Made in Normandie -1-

Battlefront débarque Combat Mission : Battle for Normandy en mai 2011

Collaborateur français en tenue de camouflage « bocage normand »

Les chroniques de juin 1944 accordent bien peu d’attention à ceux qui agitèrent les bocages normands en marge des grandes manœuvres du débarquement.

Le bassin et le ventre jetés en avant dans un déhanché viril et décomplexé -sensé inspirer le respect à la gente bovine-, les joues rubicondes, l’accent animé par une mâchoire qu’on croirait pleine des galets du Mont Saint Michel, le « pimpant » du paysan normand n’a pas suffit à lui assurer une légitime notoriété en tant que figure incontournable de ce fameux évènement de la seconde guerre mondiale.

Dans l’historiographie occidentale et anglo-saxonne en particulier, un climat assez  net de défiance réciproque existait entre le normand et ses « libérateurs ». A titre de symbole, si les français retiennent le terme de « Débarquement », les Histoires américaine et anglaise se sont entendus sur le mot « invasion » pour qualifier le 6 juin 1944.

Des différences de choix sémantiques qui en disent long sur la méfiance des américains à l’endroit d’un peuple non moins suspicieux envers des individus qui déclinent -même poliment- une seconde lampée d’alcool de pomme.
Stone et Charden ont depuis bien tenté de rabibocher l’autochtone et le soldat d’outre mer en commettant « Made in Normandie« , une œuvre musicale subtile à mi-chemin entre hommage vibrant aux combattants de la liberté et ode paillarde aux fornications champêtres.
Rien n’y a fait cependant; quelques anecdotes rapportant que certaines normandes ont tenté d’abattre des soldats américains en fuyant avec leur a(lle)mant ont laissé une impression mitigée à nos sauveurs. Pourtant, il n’est pas si anormal d’imaginer que certaines jeunes femmes se soient décidées à presser la détente avant que, selon la tradition, un américain enivré par la victoire ne les tire.

La guerre fût en Normandie sans galanterie ni courtoisie, à l’image des bombes alliées qui tombèrent sur Caen sans y être invitées.

[Billet initialement publié sur Esprits.net le 3 mai 2011 à l’occasion de la sortie de la Démo de Battle for Normandy sous le titre « Made in Normandy »]

Cette entrée a été publiée dans Battle for Normandy, Fonds de tiroir. Placez un signet sur le permalien.

One Response to Made in Normandie -1-

  1. Carlos Carlos dit :

    Une publication « petit bras » pour aujourd’hui en devanture puisque je ne vous ai concocté qu’une sorte de compilation de quatre anciens billets précédemment publiés sur Esprits.net, venant quasiment achever le consciencieux raclage des « fonds de tiroirs ».
    Ils ont l’avantage de constituer une sorte de quatuor au thème homogène « Normand », et pour cette raison on été renommés « Made in Normandie » et numérotés dans l’ordre de publication initial.
    Quelques-uns les découvriront peut-être et justifieront cette « reprise ». D’autres les auront déjà lu et devront malheureusement patienter le prochain billet (nécessairement) original. Remarquez que je n’ai pas poussé le vice à opérer des publications étalées dans le temps, ce qui pour le coup aurait donné prise à un reproche légitime de « honteux bouche-trou ».
    Parmi les reprises toujours, « Huzzar! » fait son entrée dans les récits de partie…mais de façon à ne pas vous laisser aujourd’hui totalement privé de « produits frais », vous trouverez aussi les tours 11 à 15 du récit de partie « Avanti! »…inédits !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *