La guerre, ça n’intéresse plus personne

la guerre n'interesse plus personne

La guerre est un genre de spectacle, populaire en son temps, qui vit une lente agonie depuis 70 ans maintenant. Art mineur qui s’exerce confidentiellement depuis des temps immémoriaux, il est presque révélé au monde au début des années 1940, qui constitue aussi la période de son apogée et précède de peu son déclin. Le genre connu ainsi une gloire imméritée avec une Guerre Mondiale assez médiocre ; qui n’a en vérité même pas été fichue d’être la Première. Depuis, le filon n’a semble t-il cessé de se tarir ; les redites ont semblé poussives, ses ressorts irrémédiablement éculés. Ni les cadres enchanteurs de paradis tropicaux asiatiques, ni l’indéniable spectacularité du Napalm, ni le retour au thème de l’épuration ethnique (qui avait sans aucun doute participé au succès de l’œuvre maîtresse) ne sont parvenus à inverser la tendance durant la seconde moitié du XX ème siècle et le début du suivant.

Le public boude les Guerres Nouvelles sitôt qu’elles bourgeonnent, et n’a toujours d’yeux que pour La Seconde.

S’il était besoin d’une preuve, vous n’auriez qu’à parcourir les rayonnages d’une boutique de presse : là où sont rangés les magazines liées aux choses de l’Histoire et de la guerre, il semblerait bien qu’aucun périodique ne mérite d’être vendu si sa couverture n’est pas barrée d’un titre ronflant comportant deux « S », que les plus chelous des lecteurs salueraient avec deux « H ».

Triste coup d’arrêt, paralysie temporelle, pour un genre qui ne sait pas valoriser les efforts pourtant méritoires et constants des fous dangereux du monde entier.

Je ne suis évidemment pas de ceux qui espèrent voir dégénérer la guerre du Donbass en vaste programme touristique pour bidasses occidentaux. Mais s’il est un seul titre de Combat Mission non consacré à la Seconde Guerre Mondiale qui mérite de tirer son épingle du jeu et frayer un chemin dans le cœur des joueurs européens, c’est bien je crois Black Sea. Car dans la catégorie « guerre moderne » Black Sea est doté d’atouts qui manquaient à son prédécesseur. Il est d’abord sorti sans défauts de finition, problème que Shock Force a longtemps traîné comme un boulet et qui l’a durablement stigmatisé. Mais aux yeux d’un Français, Black Sea rend aussi presque palpable les fantasmes d’une Troisième Guerre Mondiale qui n’a jamais eu lieu, et où l’armée nationale pourrait enfin s’engager plus de six semaines avant de suggérer un armistice. Moyennant trois couches de Ripolin sur les écussons et quelques centaines de kilomètres, nous tenons là enfin notre match OTAN Vs Pacte de Varsovie dont la simple mention suffisait à tirer un cri d’orgasme de Ronald Reagan.

C’est parce que nous sommes un certain nombre à croire dur comme fer à une enviable destinée ludique pour Black Sea, à sa capacité à jouer des coudes au milieu des « incontournables WW2 » et peut-être même à rallier un public nouveau, que nous mettrons ces prochains mois les bouchées doubles pour vous proposer sur CM.fr des contenus relatifs à ce titre.

D’ores et déjà, Profitez du Pack des 21 scénarios du jeu de base Combat Mission : Black Sea en version française, désormais sans condition. IT’S GRISBI-FREE MAN !

Un « cadeau » qui s’insère dans une liste respectable de pages et d’articles dorénavant accessibles sans débourser Grisbi. « L’Art de la Guerre », les 17 pages de « Qui peut franchir quoi ? », « Tester une ligne de vue » ou encore « Débuter avec Roadblock » font par exemple partie du lot. L’ensemble pesait l’équivalent de 300 Grisbis environ.

Prêtez main forte à ceux qui ont débuté la traduction du Manuel de jeu de Black Sea (lisible ici en version originale). 146 pages revêches à la compréhension vous narguent ! Vous vous en doutez, le travail pèsera d’autant moins sur les épaules de chacun si nous parvenons à agréger une équipe collaborative autour de ce projet d’ampleur. Allergiques au soleil estival, c’est le moment de faire fructifier votre temps libre. Faites comme moi: ralliez l’Armée d’Ukraine…

Cette entrée a été publiée dans Black Sea, Scénarios, Téléchargements. Placez un signet sur le permalien.

16 Responses to La guerre, ça n’intéresse plus personne

  1. moet moet dit :

    Salut Carlos. Deux commentaires :
    – Il y a le très excellent Flashpoint Campaign: Red Storm qui devrait faire une rude concurrence à Black Sea, parce qu’il est extrêmement narratif malgré son à-plat 2D et qu’il ne pose aucun des soucis de micro-gestion 3D dont la série CMx2 n’a pas encore réussi à se débarrasser. Le parallèle entre les deux jeux sera intéressant à maintenir.
    – Côté traduction, je veux bien donner un coup de main à la traduction de Black Sea, car cela me familiariserait avec la terminologie de l’armement moderne et me préparerait à la traduction de FCRS justement. 🙂 Je suis rédacteur technique de métier et ai déjà traduit trois jeux en entier (jeu de base Panzer Corps, Commander: Europe at War – Grand Strategy et Commander: The Great War). Tu m’envoies un MP pour m’expliquer le processus ?

  2. Carlos Carlos dit :

    Salut Moet (j’espérais dans la vignette plutôt une référence à une boisson à bulles qu’à un volatile diarrhéique mais bon… :D)

    Intéressant ce Flashpoint Campaigns: Red Storm (et hop la fiche-jeu chez Matrix, et hop le test assez élogieux chez Wargamer.fr).

    On est pour le coup dans un Wargame « recette traditionnelle » (du moins dans l’apparence), avec du nexagone sans lequel un joueur quinquagénaire peine à trouver l’orgasme. On est aussi un poil pubien au dessus en terme d’échelle (avec un hexagone pour 500 mètres)…ce qui me fait songer d’ailleurs que -peut-être- Red Storm tombe plus « juste » dans l’échelle de jeu tactique adaptée au combat moderne. Avec des cartes de jeu qui ne vont décemment pas au dessus de 3 ou 4 km de côté dans Combat Mission, n’est-on pas dans un univers un peu « étriqué » comparé aux distances d’engagement de nombreuses armes modernes ?

    Autre différence majeure: on se jette avec FC: Red Storm dans une Uchronie passéiste avec, pour le coup, une vraie troisième guerre mondiale à une époque où Jean-Luc Lahaye avait un agenda qui ne lui permettait pas trop de causer pédagogie pour enfant sur Facebook. Conséquence: on a tout de même 30 ans d’écart technologique entre Black Sea et Red Storm.

    M’enfin, tu as raison, dans l’univers exigu de la guerre moderne, on doit les considérer comme concurrents.

    Côté traduction, je veux bien donner un coup de main à la traduction de Black Sea, car cela me familiariserait avec la terminologie de l’armement moderne et me préparerait à la traduction de FCRS justement.

    Ah mais ça c’est géant, super cool.
    On a débuté par là la discussion sur cette traduction en cours, et commencé à « saucissonner » le livret pour que chacun ait sa part. Grosso-modo, à cette heure, je me suis engagé fermement sur les 5 premières pages seulement et les vignettes du matos. Redwood s’est proposé pour la partie tuto, qui fait tout de même une trentaine de pages. C’est Mikinthemist qui s’est attaqué à la « part du lion » (près de 90 pages) qui correspond à l’encyclopédie des formations et unités.

    Sans savoir s’il nourrit un lien sentimental avec cette grosse partie, je pense que c’est vers lui que tu devrais te tourner pour lui en « piquer » un bout. C’est la partie qui correspond à ton désir de familiarisation avec l’armement moderne. Je serais lui, je ne t’en voudrais pas :D.

    Pour rappel, le manuel V.O est celui là

  3. moet moet dit :

    Un concurrent au sens très large, c’est certain. La grande qualité de FCRS est de raconter les événements missile par missile, portion de mouvement par portion de mouvement, et d’offrir sur un même écran une vue synthétique de chaque soubresaut de la bataille. Très pédagogique, donc, et peu stressant à manipuler vu le format classique hexagone-pion-attitude. Ah oui, l’attitude, ça aussi c’est un point fort du jeu : on ne dirige pas les tirs mais seulement l’approche tactique de l’unité, qui se débrouille très bien toute seule pour faire son travail (agresser, se mettre à couvert, se déplacer pour éviter la contre-batterie, etc.). Globalement moins de sueur qu’avec CM avec un bon rendu général à peu de frais. En plus du test sur wargamer.fr (par mes bons soins 🙂 ), il y a aussi un wrap-up de la Players Edition sur Historia Games. Voilà, je n’en parle plus d’ici la version 2 du moteur de jeu de FC. 🙂

    Pour la traduction, je me mets à jour ce soir à partir du forum et suivrai tes conseils. Merci!

  4. Laits Laits dit :

    Heureux de voir un joueur francophone de FC:RS ! Si ça te dit un de ces jours, on pourrait se faire une partie histoire que je découvre le multi sur ce jeu.
    Sinon si ça te dit de te frotter à l’un d’entre nous sur Black Sea, n’hésite pas à lancer un message sur le forum. Sinon il y a le dernier tour de Black Mamba en octobre (voir mon dernier post).
    A un de ces quatre!

  5. Carlos Carlos dit :

    En plus du test sur wargamer.fr (par mes bons soins 🙂 ),

    Ahah quelle buse le Carlos 😀
    J’avais benoîtement mis en lien le test de Wargamer.fr et ne vient de piger que c’est le tien qu’en matant ton blog sympatoche. 😀 Drame du Strabisme…

    De façon générale, ne te gène pas aux entournures pour présenter telle ou telle chose qui te réchauffe le cœur tout en dedans, ou mettre en lumière via un billet ce que tu fais de bien sur le Blog « Guerreenjeu.net » avec le lien qui va bien (CM.fr est libre en écriture/publication). (remarque que j’avais par exemple causé de Heroes of Stalingrad un jour d’hiver 2014 où il faisait très froid).

  6. moet moet dit :

    @Laits : Très bonne idée, une partie multi de FCRS. Moi non plus je ne l’ai pas essayé, car je manque généralement de temps (programme toujours chargé de jeux à tester), de disponibilité (fille de 7 ans oblige) et de capacité technique (mon routeur a toujours été réticent à laisser mon ordi faire le serveur). Mais je note l’invitation et te propose de lancer une partie dès que la version 2 du moteur de jeu commencera à circuler.

    @Carlos : Comme tu as pu le voir, mes textes ne partagent pas du tout ton style foisonnant. 🙂 🙂 Côté blogue, je suis avec Blogger et ne m’intéresse pas trop à l’enrichissement graphique (ça se voit aussi…). Cela dit, j’ai décroché de CMx2 au moment de Fortress Italy lorsque j’ai compris dans quelle galère financière nous entraînait le nouveau modèle d’affaires de Battlefront (non, non, ne repartons pas le débat…). Je possède Normandy, je n’ai jamais cessé de jouer à CMx1 et, peut-être par sentiment de culpabilité, j’ai tout de même acquis Red Thunder, que je n’ai pas lancé encore… Je suis cependant prêt à acheter Black Sea dans le contexte de la traduction, mais aussi par respect pour vous, camarades-amoureux de CM, qui avez toujours cru dans la capacité de CMx2 de produire la simulation ultime de la guerre moderne. Mes hommages messieurs et (le cas échéant) mesdames. 🙂

    PS1 : Je me demande bien pourquoi je ne suis pas averti par courriel de l’ajout de commentaires au présent fil de discussion…

    PS2 : Tu as raison, Carlos, au sujet des mouettes : elles ont mauvais caractère et perso je ne leur parle plus depuis que l’une d’entre elles a piqué une frite dans l’assiette de ma femme alors qu’elle se dirigeait vers sa table ! Mais c’est quand même elles qui ont la meilleure vue sur le champ de bataille. 🙂

  7. Laits Laits dit :

    Pas de souci, j’attends aussi la version2.0 pour m’y remettre. J’attends surtout qu’on puisse enchaîner des ordres différents car en l’état ça limite un peu le jeu, surtout que dans FCRS il faut beaucoup plus anticiper que dans CM.

    Sur les différences entre les deux titres, je pense que ça se joue fondamentalement sur un point : Combat mission est un jeu « tactique » et FCRS est un jeu sur « l’art opératif ».
    La profondeur du champ de bataille n’est pas la même et surtout la place que tu occupes n’est pas la même. Dans Combat Mission tu gères tout, du brave chef de groupe au chef de bataillon. Ce « micro management » donne de grosses satisfactions en terme de tactique car tu peux tout gérer dans le détail. Cependant, ça rend aussi les parties niveau bataillon difficiles à gérer.
    Dans FCRS, tu es dans la véritable position d’un chef de bataillon ou de brigade qui ne fait que rédiger des ordres en anticipant au mieux les mouvements ennemis et les capacités des soldats. Tu ne contrôles pas tout. En ce sens, FCRS est plus réaliste et plus impitoyable d’autant plus que les tours peuvent simuler plusieurs minutes (jusqu’à 40 environ) d’engagement. Pendant tout ce temps il peut s’en passer des choses et si tu n’anticipe pas tu es mort.

    C’est vraiment deux expériences différentes mais je t’avouerai que j’ai la préférence pour Combat Mission qui simule à merveille les combats du niveau compagnie ++ et section.

  8. moet moet dit :

    Deux belles réussites à deux niveaux de jeu. Nous sommes gâtés les joueurs! 🙂

    En fait, pas tant que ça, si on compare l’industrie des jeux vidéos à celle des jeux de plateau. Les wargames sur plateau font preuve d’une étonnante diversité et originalité. Le jeu vidéo est à la traîne… 🙁

  9. Carlos Carlos dit :

    @Carlos : Comme tu as pu le voir, mes textes ne partagent pas du tout ton style foisonnant. 🙂 🙂

    Ah ben cool, ça plaira/reposera les lecteurs qui se plaignent régulièrement de crises d’angoisse et de décollement de la rétine après publication d’un de mes billets (dans des cas plus rares : poussée d’urticaire, convulsions, diarrhée chronique, décollement de la peau, rupture n’anévrisme, saignement des globes oculaires…)

    je n’ai jamais cessé de jouer à CMx1

    N’hésite pas à donner les dates et lieux des prochaines réunions auxquelles tu participes. C’est je crois essentiel de pouvoir ainsi rencontrer d’autres personnes dans la même situation, avec qui la parole se trouve pour le coup libérée, où l’on peut confier ses doutes, ses sentiments de honte et d’angoisse, où on peut être encouragé par les personnes les plus avancées dans le programme, où l’on peut se « tirer la bourre » en matière de durée de sevrage…en complet anonymat, évidemment.

    😀

    Je suis cependant prêt à acheter Black Sea dans le contexte de la traduction, mais aussi par respect pour vous, camarades-amoureux de CM, qui avez toujours cru dans la capacité de CMx2 de produire la simulation ultime de la guerre moderne. Mes hommages messieurs et (le cas échéant) mesdames.

    Je rappelle ici mon avis, qui pourrait servir de conseil à quelqu’un désireux d’explorer « à fond » l’univers Combat Mission, mais sans devoir pour ce faire subtiliser les sacs à main en Centre de Long Séjour. Achetez Battle for Normandy et Black Sea. Vous tenez là deux jeux suffisamment différents pour justifier deux achats. Avec CMBN en poche, il m’apparaît que la plus-value de CMFI et CMRT est finalement assez faible. Ca signifie aussi qu’on peut imaginer un achat CMFI + CMBS…l’idée est qu’un seul titre WW2 peut suffire.

    PS1 : Je me demande bien pourquoi je ne suis pas averti par courriel de l’ajout de commentaires au présent fil de discussion…

    Arf. Oué, mille excuses. Le souci doit être lié au problème de mail auto qui n’est pas expédié lors de l’inscription ou de la redéfinition d’un mot de passe. En l’état, pas de salut hors le fait de se manifester ici ou sur les forums (on peut poster ici en tant que simple visiteur). Je n’ai absolument aucun savoir ni compétence pour résoudre le problème. je suis du genre à pouvoir me trancher la carotide en manipulant trop vite deux plug-in. :/

    Si quelqu’un sait faire, qu’il nous contacte SVP. 🙂

    En fait, pas tant que ça, si on compare l’industrie des jeux vidéos à celle des jeux de plateau. Les wargames sur plateau font preuve d’une étonnante diversité et originalité. Le jeu vidéo est à la traîne…

    Pour ce qui est de la catégorie wargame, je te fais confiance, ne connaissant pas suffisamment le sujet pour avoir une opinion. Mais j’aurai deux remarques:

    « toutes catégories confondues », le jeu vidéo peut aussi se montrer particulièrement foisonnant et créatif. Il existe une scène indépendante extrêmement active, qui regorge de véritables pépites d’originalité (y du guano aussi hein), qui cherchent continuellement à réinterroger le terme de « jeu » et la manière d’y jouer.

    Je crois que cette (relativement récente) effervescence créative est à peu près commune à toutes les catégories ludiques. Il est éloquent de se souvenir qu’il y a 20 ou 25 ans, le jeu de société « familial » gravite autour du Monopoly, du Trivial Pursuit et la Bonne Paye (allez, ajoutons Risk). Le reste de la gamme « jeu de plateau » est pour ainsi dire étiqueté comme loisir pratiqué par des adolescents chelous/vieux cons sociopathes.
    Je crois qu’aujourd’hui, on a assez largement abattu ce mur invisible avec une profusion de jeux qui bénéficient d’une vraie mécanique ludique, parfois très inventifs, (pas « La bonne Paye » quoi) et sont pourtant joués dans le cadre familial. Tric-Trac TV est un des Hérault de cette nouvelle donne ludique.

    (Digression: la carrière de « Croc », anciennement connu pour être un créateur de jeux de rôles au thème sulfureux (Zone, INS/MV…) orientés vers une audience chiche est assez éloquent. Il est aujourd’hui l’éditeur assagi de jeux de plateau « tout public »…et ça marche !)

    Le jeu de société n’est donc plus un loisir destiné aux enfants (ou adolescents asociaux), auxquels les parents consentent à participer pour faire plaisir. Ce changement, la BD l’a vécu un peu avant. Ce ne sont plus des enfants que vous trouvez accroupi devant les rayons de la Fnac. Ya vraiment une mue en cours, générale.

    • naash dit :

      Je te rejoins concernant ton dernier paragraphe (notamment).

      Mais je pense avoir un début d’explication à ce phénomène.
      Si on y regarde bien, le quadra/quinquagénaire a désormais accès à nombre de loisirs (pour ne pas parler jeux…) dont il a rêvé, ou fantasmé l’existence, dans sa jeunesse.

      Rappelez vous les débuts des consoles de jeu (je parle des CBS et cie), de vos parties de petits soldats où vous mettiez en place tout un tas de règles pour cadrer les « guerres », de vos premières partie de wargame carton (et vos rêves de pouvoir un jour posséder la totale d’Advanced Squad Leader…).

      Désormais, non seulement le « rêve » est devenu réalité, mais en plus de ça les gamins d’alors disposent désormais des finances leur permettant de se faire plaisir…

      Ajoutez à cela que nous sommes quand même dans une société où les loisirs ne sont plus considérés comme une tare, ou simplement le moyen de lutter contre l’ennui, et vous avez là l’explication de l’apparition des adulescents, dont je suis un des ô combien nombreux exemples. 😀

  10. doggy doggy dit :

    Le « problème » est que jamais je n’ai eu autant de pouvoir d’achat et donc de possibilités ludiques (jeux vidéo, BD, romans, boardgames) et finalement si peu de temps à y consacrer en comparaison de mon enfance/adolescence…
    Je constate que j’emmagasine les choses et que je doute maintenant sérieusement que le reste de ma vie sera suffisant pour tout « consommer »…

  11. Peaceoflove dit :

    J’avoue que j’ai ma préférence pour la seconde guerre mondiale mais j’hésite tout de même à prendre Black Sea. Après la lecture de cet article, je pense que mon prochain CM sera Black Sea. Merci pour cet article.
    Et puis, tant qu’on parle des autres wargames, y’a t’il d’autres Wargames sur PC autres que CM qui ont une aussi bonne communauté française ? CM est-il tellement au-dessus des autres ? J’avoue que j’ai beau suivre l’actualité des Wargames, je ne trouve pas d’équivalent.

  12. Kurt Knispel Kurt Knispel dit :

    La série Theatre of War n’est pas mal non plus question réalisme.

  13. doggy doggy dit :

    Petite parenthèse, rien à voir avec la seconde guerre mondiale ou autre théâtre historique, mais au niveau tactique/micromanagement Frozen Synapse est excellent. A essayer pour ceux qui ne connaissent pas.

  14. Carlos Carlos dit :

    Petite parenthèse, rien à voir avec la seconde guerre mondiale ou autre théâtre historique, mais au niveau tactique/micromanagement Frozen Synapse est excellent. A essayer pour ceux qui ne connaissent pas.

    Ceux qui sont curieux de voir ce dont il retourne peuvent jeter œil sur le Topik Dedié à Frozen Synapse qu’abrite l’exxxxcelleeeeent Esprits.net.
    Il existe malgré tout, au delà des apparences, un point commun assez important avec Combat Mission: Frozen Synapse utilise en effet le système WeGo avec phase d’ordres en tour/tour et phase de résolution en temps réel.

    Sinon, c’est Pac-Man avec des fusils à pompe quoi 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *