n'a pas de prix. Hehe!

    Voilà quinze jours que je souhaitais revenir là dessus et puis j'ai oublié dans l'intervalle. 🙂

    Les lecteurs de la première heure, de même que ceux de la "seconde heure" qui se plongeraient dans les archives des billets (tous accessibles depuis la marge droite de la page d'accueil) se rappelleront/constateront combien les articles des premiers mois du blog, et probablement la grande majorité de ceux de la première année, sont essentiellement sur le même mode que celui là.

    C'est ce que j'appelle, à défaut d'autre qualificatif, un billet "parfaitement crétin" qui n'a guère d'autre prétention que de me faire glousser tout seul (avec un peu de veine, ya deux cancres au fond qui rigolent aussi).

    C'était un peu la "marque de fabrique", d'abord très marquée/exclusive, que j'ai ensuite volontairement et progressivement dilué dans des approches écrites plus "traditionnelles".

    (Faut aussi se dire que -paradoxe- un billet crétin est plus long à maturer/écrire qu'un billet "traditionnel")

    Car si une poignée en redemande volontiers, le genre aliène je crois légitimement pas mal de lecteurs déroutés. Je me suis donc résolu à faire varier le "curseur" du crétinisme et le maintenir le plus souvent en sourdine, tout en m'autorisant un billet 100% pur jus de temps en temps. L'objectif étant d'interpeller le plus grand nombre.

    Ce que je trouve sympa, c'est qu'on retrouve malgré tout cette particularité, cette sorte d'identité presque toujours de façon discrète, en filigrane et – c'est ce qui est important- quel que soit l'auteur du billet. Le crétinisme est manifestement assez contagieux, et je trouve ça plutôt sympa. 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *