Mourir pour Varsovie ce soir sur Arte

Ce soir à 23 h 40.

Evidemment, vous allez dire qu'il s'y prend un poil trop tard. Mais l'avantage avec Arte, c'est que les rediffusions sont nombreuses et le Replay ou Arte + 7 fonctionnent très bien.

C'est un documentaire sur l'insurrection de Varsovie de 2013. C'est assez rare d'avoir des informations en français sur ce sujet et récentes qui plus est.

Bien sûr je découvre donc je ne ferai pas de commentaire sur le contenu pour le moment mais je pense que c'est à voir pour comprendre l'après Bagration.

Mourir pour Varsovie (Arte)

Varsovie Insurecction 1944

Edit du 04/09/2014

Comme prévu un petit résumé de cet excellent documentaire sur l'insurrection de Varsovie.

Tout de suite excellent, j'y vais fort !angel Et voilà pourquoi.

D'abord la mise en image. La plupart des documents sont issus des résistants polonais. Elles sont d'une qualité étonnante (probablement restaurées). Elle tranche avec les mauvaises images de la propagande nazis. A ma connaissance, elles ont aussi originales et inédites comme la capture du Hetzer, les jeunes polonais qui se marient pendant l'insurrection. Il n'y a pas de reconstitution avec de faux comédiens et la même scène qui passe en boucle. Ici c'est du sérieux.

Le récit est en plus d'une clarté rare et très complet malgré une reprise complète du contexte à partir de l'invasion sovieto/nazie de septembre 39, reprenant l'exil du gouvernement polonais voulant "à tout prix" incarner la continuité de l'état polonais, la formation de l'AK (Armia krajowa, armée de l'intérieur polonaise). Il est chronologique et insiste dans la première partie sur l'engrenage politique qui va mener au massacre de 200000 personnes.

Le gouvernement polonais en exil fait créer très vite l'AK. Avec une qualité d'organisation étonnante. L'AK sera prête dès août 42 avec ateliers d'armements et de munitions, centres d’entraînement et de formation, le tout secrètement bien sûr. Seulement le gouvernement en exil est avec les Alliés et donc les Alliés il y a l'URSS et Staline. Or Staline dès la conférence de Yalta et fort des résultats sur le terrain veut un Pologne communiste. Il ne veut pas de la « Pologne petite bourgeoise » aux commandes du pays qui contre-carrerait sur futur politique d'après guerre. Le massacre de Talin en est le parfait exemple en supprimant les élites polonaises. Or la Pologne est obligé de s'allier avec se diable sachant qu'elle devra agir par elle-même pour prouver au monde que la Pologne indépendante existera après guerre. Et dès que les opérations militaires entre en Pologne ordre est donner aux unités de l'AK sur place de combattre auprès des soviétiques et d'intégrer l'Armée Rouge. Sauf qu'ensuite, ses hommes seront déportés ou massacrés. Seuls les unités polonaises communistes créées par la Stavka ont droit de combattre. L'Armée rouge arrive enfin aux portes de Varsovie.

Nouvelles tractations politiques anglaises et du gouvernement polonais en exil pour convaincre Staline de soutenir l'insurrection qui est prête. Le niet est catégorique. Les polonais lancent quand même l'insurrection sachant que leurs chances sont quasi nulles sans soutien ni ravitaillement. S'ajoute à leur malheur, la volonté absolue d'Hitler d'éliminer cette Pologne qui l'exècre. Ordre est donner de massacrer tous les habitants de Varsovie et de détruire la ville par vengeance comme pour donner l'exemple. Et de Staline de se frotter les mains en laissant les nazis faire le sale boulot. Pire, il laisse le ciel libre d'accès à la Luftwaffe. Les anglos-américains s'opposant à Staline font des opérations de parachutages d'armes et de vivres et aussitôt les aérodromes russes sont fermés. La DCA russe aurait même tiré sur ces avions.

La seconde partie fait la part belle aux insurgés avec ces images exceptionnelles et émouvantes de ces gens qui malgré les combats gardent le sourire, remettent l'administration en marche, la presse libre (plus de 200 journaux différents s'expriment). L'équilibre entre grande histoire et petite histoire est très bien trouvé.

J'ai appris beaucoup de chose mais néanmoins quelques critiques s'imposent.

D'abord la plus évidente, le point de vue est uniquement polonais et anglo-américains. Aucun commentaires d'historiens russes qui auraient infirmé où confirmé la volonté délibérer de Staline de vouloir une Pologne communiste. Refus russe ou volonté délibéré ? Impossible à dire. Il manque aussi une mise en perspective si les russes étaient intervenus. Auraient-ils vraiment éliminé les insurgés ? La Pologne avait-elle vraiment une chance de garder son indépendance malgré leur victoire ? Rien non plus sur l'absurdité d'Hitler qui détruit la ville alors qu'ils devraient garder ses ressources pour rétablir des lignes de défenses surtout que Varsovie n'a plus aucune utilité stratégique.

Bref à regarder, pour rendre aux hommages aux habitants de Varsovie de l'époque et aussi pour comprendre que c'est Staline qui menait le jeu face à Churchill et Roosevelt et ce dès que l'Armée Rouge a pris le dessus sur la Werhmacht (symboliquement après Stalingrad).

Cette entrée a été publiée dans Histoire, Red Thunder, Zone Libre. Placez un signet sur le permalien.

17 Responses to Mourir pour Varsovie ce soir sur Arte

  1. Carlos Carlos dit :

    Sympa cette mise en lumière d'un reportage sur un thème à la fois connu (qui n'a pas entendu au moins parler de l’événement ?), emblématique (à minima pour les Polonais)…mais pas nécessairement bien connu.

    Si à l'heure qu'il est, tu en découvres le contenu comme les autres, te voilà par contre condamné à étoffer dès ton retour ton billet, que ce soit avec des éléments plus précis du documentaire, ou de façon plus générale avec un éclairage sur les enjeux de l'Insurrection ou son tragique déroulement. Ta petite confiserie a vraiment une saveur de reviens-y ! 😀

  2. Emil Emil dit :

    Et juste avant, à 22h10 – "L'enlèvement de Michel Houellebecq" à ne pas louper non plus .. (ça n'aidera pas à comprendre Bagration, mais peut-être une source d'inspiration pour vos futurs billets)

  3. mikinthemist mikinthemist dit :

    Et Generation War sur Arte toujours, je ne sais pas ce que ça vaut, mais ça peut être original.
    mini-série allemande en 3 épisodes
    Jeudi 28 août 2014 de 20:50 à 22:20

    Synopsis de l’épisode 1

    Wilhelm, Friedhelm, Viktor, Greta et Charlotte, cinq amis d’enfance, se retrouvent à Berlin avant que Wilhelm, jeune officier supérieur allemand, ne parte avec son frère Friedhelm rejoindre le front de l’Est. Ces derniers espèrent atteindre la ville de Moscou. Charlotte s’engage, à son tour, sur le front de l’Est, mais comme infirmière en hôpital de campagne. Le groupe espère alors pouvoir se revoir pendant les fêtes de Noël afin de célébrer la victoire. Mais au fil des semaines, le doute s’empare de chacun. Quant à Viktor, un jeune juif, il réalise trop tardivement qu’il doit quitter le pays. Sa petite amie Greta essaye de l’aider en se rapprochant d’un lieutenant-colonel allemand…

    • Titi dit :

      L’intérêt de cette série est surtout un point de vue allemand fait par des allemands avec 70 ans de recul et non par le prisme hollywoodien habituel.

      Donc c’est à voir absolument même si les polonais n’ont pas apprécié apparemment le traitement anti-sémite très marquant de certains mouvements de résistances polonaises.

  4. Pierrus dit :

    Merci TITI, heureusement que sur ARTE on peut regarder l'ensemble de leurs programmes jusqu'à 7 jours après la diffusion.

  5. Li-An dit :

    L’insurrection de 2013 ?

  6. Carlos Carlos dit :

    Et Generation War sur Arte toujours, je ne sais pas ce que ça vaut, mais ça peut être original. mini-série allemande en 3 épisodes Jeudi 28 août 2014 de 20:50 à 22:20

    Pas encore vu, mais entendu que du bien. On dirait un mélange de "Band of Brothers" et "Friends", avec une rondelle de "Les Damnés" (Visconti) pour le léger parfum de déliquescence.

    • RouquinMalin RouquinMalin dit :

      Effectivement, excellente mini série où l’on peut observer l’évolution des mentalités des différents personnages (foi dans la victoire de l’Allemagne etc…) mais aussi, pour les fans de Combat Mission et tout particulièrement des mods, des uniformes et des équipements (je pense notamment à celui porté par le frère de Wilhelm (ce dernier n’est pas officier supérieur mais subalterne, lieutenant si ma mémoire est bonne).
      Bref à voir et à revoir (en VOST si possible)

  7. Emil Emil dit :

    Un lien vers un article assez court sur la guerre de corée,
    En forme d’AAR

    http://historicoblog3.blogspot.fr/2012/03/les-chenilles-des-matins-calmes-les.html

  8. Carlos Carlos dit :

    Parti des ruelles de Varsovie, vous voilà en Corée…un Grand Écart ! 😀

  9. Radek Radek dit :

    Merci pour le partage !

  10. haouai dit :

    un petit lien sur ce thème vu par nos amis de Flames of War http://www.flamesofwar.com/hobby.aspx?art_id=1652

  11. Carlos Carlos dit :

    Dommage que Battlefront n’ait pas encore exploité les unités combattantes non-conventionnelles (partisans, résistants, insurgés…). Quelques jolis bérets, chemises dépareillées et autres galeries de futes non-réglementaires, assortis d’un armement disparate et globalement chiche ferait sympa sur une carte, pour servir à quelques scénarios originaux.

    Pour un Combat Mission en Corée, je n’ai pas encore vu ça sur le planning de Battlefront…donc à priori ce n’est pas dans les toutes prochaines années (il s’agit pourtant d’un thème qui « colle » à une clientèle made in USA)

  12. mikinthemist mikinthemist dit :

    Dans le genre Combat Mission Fantasy, je crois que je préférerais un CM Korea (add-on les chinois) plutôt qu’un CM Pacific. Mais bon je suis pas contre non plus…

    Quant à un France’40 …. on peut continuer à prier. Pourtant ASL l’a fait ! C’est ça le rêve ultime, un système où tu peux jouer tous les fronts… Tout ASL en CM. C’est pas demain la veille.

    Voila c’était mon commentaire à 5 balles … 😀

  13. Emil Emil dit :

    Vu sur le « Historico-blog »

    Un récit très détaillé d’une bataille qui a eu lieu en Syrie –
    http://historicoblog3.blogspot.fr/2014/08/exemple-doperation-de-linsurrection_22.html

    Effrayant et fascinant à la fois – on est bien, derrière nos PC …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *