J’irai lorgner sur vos tombes

Adaptation cinématographique du roman de Boris Vian

Que faire de moi lorsque j’aurai rendu mon dernier souffle? Quel sort réserver à mon cadavre? Sacrées questions !

Pour ce qui est de la destination de mes effets personnels, j’ai je crois déjà réglé la question: j’ai soigneusement empaqueté mes vieux caleçons et le quintal de bouquins que j’ai patiemment amassé durant mon existence fera probablement baisser la note de chauffage de mon fils lors des deux ou trois prochains rudes hivers. Quant au numéraire, il ne vaut pas plus mon attention que celle des bonnes oeuvres de Bernadette Chirac.

Mais mon cadavre, ma dépouille? Quelle faveur lui réserver avant que l’éternité se charge d’en faire -in fine- une pieuse offrande aux Ayatollahs du compost ?

J’ai bien songé à l’embaumement, mais c’est une option dont les résultats sont extrêmement aléatoires. Ramsès II a d’un côté fort bien résisté à l’outrage de quelques trois millénaires alors qu’à l’autre bout, Jeanne Moreau donne déjà de forts signes de putréfaction quelques années seulement avant son décès.

Non, vraiment, j’ai réfléchi, faites de moi ce que bon vous semble. Préférez à la limite me donner aux corbeaux qu’aux vers, j’ai toujours été extrêmement chatouilleux.

Certains le savent peut-être déjà; je l’apprends aux autres: le corps de PC4WAR a été récemment retrouvé à l’agonie, pour ce que trop de ses exemplaires ont été délaissés dans les bacs, tandis que sous leurs yeux Marie-Claire et Femme Actuelle passaient frénétiquement de mains en mains. Le numéro 60 sera le dernier alors que le 59, encore en Kiosque, arbore en couverture « La Résurrection! ». Vrai pour X-COM, et d’un involontaire cynisme à l’adresse du magazine lui-même.

On trouvera heureusement parmi les proches et rédacteurs du magazine, en quelque sorte « légataires » du contenu, celui qui navigue indifféremment sous les noms de John Kelly ou DingChavez (Sur Appui-feu). Celui-ci a eu la fort bonne idée de rassembler les articles dont il est l’auteur, précédemment publiés dans PC4WAR, et qui concernent Combat Mission.

L’Antre du Dingo est donc, entre autres propos, une sorte d’urne funéraire de ces productions. La qualité de ces dernières allant de « bonne » à « très bonne », je ne saurai trop vous en recommander la lecture. Les plus anciennes évoquent Combat Mission: Shock Force et ses modules et, plus proches de nous, les dernières traitent de Battle for Normandy.

Comme je ne suis pas pingre pour vous faciliter la vie, vous les trouverez à la suite en lien direct, et l’adresse du blog dans la marge.

CMSF, la fin du Chemin de Croix ? (PC4WAR 32)CMSF et ses mods (PC4WAR 34) — CMSF: Le module Marines (PC4WAR 35)CMSF: Module British Forces (juin 2009) — Combat Mission: Afghanistan (octobre 2010)Test de Battle for Normandy et interview (juin 2011) — CMBN: Commonwealth Forces (mars 2012) Conseils pour appréhender Battle for Normandy.

 

Cette entrée a été publiée dans Battle for Normandy, Commonwealth Forces, Fortress Italy, Shock Force, Shrapnels. Placez un signet sur le permalien.

6 Responses to J’irai lorgner sur vos tombes

  1. Carlos Carlos dit :

    J’t’ai reconnu malgré ta dégaine de Bot, Bender ! :p

  2. Mdr, par contre pour une raison indéterminée chez moi ta page rame un peu, je ne comprends pas, c’est pourtant dépouillé et exempt de pub…

  3. Carlos Carlos dit :

    Pour ma part, ça dépend des moments. Si la plupart du temps ça tourne nickel, il arrive parfois que ça se fasse un peu prier…ce sont les affres et petits soucis de l’hébergement mutualisé de prolo…
    Ya largement plus de latitude (et de place) qu’un hébergement gratuit que celui que tu utilises actuellement, mais ça n’a rien d’une Rolls bourgeoise.

  4. Il me fallait un truc pas compliqué et gratos, parce que j’ai pas de sous d’une part ( à peine 4500€ de piges en retard) et que niveau technique il faut que ça soit ultra-simple ^^

    J’étais parti sur une solution ou les gens pouvaient donner ce qu’ils voulaient pour aider à financer l’hébergement, j’ai eu 2500 pages lues et zéro centime 🙂

    Si un jour je me sens de me mettre à Joomla je ferai peut être un site, mais niveau visuel y a qu’à voir, je vaut pas tripette 🙂

  5. Carlos Carlos dit :

    Ici c’est tout du « clef en main » en terme techniques, et ça me convient bien. Je n’ai ni compétence, ni appétence pour tous ces trucs qui vont au delà du choix d’un machin dans un menu déroulant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *