Gros pétards dans les Coffee Shops

MarketGarden07Dans son dernier billet sur Market Garden (les Master Maps), Battlefront avait négligemment lancé au détour d’une phrase « Il existait un certain nombre d’améliorations du moteur de jeu dont les combats urbains pouvaient tirer profit » sans préciser lesquelles.

Il n’en fallait pas davantage pour mettre la petite communauté en ébullition et que cette dernière fasse le siège de l’éditeur afin d’obtenir des précisions.

Battlefront lève aujourd’hui le voile sur ces améliorations, qui ne sont d’ailleurs pas pour toutes spécifiques au combat urbain. Toutefois, la plupart d’entre elles venant influer sur les engagements à courte portée, elles seront mécaniquement plus remarquables dans ces conditions.

* Les servants d’armes lourdes (canon AC, mortiers…) seront encore moins enclins à faire usage de leurs armes de poing. Peu de chances désormais qu’un simple fusil Garand tente sa chance à 500 mètres, là où son collègue au mortier fait pleuvoir ses obus.

* Les distances d’engagement des mitrailleuses légères et fusils mitrailleurs ont été réduites, le rectificatif étant particulièrement sensible pour la Thompson qui ouvrait le feu bien au delà de sa portée utile. Les soldats porteurs de telles armes retiendront dorénavant leurs tirs pour n’ouvrir le feu qu’à une distance qui maximise leur efficacité.

* Désormais, toutes les armes AC portatives (Bazookas, panzerfaust…) pourront tirer depuis l’intérieur des bâtiments (!), cela ne réduisant pas pour autant le danger inhérent à l’utilisation dans ces conditions (éjection de gaz brûlants et toxiques). Ainsi, en fonction de l’arme et du degré de confinement, il est possible d’anticiper de plus ou moins grands effets de suppression voire pertes sur ses propres soldats. A priori, l’action sera soumise à une décision volontaire du joueur, qui assume ainsi les risques encourus (cad via un ordre spécifique de ciblage).

*Les véhicules qui tentent d’aligner une cible dans leurs angles morts verront leur temps d’acquisition accru. La chose permet de simuler la difficulté des équipages à détecter et engager des cibles plus ou moins littéralement au dessus d’eux; telle que l’infanterie d’assaut, par exemple.

* Les véhicules qui tentent d’engager une cible située au dessus de leur débattement vertical historique mettront plus de temps à acquérir la cible (rappelons que pour l’heure, il n’existe aucune limite réaliste au ciblage des cibles en hauteur, quand bien même le tir serait historiquement impossible pour certains engins). L’amélioration a fait débat: elle ne résout en effet pas véritablement le problème du moteur de jeu (depuis CMBO)…mais ce pis-aller est pour l’instant « mieux que rien ».

* La capacité de détection des équipages, liée aux trappes et périscopes des engins, a été réduite. Les cibles seront donc dorénavant plus difficiles/longues à repérer pour un véhicule.

Battlefront précise avant que les grognons se mettent à éructer que toutes ces améliorations disponibles avec Market Garden seront dans le futur gratuitement appliquées à Battle for Normandy (seul) et Fortress Italy  via un patch.

Source

 Combat-Mission-Shock-Force-NATO-thumbA lire aussi, ailleurs:

Potemkine exhume et teste le module Combat Mission Shock Force : NATO (c’est à dire OTAN pour les non-anglophones et non-dyslexiques) chez Wargamer.fr

Cette entrée a été publiée dans Battle for Normandy, Concepts de jeu, From Battlefront, Market Garden. Placez un signet sur le permalien.

11 Responses to Gros pétards dans les Coffee Shops

  1. Emil Emil dit :

    La capacité de détection des équipages, liée aux trappes et périscopes des engins, a été réduite. Les cibles seront donc dorénavant plus difficile/longues à repérer pour un véhicule.

    Pas sûr que ce soit le plus pertinent, déja que c’est une vrai galère pour détecter quelque chose avec un char.
    Je passe mon temps trappe ouverte et les gars restent miros comme des taupes – pire même …

  2. Carlos Carlos dit :

    Un test partiel (qui mériterait sûrement d’être approfondi) montre que le déverrouillage est à priori d’un faible rapport amélioration de la détection/risque pour l’équipage.

    En somme, si déverrouiller peut à la limite se révéler jouable en terrain à découvert et à bonne distance de l’adversaire, ça s’apparente clairement en pleine ville à une TS pour un chef de char dépressif.

    Je trouve l’idée assez bienvenue perso, ça accroît l’importance de la combinaison des différentes armes: le char à cruellement besoin que l’infanterie lui désigne des cibles (en plus de le couvrir) tandis que cette dernière est étroitement dépendante de l’appui-feu du premier.

    On pouvait déjà difficilement concevoir qu’un char puisse agir de manière autonome en ville, ce sera sûrement désormais impossible.

    • Henniak dit :

      Bonne nouvelle en effet.
      Je n’aime pas quand les joueurs prennent trop de chars.

      Enorme , les armes AT qui tireront a nouveau depuis les bâtiments !

  3. Redwood Redwood dit :

    Merci pour ces nouvelles Carlos !

    Très intéressant la possibilité de tirer depuis les bâtiments avec une arme AC tout en étant conscient du risque ! Je sens qu’il va y avoir de vilaines brûlures chez les audacieux…

    Quand à la visibilité, c’est vrai que c’était déjà pas folichon avant mais bon faut dire que pour avoir mis les fesses une fois dans un char en vrai, on voit pas grand chose là-dedans, et c’était un moderne ! ^^

  4. actionjoe dit :

    Toutes ces amèliorations vont dans le bon sens car le char avait trop d’importance à mes yeux par rapport aux autres armes. Cela va bien modifier le rapport de force char vs infanterie et char vs canon AT et surement changer la manière de jouer. bravo BF et merci Carlos pour la traduc

  5. Emil Emil dit :

    Comment faire désigner les cibles par l’infanterie aux chars ?

  6. StuG dit :

    Ça a changé Amsterdam 🙂

  7. Carlos Carlos dit :

    Comment faire désigner les cibles par l’infanterie aux chars ?

    C’est une façon de parler, non un mécanisme proprement dit.

    Un groupe ennemi dans un bâtiment sera la plupart du temps repéré par l’infanterie tandis que le tank, bien qu’en ligne de vue, ne le détectera pas.
    Toutefois, évidemment, le joueur ne se gênera pas pour commander un tir de zone sur la zone « plus que suspecte » avec le blindé.

    Deuxième phénomène, cette fois plus proche de ce qu’on peut appeler une désignation de cible: si le C2 est performant, la détection d’une unité effectuée par une unité d’infanterie profitera rapidement au char qui détectera lui aussi l’ennemi alors que seul, il ne l’aurait jamais repéré (à ce moment, un tir sur cible est possible, et pas seulement un tir de zone)

    Dans les deux cas, le char profite bien des capacités de détection de l’infanterie.

  8. actionjoe dit :

    Le paramètre « du degré de confinement » sera quand même difficile à apprécier sauf si le bâtiment est en ruine ou éventré car on ne perçoit pas l’intérieur du bâtiment ni son cloisonnement.

  9. Carlos Carlos dit :

    Tu as raison puisque les cloisons intérieures ne sont pas représentées. Quant aux ruines (complètes) par contre, ce sont toujours des extérieurs.
    Je pense que les ruines partielles (façades éventrées) offriront des circonstances favorables à l’utilisation des armes AC. Idem à mon avis pour les bâtiments légers avec de gros volumes (genre bâtiments agricoles)

  10. Dingchavez dit :

    Super, j’ai hâte de sacrifier mes hommes dans des actions désespérées au schreck !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *