Bad Day at Beach RED

4 Responses to Bad Day at Beach RED

  1. Carlos Carlos dit :

    Commentaire sur ce scénario joué côté U.S contre Jfr (italien)…**Spoilers possibles***

    Une victoire majeure cette fois (et non totale) dont le joli intitulé ne rend pas compte de la lutte pugnace dont ce bout de côte sicilienne fût le théatre.
    Pour sûr, ce fût une autre paire de manche qu’à Vallebruca !

    Après des préliminaires façon ninja où je me suis positionné le plus discrètement possible (à la faveur de l’aube) pour lancer l’assaut de toutes parts de façon quasi simultanée (et venir à bout des bunkers en l’espace de quelques minutes), j’ai commencé à franchir un premier rideau de manière relativement aisée, servi par une grande quantité de mortiers.

    Ce fût dans un second temps beaucoup plus compliqué.
    J’avais d’un côté un dernier bunker que j’avais les plus grandes difficultés à contourner et qui m’arrosait copieusement. De l’autre, une sévère résistance autour de « Crossroad » et ses quelques habitations.

    L’italien lui-même pourvu de ses mortiers m’a sévèrement harassé, ce qui m’a obligé à tâtonner en changeant à plusieurs reprises d’angle d’attaque, puis finalement à attendre des renforts devant la rudesse de l’opposition.

    Lorsqu’enfin j’ai quelques dernières boulettes de 60 mm à balancer et quelques groupes frais, ça craque.

    S’ensuit une retraite italienne assez précipitée, où il y perdra quelques plumes au passage.
    A noter toutefois qu’auparavant, la mobilité des défenseurs a vraiment bien été utilisée, et s’est révélée à la source d’un casse-tête permanent, et de plusieurs déconvenues lors de prémices d’assauts mal-sentis.

    Beaucoup de temps est passé avant que je débute la dernière phase de la bataille.
    J’ai pris deux objectifs sur quatre et le troisième, isolé, n’est qu’une question de temps et de moyens que je suis prêt à y engager pour faire la décision…qui se fera dans les dernières minutes.

    L’ennemi est retranché tout de long de la bande de carte et c’est alors qu’il ne lui reste plus guère de quoi reculer qu’il « touche » de prompts renforts sous la forme de deux Chars Renault.

    Mazette ! Rien ne m’avait préparé à cette opposition !
    Je ferai d’ailleurs une parenthèse en signalant que les briefings ne parlent pas de ces chars et -chose étonnante- l’italien n’a pas ces renforts lorsqu’il joue contre l’IA américaine.
    C’est la sûrement un « bonus » spécifique au combat humain contre humain. M’enfin c’est intéressant de savoir que ce genre de renfort « surprise » est possible.

    Brefs, ces deux chars se révéleront être de vraies plaies d’autant que si j’ai encore quelques bazookas, je n’ai pas été économe de mes munitions en vidant quelques roquettes sur les bunkers.
    Je n’ai donc en réalité que deux bazookas pourvus de munitions, et quelques fusils lance grenade très imprécis.
    Jfr étant prudent, il n’approchera d’abord pas de mes forces mais les canardera à distance, avec une certaine efficacité. Il montera plus tard une sorte d’opération suicide avec l’un d’eux qui me dessoudera facilement une dizaine de fantassins avant que je lui colle un pruneau fatal (fallait faire l’essuie glace avec le bazooka). J’ai donc fait mieux que Renault pour m’occuper de ce Renault, mais ça a tardé.

    Je crois qu’à eux deux, c’est entre 25 et 30 de mes soldats qui passeront l’arme à gauche.

    A vingt minutes de la fin de la partie, avant l’intervention des Renault, il m’apparaissait difficile mais pas impossible d’aller chercher le dernier objectif.
    Avec ces deux Cerbères meurtriers, mon sort était scellé : je n’aurai pas de victoire totale, bien que l’adversaire soit aussi épuisé que moi.

    Soldats lessivés, sections étrillées, munitions manquantes, moral branlant, forces chancelantes, j’étais à une limite Stalingradienne de mon avancée.

    Mais la victoire quand même, pour ce qui fût de mon avis une excellente partie sur un bon scénario.

  2. Carlos Carlos dit :

    ChrisND s'est attaqué à cet excellent scénario de Pete Wenman et en a fait le sujet d'une de ses traditionnelles vidéos commentées. Vous trouverez (datant de la semaine dernière) les 25 premières minutes de temps de jeu, montrant l'assaut de la première tranchée italienne. ChrisND a poursuivi samedi dernier -en direct- sa partie mais n'a pas encore mis à disposition la vidéo "différée" correspondante.

  3. Redwood Redwood dit :

    La suite est disponible sur sa chaîne twitch ici : http://www.twitch.tv/chrisnd/b/565871772 (désolé, je ne sais pas utiliser les balises html)

    Une vidéo de 2h25 avec en bonus à la fin (les 5 dernières minutes) un petit aperçu de trois chars russes (le T-72B3, le T-90A et le T-90AM) qui seront présents dans Black Sea, de quoi faire saliver un peu ceux qui attendent cet opus. ^^

  4. petewenman dit :

    I enjoyed watching Chris play, this although I think he got one of the easier AI plan options. But he played well.

    Black Sea is still moving forward nicely.

    P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *