Les Héros de Telemark

Heros Telemark

On peut fort bien imaginer qu'alors que le Projet Manhattan n'était qu'en gestation, la hantise des Alliés étaient que les Allemands les coiffent au poteau dans la toute première course à la pulvérisation de masse. Si les Nazis avaient en effet été capable de développer les premiers la bombe nucléaire, nul doute que des essais sur le parvis de Buckingham Palace eussent été plus classieux qu'au Nouveau-Mexique ou dans le désert du Nevada. En imaginant même que le dispositif fusse assez perfectionné pour supporter les contraintes d'un V2, perdre cette course aurait engendré des conséquences autrement plus importantes que se faire chiper une place de parking sur le parking du Leclerc (encore que niveau agacement, si c'est un samedi, honnêtement ça se vaut).

C'est dans ce contexte que se joua « La Bataille de l'Eau Lourde » durant laquelle les Alliés n'auront de cesse de compromettre l'approvisionnement de cette rare et précieuse denrée en Allemagne. L'Eau Lourde est en effet un composant essentiel à la recherche et fabrication d'une bombe nucléaire. Je ne vous ferai pas souffrir les détails techniques de la chose, vous sachant intellectuellement trop bornés pour faire mieux qu''assembler un banal réacteur à fission avec la notice sur les genoux. J'y perdrais donc mon temps et vous aussi.

Vemork L'attention va donc se cristalliser dès le début des années 40 sur le site de production d'Eau Lourde de Vemork,  province de Telemark, Norvège. Les Nazis ayant la haute main sur les lieux, il apparaît crucial aux Alliés de  compromettre cette production et/ou d'en empêcher le transfert en Allemagne. Ainsi, entre 1942 et 1943, avec l'aide  de résistants Norvégiens, plusieurs opérations de Commandos Aéroportés seront montées avec l'objectif de saboter  les installations de production ; les succès seront divers mais jamais définitifs. Le bombardement du site de Vemork  par l'aviation Alliée n'eut pas non plus l'effet escompté. Ce n'est finalement qu'au tout début 1944, lors du transfert du  Stock en Allemagne, que deux parachutistes Norvégiens parvinrent à faire sauter le bateau. Le succès n'était donc pas  total, mais suffisamment important pour compromettre de façon décisive le programme Allemand. Du reste -les Alliés ne le sauront qu'après mai 1945-, l'avancée réelle des allemands dans ce domaine était en réalité beaucoup plus  anecdotique que les Alliés ne l'imaginaient.

L'épisode « Commando »de la « Bataille de l'Eau Lourde » a donné lieu à plusieurs adaptations cinématographiques, dont l'une assez débridée par les studios hollywoodiens, sous le titre «Heroes of Telemark », avec un Kirk Douglass qui cette fois n'insista pas pour jouer torse nu, sandales et jupette sous une météo rien moins que hostile. "The Real Heroes of Telemark" forme le pendant documentaire de cette oeuvre fort romancée (en anglais).

Mais l’héroïsme des Commandos de Telemark a fait également fait l'objet d'une adaptation pour Combat Mission : Battle for Normandy (modules Commonwealth Forces et Market Garden requis) sous la forme du scénario « Commandos in Telemark », fruit du travail extrêmement original et créatif de Egger. « Commandos in Telemark » n'est pas un scénario solo comme les autres. Loin de proposer une bataille rangée comme c'est la règle, ce scénario vous invite à opter pour des zones de déploiement et objectifs très distincts, qui vont engendrer des itinéraires/oppositions variés et tout à fait inattendus. Bien que pour le coup l'effectif en lice soit très supérieur à la réalité historique (une compagnie, contre une dizaine d'hommes dans la réalité), il émane de Commandos in Telemark une saveur propre aux missions secrètes de sabotage. Il n'est probablement pas sans défaut, mais explore intelligemment de nouvelles pistes pour jouer différemment à Combat Mission, servit par une rejouabilité à son paroxysme. ChrisND propose par ailleurs une vidéo de 10 minutes illustrant une phase (possible) du scénario (à visionner en fin de billet).

vignette telemarkDernier ajout – Le scénario « Commandos in Telemark » en version française, signé Egger. Revivez l'épopée -estivale- des Commandos norvégiens pour mettre fin à la production d'Eau Lourde sur le site de Vemok. Prenez contact avec la Résistance locale, décidez d'un plan d'action en fonction des objectifs que vous vous serez choisis, faites-moi sauter tout ça et filez sans tarder sur les chalutiers qui vous attendent…avant que le lever du soleil ne devienne votre pire ennemi. En entorse à la coutume, les indications sur cartes ont elles aussi été traduites en français (et correspondent évidemment à celles du briefing). Lisez attentivement le court briefing qui contient des consignes importantes pour la bonne marche de votre mission, de même que les messages qui apparaîtront en cours de jeu (ingénieusement reliés à des objectifs « Toucher » cachés) qui vous donneront une poignée d'informations cruciales. A jouer côté Alliés contre l'IA allemande uniquement.

vignette bad applesMais aussi, en bonus gratis – « Bad Apples » est un petit scénario au pitch décalé, introduit avec humour et dérision par son briefing traduit en français. Allez sévir contre les vilains voleurs de pomme pour goûter au cidre de M. Boisseau, votre « employeur » du moment ! « Bad Apples » est un petit casse-tête tactique sur une carte modeste et représente un très bon entraînement en solo contre l'IA (allemande). Il existe une seconde version de ce scénario (également disponible en téléchargement) qui permet de le jouer en multi. Seul Battle for Normandy est requis.

 

vignette across the Orne« Across the Orne » est un autre scénario solo fictif qui tire ses inspirations de « Brothers in Arms » (le FPS) et « Il faut sauver le Soldat Ryan ». Dirigez une compagnie de parachutistes britanniques à la conquête de pont jetés en travers les canaux de l'Orne. Un challenge relevé contre une défense allemande fixe et, à nouveau, un bon entraînement tactique à la tête d'un effectif réduit. Ce scénario nécessite Battle for Normandy et son module Commonwealth Forces. Il est uniquement jouable en solo côté Alliés.

Cette entrée a été publiée dans Battle for Normandy, Commonwealth Forces, Histoire, Market Garden, Scénarios, Téléchargements. Placez un signet sur le permalien.

One Response to Les Héros de Telemark

  1. CMFDR dit :

    Au rayon des adaptations cinématographiques, je crois que la série The Heavy Water War : les soldats de l’ombre traite aussi de cette action.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *