Can’t Touch This

« U Can’t Touch This », Zikmu de Djeune since 1990. Ouèche Ouèche.

« Combat Mission Touch est désormais disponible en tant qu’application pour Android sur Google Play, comme précédemment pour iOS ». 

Voilà, j’y suis, à l’image de l’errance mystérieuse et silencieuse du Christ lors de sa mort « pour rire », il m’a fallu trois jours pour la cracher celle là, alors que Battlefront affiche la news depuis le 24 mars. l’annonce de l’évènement était mieux contenu dans ma gorge que le hurlement d’un disparu de Mourmelon garrotté dans un bois sordide.

J’ai honte de ma propre mauvaise volonté, mais il faut vous dire que je n’y entend rien à ces choses là, c’est tout juste si la moitié des mots contenus dans les deux lignes me sont connus. Au terme « Android », les lois de la robotique d’Asimov sont tout le bagage de savoir qui me vient à l’esprit. J’imagine bien que pour le reste il s’agit de la version pour « tablette », ce genre d’objet que les passagers de R.E.R tiennent de leurs mains crispées, avec le regard d’un animal traqué dès qu’un homme arborant casquette et survêtement s’avise de s’asseoir sur le siège d’à côté.

Pour avoir déjà  lorgné à la dérobée dans ces mêmes circonstances la façon dont l’usager faisait fonctionner l’engin, je retiens que c’est à peu près la seule chose dans une rame bondée sur laquelle on peut  frotter ses mains sans risquer une mornifle en plus des remontrances de la Police Ferroviaire.

C’est un fait, j’ai bien conscience que depuis 20 ans environ, je suis victime d’une certaine asynchronie sélective avec mon contexte technique et culturel. A titre d’exemple, le mois dernier, alors que je maîtrisais enfin le fameux chaloupage parkinsonien de MC Hammer, résultat d’une longue lutte victorieuse contre mon vilain héritage génétique de danseur caucasien, j’apprenais avec stupeur que je devrai renoncer à me me produire avec les mêmes sapes, dont les exemplaires ont tous été recyclés ces dix dernières années dans les unités aéroportées du tiers-monde.

J’ai heureusement encore quelques salopettes façon New Kids on The Block; reste donc à changer mon fusil d’épaule et reprendre mon travail chorégraphique à zéro sur de nouveaux rythmes actuels (j’ai le sentiment que le saut par dessus la batterie va représenter un « point d’orgue » assez coton).

Vous l’avez déjà déduit: le lot « Touch-Android-App-iOS-Google-Play-Froyo-Tab », et bien  » I Can’t Touch This ».

STOP! PC Time!

 

Cette entrée a été publiée dans Combat Mission: Touch, From Battlefront. Placez un signet sur le permalien.

5 Responses to Can’t Touch This

  1. Li-An dit :

    Moi, c’est Battle of The Bulges sur Hemoroid qui m’a fait suer un instant. Jusqu’à ce que je comprenne que ça n’avait rien à voir avec le très grand jeu Command Ops.

  2. Charlot dit :

    Vous êtes fous.
    C’est merveilleux!

  3. Carlos Carlos dit :

    Salut Charlot 🙂

    Utilisateur de Combat Mission Touch ?
    Si c’est le cas, c’est géant, je suis un preneur avide de ton avis sur cette version.

    Tu auras sûrement compris dans mon petit billet que je « force ma mauvaise foi » en écartant d’entrée l’objet, en lui attribuant implicitement tous les maux alors qu’en réalité, c’est bien moi qui ne suis pas « dans le coup ». 🙂

    Du coup, quels sont les différences entre la version PC/MAC et celle sur tablette et…c’est bien ou pas Combat Mission Touch ?

    • Charlot dit :

      Mille excuses, je me suis mal exprimé.
      Je voulais dire que tu étais fous, ce qui est merveilleux. Du coup, ça tombe à plat.
      Pour la version tactile de CM, je partage tes doutes. En fait, je suis tombé ici en cherchant un test!
      Les tablettes se prêtent par contre assez bien au pur tour par tour (Battle of the Bulges, cité plus haut, est très agréable à jouer – bien que manquant de fond vu son prix).
      Pour le reste, chacun ses aversions!

      NB: Excellents billets!

  4. Carlos Carlos dit :

    Aaaaah ok, nous nous sommes malentendus 🙂

    Clair que du coup, je viens à l’instant d’initier une recherche de test similaire à la tienne, pour constater que c’était apparemment la loose en terme d’infos/retour des utilisateurs.
    Une poignée de lieux se contentent de présenter le soft, sans jamais aller plus loin. Si tu es arrivé ici par la grâce d’un moteur de recherche, on peut imaginer qu’un joueur finira par faire de même et prodiguer son opinion avant la prochaine apocalypse.
    Fin je veux dire qu’il y a probablement plus de chances que cela arrive que de chances qu’un OVNI débarque dans la salle de bains de Paco Rabanne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *