Armée Royale Italienne

Armée royale d'italieVous êtes sur la page-racine qui vous permet d’accéder aux différentes catégories de matériel équipant l’Armée Royale Italienne et de là, à la description de chaque arme et engin dont était doté cet effectif.

A l’heure où j’écris ces lignes, ce matériel est constitué de tous les engins et armes qui figurent dans Combat Mission: Fortress Italy, c’est à dire qui ont pris part aux combats en Sicile entre juillet et Août 1943. Cela exclut donc un certain nombre de véhicules dont l’Armée Royale Italienne a fait usage en Afrique du Nord mais qui n’ont pas combattu lors de l’opération Husky. Cela exclut également tous les matériels conçus et/ou produits postérieurement, utilisés par l’Italie sur le continent avant l’armistice de Septembre 1943, par les allemands lorsqu’ils occupèrent la péninsule, par la République Sociale Italienne ou encore par le Royaume d’Italie lorsqu’il pris finalement les armes aux côtés des Alliés.

Bien évidemment, dans l’hypothèse où les prochaines extensions pour Fortress Italy traiteraient de ces matériels, ils seraient ajoutés au côtés des premiers, en même temps qu’une indication vous permettant de savoir quand et où chaque arme ou engin était disponible.

Véhicules

Chars – Renault R35 – L5/21 – L5/30 – Tankettes – L3/33 – L3/35 – Chasseurs de char – Semovente 47/32 – Semovente 90/53 – Canons automoteurs – Semovente 75/18 M41 – Semovente 75/18 M42 – Véhicules blindés – AB 41 – Véhicules de commandement – Carro Comando M41 – Carro Comando M42 – Véhicules non blindés – Fiat 626 – AS 42

Armes individuelles

Beretta M1934 – Mannlicher Carcano M1891/41 – Beretta M38 – Breda M30 LMG

Armes lourdes

Mitrailleuse lourde Breda M37 – Cannone da 47/32 M35 (antichar) – Cannone da 65/17 M13 (canon d’infanterie) – Mortier léger Brixia M35 – Mortaio da 81/14 M35 (mortier moyen)

Artillerie

Obice da 75/18 – Cannone da 75/27 – Obice da 100/17 – Cannone da 105/28 – Obice da 149/13 – Cannone 149/35

Dans un avenir plus ou moins lointain, il est possible d’imaginer sur CombatMission.fr le même type d’encyclopédie nation par nation plutôt qu’opus par opus; un même modèle de char présent par exemple en Italie, sur le front de l’Est et en Normandie ne faisant dans ce cas l’objet que d’une seule fiche, laquelle précisera les théâtres d’opération et périodes où ledit engin fût engagé (avec, possiblement, les variations de camouflage)

Les quatre pages que vous trouverez derrière les liens reprennent le découpage et le texte de l’Encyclopédie de Battlefront qui constitue la dernière partie du manuel de jeu….avec les modifications suivantes:

* Le texte descriptif et l’interface des vignettes sont en français !

* Chaque arme/véhicule est désormais illustré par une image tirée du jeu.

* Chaque fiche indique le coût moyen en points d’achat d’une unité (pour les batailles rapides) et celui de rareté. Ce « coût moyen » est celui d’une unité d’expérience « Régulier », de motivation « Normale » et de bonus de commandement « +0 ». De manière grossière, comptez environ 40 % de moins que cette valeur pour une unité de conscrits « -2 » et 40% de plus pour une unité élite +2

* Tous les véhicules et certaines armes lourdes bénéficient d’un paragraphe sous la forme « L’avis de… » qui présente une appréciation subjective de joueur quant à l’efficacité de l’engin en jeu, son rapport qualité / prix et les usages pour lesquels il parait adapté. Bien évidemment, pour l’heure, il s’agit toujours de « L’avis de….Carlos ». J’espère que les lecteurs y mettront bientôt eux aussi la « main à la pâte » et que je pourrai bientôt afficher d’autres « Avis de… » aux côtés ou à la place de celui qui figure déjà.

A un jour prochain (mais pas tout près quand même) pour la présentation du matériel d’une autre nation !

5 Responses to Armée Royale Italienne

  1. CMFDR dit :

    Y aurait-il un intérêt à faire de même pour les armées plus connues comme l’U.S. Army et le Commonwealth?

    Si c’est le cas, pour garder la même structure, est-il possible d’utiliser un doublon des pages italiennes (laissées en brouillon visibles par exemple)?

  2. Carlos Carlos dit :

    Y aurait-il un intérêt à faire de même pour les armées plus connues comme l’U.S. Army et le Commonwealth?

    Après avoir achevé le boulot sur l’effectif italien, j’ai trouvé avec le recul que la plus-value de ce genre de travail était finalement assez réduite, puisqu’il se confond en grande partie avec les informations contenues dans l’encyclopédie de chaque jeu.
    On gagne évidemment en confort avec une VF comparé à la VO, on y gagne aussi deux ou trois petites choses comme la vue 3D du véhicule ou le coût d’achat… mais ça demeure un gros boulot pour un intérêt finalement assez léger je trouve

    Je ne décourage évidemment pas ceux qui y voient un intérêt supérieur et sont très friands de l’exercice. Je serais très heureux que quelqu’un qui proposerait un travail comparable pour les ricains ou les allemands découvre que je suis bien le seul à être de mon avis. 🙂

    Dans le genre « boulot encyclopédique » sur les unités, je trouve à contrario beaucoup plus intéressant la présentation des formations qu’a fait Mik pour l’infanterie soviétique ou l’infanterie allemande – et l’infanterie mécanisée allemande dans Red Thunder.
    On a là des données vraiment précieuses -bien davantage- pour faire des achats éclairés.

    Autre travail qui a mon sens méritera le détour: la traduction de l’encyclopédie de Black Sea intégrée au manuel dédié (à paraître). Parce qu’on a là du matériel à priori moins connu que le matos WW2, souvent doté d’un équipement spécifique (APS, Arena…) dont le joueur doit avoir une connaissance approfondie pour le manipuler efficacement.

  3. CMFDR dit :

    Le boulot de Mik est effectivement très intéressant, c’est clairement le genre d’article qui mérite d’être imprimé et classé pour l’avoir sous la main lorsqu’on est dans un trou noir technologique.

    Autre travail qui a mon sens méritera le détour: la traduction de l’encyclopédie de Black Sea intégrée au manuel dédié (à paraître). Parce qu’on a là du matériel à priori moins connu que le matos WW2, souvent doté d’un équipement spécifique (APS, Arena…) dont le joueur doit avoir une connaissance approfondie pour le manipuler efficacement.

    Bien pris, comme on dit dans les milieux introduits : « c’est dans le tube ».

  4. Carlos Carlos dit :

    Bien pris, comme on dit dans les milieux introduits : « c’est dans le tube ».

    Au cas où il y ait doute, cette traduction est déjà réalisée (par Mik encore pour le coup). Il ne reste qu’à la faire lever de terre en même temps que l’ensemble du manuel. (Cf. Dernière ligne droite avant bouclage…) 🙂

  5. CMFDR dit :

    Mais quelle équipe de choc! Bien reçu, je reste à disposition au besoin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *