Héros

Heros combat missionSi vous briguez le statut enviable de Héros, préparez-vous à être mort. Je veux dire qu’il n’existe guère de héros un peu sérieux qui ne repose pas à l’horizontale ou mieux encore, pulvérisé in-extremis par une riposte perfide.

Songez-y lorsque vous serez tenté de stupidement renâcler au seuil de l’Au Delà : être vivant constitue un handicap à peu près rédhibitoire à votre élévation jusqu’à un rang estimé par vos contemporains. Il faut en effet vous rendre à l’évidence que tout le temps que vous avez consacré à l’accomplissement de vos actes héroïques l’a probablement été au détriment de l’apprentissage de l’art oratoire capable de les faire passer à la postérité. Des tas de planqués encravatés parfaitement accrédités ont, eux, eut tout loisir d’exercer l’habileté de leur langue pour vous exprimer un vibrant hommage. Chacun son boulot ; il serait dommage que vous vous entêtiez à endosser le rôle de votre propre hagiographe avec une prose digne d’un footballeur de première division, pas vrai ? Notez également qu’il est assez mal vu que vous prononciez votre propre Oraison Funèbre. Ça ne se fait pas, même si vous êtes capable de maîtriser les trémolos de votre voix.

Dire qu’un héros vivant est embarrassant est sans doute un tantinet exagéré, mais il est évident – au delà de susciter l’agacement pour ne pas respecter les conventions du genre – qu’un héros qui fanfaronne à toutes les chances de rapidement lasser le spectateur ; pour parler crûment, de très vite souverainement faire chier le public. En tant que héros, quelle que soit la mesure de la gloire associée à vos cicatrices, elles n ‘ont décidément pas dans la durée un pouvoir hypnotique ne serait-ce que comparable aux stigmates discrets de l’augmentation mammaire de la dernière égérie télévisuelle à la mode. Avouez également que vous êtes moins beau, sans parler de vos lolos. Alors soyez gentil, faites place. Fallait mourir si vous comptiez rester sur le devant de la scène ; on vous l’a pourtant assez seriné.

Escompter vous accrocher -bien vivant- à votre éphémère notoriété en répétant à l’envie le récit de vos exploits est également un mauvais calcul. Il faut tout de même vous figurer que vous vous adressez à une masse d’individus pour lesquels rendre une déclaration d’impôt dans les temps impartis ou finir une grille de Mots-flêchés revêt les caractéristiques d’une prouesse surhumaine, du quasi paranormal. Dans ces conditions, une admiration de circonstance ne vous sera consentie qu’à la première écoute. A la seconde et aux suivantes, vous allez encore une fois finir par agacer.

Il me semble maintenant que vous avez compris, vous avez tout à gagner à être posthume. Ne négligez toutefois pas de devenir un héros juste avant. Le timing est précis et serré, ce serait pour le coup ballot de vous planter.

Heros 2 combat missionS’agissant de votre décès, vous avez par contre à peu près toute latitude pour remplir les conditions de ce souhaitable critère. Remarquez que près de Millau, Étretat  ou Homs, vous êtes avantagé : passer à la postérité ne saurait poser un grand défi à votre imagination ni soulever de problème technique majeur. Évidemment, mourir en action est le summum, le fin du fin, mais si par exemple c’est à la guerre, vous ne pourrez jamais être certain de vous faire tuer par l’ennemi. Le problème réside dans le fait que l’ennemi souhaite sans doute autant devenir un héros que vous, et ne perdra sans doute jamais une occasion de sournoisement vous damer le pion en mourant plus vite. Il est un fait que l’adversaire n’a aucun intérêt à vous aider dans cette entreprise. La vie est mal fichue et la mort, presque autant.

Dernier ajout : un tas respectable de héros fraîchement promus dans la narration des quelques tours supplémentaires de « Une Nouvelle Aube se Lève ». Si vous avez loupé le début, débutez par ici en page 1 …et même préférablement par le premier billet consacré à cet AAR. Vous êtes décidément incorrigibles.

Cette entrée a été publiée dans Battle for Normandy, Récits de parties. Placez un signet sur le permalien.

2 Responses to Héros

  1. Hasdrubal dit :

    Je reste pas loin et je regarde.
    j’apprécie à sa juste valeur ton AAR.
    Je me dis que te mettre une fessée ne sera plus une chose si aisée. As tu une dispo pour une pbem?
    Envie de m’y remettre mais je n’ai que la version 1 patchée…

  2. Carlos Carlos dit :

    Toujours prêt pour un moment intime de plaisir partagé avec toi mon loup, mais mes tarifs ont augmenté…c’est 10 Dollars (tarif pour les habitués) 😀
    Pour ce prix, tu as la Totale Upgrade 2.0, pour défriser tes trop prudes pratiques.

    (son contenu pour mémoire)

    (La version actuelle « bourgeois » est la 2.01; la version actuelle « prolos » est la 1.11 et l’une ne peut malheureusement jouer avec l’autre)

    Je me dis que te mettre une fessée ne sera plus une chose si aisée.

    Sur l’ensemble de nos rencontres jusqu’ici, on ne doit pas être loin de l’équité en termes de victoires/défaites je pense…mais je te rappelle que nos deux dernières parties se sont soldées par de rudes défaites de ton côté (Last Defense et A strange Awakening de mémoire) 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *