Le nombre que vous avez atteint

le nombre que vous avez atteintS’il est une chose assez largement méconnue, c’est que le Compte à Rebours fût l’invention d’un certain Roger Bigot, habitant de Pezé-le-Robert (Sarthe), qui finalisa sa découverte quelque part au milieu des années 80.

Roger Bigot (aujourd’hui décédé dans l’indifférence) était alors un homme très friand de documentaires policiers, dont la consommation satisfaisait son penchant pour l’ordre et la jouissance sereine de son existence. Il faut dire que Monsieur Bigot avait l’œil pour repérer les gens louches, particulièrement ceux au teint halé qui faisaient vrombir leurs motocyclettes sous ses fenêtres après 18 H 00. Cette dernière remarque nous éloigne toutefois de notre sujet.

Bref, l’un de ces documentaires –L’Arme Fatale– (dont la VHS trônait entre l’intégrale de l’Homme de Picardie et Les Histoires Extraordinaires de Bellemare) fût décisif dans l’invention du Compte à Rebours, et devait assurer à M. Bigot la gloire d’être parvenu à appliquer la recette de la Tarte Tatin à l’arithmétique.

Dans L’Arme Fatale, le duo de policiers suivi se trouve régulièrement -et souvent lorsque le danger est pressant- confronté aux limites liées à l’obsolescente des techniques de dénombrement qui étaient alors en usage dans la police

Une réplique connue résume l’impuissance de l’Homme avant l’invention Compte à Rebours :

« -On y va à trois.
– Attends ! Quand on y va à trois, on y va à trois ? Ou bien on compte jusqu’à trois et puis on y va ? »

Roger Bigot fit de ce problème son affaire et s’attela à concevoir un mécanisme numérique nouveau, capable de transcender l’efficacité des Forces de l’Ordre. Ainsi, il pouvait espérer que si l’Amérique adoptait sa future invention, la Police Française pût bientôt s’en inspirer, et en profiter pour s’occuper de ce jeune bronzé qui était encore passé dans un vacarme assourdissant à 19 H 17.

La tâche ne fût pas de tout repos. Roger Bigot dû éprouver sa persévérance après de nombreux essais infructueux, dont certains frôlèrent même la catastrophe. Comme vous le savez, il y parvint enfin, mais l’ironie fût que l’Amérique lui fît la moue. Le Compte à Rebours est ainsi pour l’essentiel demeuré un produit du Terroir Français, très populaire auprès des parents qui souhaitent précisément signifier à leurs enfants désobéissants le nombre de secondes restantes avant de leur en coller une.

Dernier ajout : 14 ! 13 ! 12 ! 11 ! 10 ! le rapport de cinq tours de jeu supplémentaires; lesquels forment l’avant-dernier épisode du récit de partie « The Final Countdown » pour Battle for Normandy.

Cette entrée a été publiée dans Battle for Normandy, Récits de parties. Placez un signet sur le permalien.

4 Responses to Le nombre que vous avez atteint

  1. Li-An dit :

    Cette méthode que j’ai utilisé en effet auprès de mon fiston, j’ignorais tellement que je la devais à M.Bigot.

  2. Henniak dit :

    A quand la dernière partie ?

    🙂

  3. Emil Emil dit :

    oui – on a déja oublié le début –

    peut-être qu’il est degouté d’avoir perdu et qu’il a préféré se faire hara-kiri ??

  4. Carlos Carlos dit :

    peut-être qu’il est degouté d’avoir perdu et qu’il a préféré se faire hara-kiri ??

    Bien possible…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *