Le Père Noël croit en vous

CarlosCarlos EST le Père Noël

Avec le 26 décembre s’achève le premier cycle des tablées assassines, des repas venimeux qu’on passe à se demander si le ruban d’emballage des cadeaux sera assez long et solide pour étrangler belle-maman et qu’on achève finalement -ses intentions meurtrières diluées dans l’alcool- en pieuses génuflexions devant la cuvette des toilettes.

Noël fera toutefois un peu de résistance sur CombatMission.fr et c’est bibi qui se sanglera la hotte sur le dos durant cet « After » . Ne comptez pas pour l’occasion sur une distribution « sèche » de cadeaux mais plutôt à un assortiment de récompenses pour enfants sages, prélevés sur mes deniers durement acquis.

A compter d’aujourd’hui et jusqu’au 31 janvier 2014:

  • Une personne déjà inscrite (ou qui s’inscrirait sur la période) et restée jusqu’ici silencieuse touchera 50 Grisbis* pour sa première contribution, portant par exemple à 55 Grisbis* le gain total pour son premier commentaire. Sans être outrageusement exigeant, notez qu’un simple « Salut », un « Bravo », un « Merci pour tout » ou encore un « J’te kiffe grave Carlos » ne suffiront pas à vous assurer la prime. En d’autres terme, il s’agit d’une incitation à votre toute première contribution au site.
  • Tout article/page (la prime est cumulable pour plusieurs articles) paru avant le 31 janvier (ou enregistré à cette date pour une parution ultérieure) verra son auteur gratifié d’une prime de 100 Grisbis*, en plus évidemment des gains normalement associés à l’éventuelle commercialisation de l’article.
  • La prime initialement versée pour chaque traduction de scénario (Briefings des modules Market Garden et Gustav Line particulièrement) se voit doublée pour la période. Elle est donc portée à 200 Grisbis* pour les Briefings les plus courts et jusqu’à 400 pour les plus longs.

Profitez bien des fêtes.

* – Quoi est-ce que cette histoire de Grisbi ?

Cette entrée a été publiée dans Uncategorized. Placez un signet sur le permalien.

4 Responses to Le Père Noël croit en vous

  1. Li-An dit :

    Il vaut mieux ne pas avoir abusé des huitres avant d’attaquer ces explications. Plus compliqué que de placer un Tiger en position d’attaque derrière une haie.

  2. guronsan dit :

    Bonjour,

    Sans vouloir me goinfrer de grisbis par cette intervention, je m’exprime pour la première fois ici… Comme quoi ton initiative de gratification, cher Carlos, aura eu de l’effet !
    Je me mettrais bien à la traduction d’un scénario ou deux (je viens d’avoir market garden), mais je ne connais pas la marche à suivre : qui peut m’aider ?

    merci

  3. Laits Laits dit :

    Il faut que tu passes par l’éditeur de scénario. Tu charges la carte voulue et tu traduis les textes en Français. Bon courage!

  4. Carlos Carlos dit :

    Sans vouloir me goinfrer de grisbis par cette intervention, je m’exprime pour la première fois ici…

    Guronsan, Guronsan…mmmh, ce pseudo là me dit quelque chose…
    Ah, nan M’sieur, votre première intervention était celle là 🙂

    J’avoue que du coup, c’est assez cruel, mais une fois la règle donnée, pas question de s’en écarter. Ce serait ouvrir une brèche vers un monde cauchemardesque et absurde: le genre de monde où les riches exploiteraient les pauvres pour être plus riches, les hommes pourraient se marier entre eux, où les baleines iraient se faire sauter sur les plages…vous imaginez ? Les veaux iraient à l’eau !

    Ceci dit, pour qu’un sourire réapparaisse sur ta mine peut-être déconfite, j’ajouterai volontiers ces 50 Grisbis -presque arrachés de tes doigts avides- à la somme convenue (et donc déjà doublée) pour la première traduction de scénario pour laquelle tu te proposes.

    Laits te donne une manière effectivement tout à fait valable. Pour ma part, j’ai pris l’habitude de faire différemment (sans pour autant que ce soit plus court ou plus facile).
    Je charge les scénarios comme si j’allais les jouer et prends des captures d’écran de chaque écran de briefing (pour les deux camps et avec les notes de concepteur quand elles existent).
    Je peux ensuite ouvrir assez facilement les fichiers images en même temps qu’un traitement de texte et une page internet pour m’aider à la traduction.

    Une fois la traduction d’un briefing (un camp) achevée, je colle dans le bloc-note pour en faire un fichier .txt
    Ton travail est presque achevé lorsque tu te retrouves avec deux (ou trois) fichiers .txt (un pour chaque camp plus éventuellement les notes de concepteur).

    A ce moment, tu peux remplacer les fichiers originaux via l’éditeur (en chargeant le scénar original, et en important les fichiers via l’onglet « Mission »)
    Ensuite, reste à enregistrer (avec un suffixe « FR »), charger à nouveau le scénar selon la méthode normale, reprendre des screens, et coller tout ça sur une page du blog.

    AU PIRE, si tu ne te sens pas à l’aise avec la seconde partie du boulot, tu peux m’expédier les fichiers .txt en VF et je me charge du reste (ce sera retenu de ta paye ! :D)

    NOTE : je m’aperçois que j’avais déjà répondu à la question auparavant, avec une image. 😀

    PS: j’ai toujours en cours « Bridge Number 7 », qu’on doit donc ajouter à la liste des scénars déjà traduits pour savoir ce qui reste à faire.

    Re-PS: la prime en Grisbi s’ajoute bien sûr au prorata des futures ventes du pack.

    Et voilà ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *