Back at the Funny Farm

Lorsque Dam44 et moi avons convenu de la partie dont vais vous narrer le déroulement, c’était avec un objectif déclaré: servir d’outil d’apprentissage. Si les « routines tactiques » font parfois défaut aux vétérans, elles sont plus encore étrangères à ceux qui abordent Combat Mission, surtout si c’est sans aucun bagage de connaissance militaire. Enseigner aux débutants, interroger les vétérans, jeter une passerelle entre les uns et les autres via les commentaires, tels sont les visées de cet « exercice ».

Compte tenu de notre objectif, il convenait de choisir une situation simple alignant un Ordre de Bataille Réduit. L’alternative d’une « Bataille Rapide » était exclue puisque ce mode de jeu, intégrant une phase d’achat des forces, ne permet que difficilement la « répétition à point de départ identique ». Et la répétition est justement l’épine dorsale de tout apprentissage, c’est le B.A BA méthodologique de la pédagogie. Répéter ad nauseam et tirer profit de ses erreurs, de ses tâtonnements…jusqu’à ce que « ça rentre » ! Nous concevions donc cette partie comme le premier essai d’une série en compagnie du même scénario; Dam44 tenant le rôle de l’attaquant anglais et moi du « faire-valoir », du « sparring partners » allemand qu’il va s’agit de jeter-jus du premier coup…ou à l’occasion d’une répétition seulement.

Battle for Normandy et ses deux modules additionnent plus de 60 scénarios. Toutefois, malgré ce chiffre respectable, seuls deux ou trois répondaient à nos exigences. Nous avons opté pour « 18 Platoon », le plus modeste scénario proposé dans le module Commonwealth Forces.

Il s’agit d’une opération de reconnaissance anglaise en direction de la ferme « Plaisance » à l’aube, conduite par un peloton sous un crachin typique de Normandie.

L’ordre de bataille allemand

Je ne résiste pas à l’envie de vous permettre d’admirer in extenso l’effectif censé tenir la dragée haute à ces diables d’insulaires. Il est extrêmement réduit puisque hors le QG (3 hommes), il n’est composé que de six équipes de deux hommes (une équipe reco, trois équipes brèche, deux équipes mitrailleuse). 15 hommes en tout, pas un de plus, soutenu par un mortier moyen (hors carte) chichement doté en munitions (20 obus). Nous avons là en somme l’équivalent d’un groupe de combat de grenadiers et son QG. De l’autre côté, un peloton britannique frisant les 40 hommes, je vous laisse apprécier le rapport de force. Il va s’agir de jouer serré, et ne pas localement se faire coincer par la supériorité au feu de l’adversaire.

QG

QG Une Equipe Reco

Reco

Trois équipes Brèche

brèche0 brèche1 Brèche2

Deux équipes MG34

MG1 MG2Notons qu’en sus des deux MG34 de l’effectif, pas moins de six soldats sont équipés de MP40, qui sont particulièrement taillés pour le combat à courte portée. Un atout à exploiter sur ce champ de bataille, où le bocage est particulièrement cloisonné. Il est toutefois pondéré par une dotation en munitions particulièrement chiche (505 à répartir entre les deux MP40 de l’équipe reco, mais seulement 179 par MP40 des équipes brèche) qui interdit virtuellement les tirs de zone sur une longue durée. Il ne me sera donc pas possible de jouer de la force de suppression du MP40 pour clouer durablement les groupes britanniques. Chaque rafale devra être tirée pour tuer.

Remarquez aussi les caractéristiques extrêmement disparates de l’effectif allemand, probablement censées représenter l’hétérogénéité croissante des unités de la Wehrmacht en 1944-45. Les « bleus » y côtoient les vétérans, les talentueux y fréquentent les plus maladroits, les soldats au moral d’acier y confortent les plus fébriles. Une petite auberge espagnole, où les bretzels feraient office de tacos.

Le décor est planté, les acteurs sont en place…frappez les trois coups.

Déploiement / Tour 1

1A

La zone de déploiement n’offre que peu de latitude pour « prendre le large » et couvrir tous les axes d’approche. Seule une équipe brèche est placée d’office (près du repère « 3 ») aux avant-postes (sans possibilité de la placer ailleurs). Le reste doit se contenter du rectangle rouge pour prendre ses aises.

Il est bien évidemment hors de question de se contenter de ce « réduit », cet ultime carré autour de la ferme qui peut facilement être tourné, encerclé sans que ses défenseurs puissent anticiper l’approche de l’ennemi.

C’est pourquoi j’ordonne trois mouvements dès la phase de déploiement. Une équipe « brèche » s’élance au petit trot en direction du coude de la route (1), de façon à avoir en enfilade toute la longueur du chemin à droite de la carte. Impossible de la franchir sans être vu. Une MG34 ira faire de même en « 2 » afin de tenir sous son feu le chemin le plus direct vers la ferme. Enfin, en « 3 », je décale mon équipe brèche pré-positionnée légèrement à gauche, pour qu’elle bénéficie à destination n’une meilleure ligne de vue.

Seule une unité est absente de ce screen: elle est postée hors-champ à l’extrême droite de la carte.

Le chronomètre est lancé…30 minutes de sang, de peine, de larmes, de sueur et de choubidou bidou wap…

Note – Je m’attarde, de la même manière que pour le récit « Une Nouvelle Aube se Lève » à montrer les ordres de mouvement et de tir que j’ordonne. C’est valable pour le déploiement comme pour tous les tours qui suivent. Chaque ordre, chaque choix est bien évidemment un motif possible de discussion.

1B

Nous n’attendrons pas la deuxième minute avant d’avoir le signal de la présence ennemie. Un tommy est repéré sur une élévation de terrain en bout de carte. La MG34 qui a entrevu ce soldat n’a malheureusement pas le temps de décocher une rafale avant qu’il retourne au brouillard de guerre.

1C

Phase d’ordres à l’issue du premier tour: je fais franchir la route au groupe Reco (précédemment en « 1 »); j’obtiendrai de ma nouvelle position non seulement une vue transversale vers la droite (comme précédemment, mais cette fois derrière la haie) mais aussi une vue vers la haie la plus proche de l’anglais entraperçu.

Mon objectif est d’obtenir le maximum de signaux -et le plus tôt possible- de l’ennemi afin de deviner son axe d’approche, et placer ma défense en conséquence. Je n’ai pas assez d’hommes pour être partout. Il me faut donc être en force au bon endroit.

1D

J’avance également mon groupe QG, sans encore l’engager aux avant-postes. Le Briefing me recommande de conserver une sorte de réserve pour parer à l’imprévu…mettons que j’aviserai de redéployer les unités éventuellement non-engagées…car je n’ai pour l’heure qu’une seule équipe brèche qui n’a pas de mission immédiate.

6 Responses to Back at the Funny Farm

  1. Damien44 dit :

    🙂 cool!
    Je précise pour le gros boum c’était pas prévu que sa boum de ce coté de la haie ( en pleine LDV de toi!!) mais de façon à contourner justement ce champ
    Donc déjà là sa m’avais mis dedans.

    Et petite question concernant ton tir de mortier, je vois que tu déplace ton chef alors qu’il vient juste de donner l’ordre, c’est parce que le TRP? pas besoin de repérage du tout, juste l’ordre et basta?

    C’est cool de voir de cet angle la maintenant. merci!
    Et puis je vois comment tu gère tes clichés et autres pour mes prochains AAR.
    Vivement la suite 🙂

  2. Damien44 dit :

    … Toute façon, même si la brèche aurait été faite dans la bonne haie, je me serais fait découper par la MG en enfilade dans le chemin. Cette manœuvre était vouée à l’échec.
    Donc il aurait fallu quoi? que je canarde la haie à tout va pour espérer clouer et plier le moral?
    Il me semble bien que c’est ce que j’ai essayé mais j’avais le sentiment de tirer dans le vent..

    Je reviens sur ton mouvement traquer de ton chef, je le comprend pas trop.
    Tu pourrais m’expliquer le pourquoi de cet ordre ?
    Merci !

  3. Carlos Carlos dit :

    Arf, spotted ! 😀

    Je songeais que tu patienterais les premiers textes accompagnant les images pour commenter. Spa grave. 🙂

    Faudrait par contre s’atteindre à indiquer de quel tour on cause lorsqu’on évoque un événement, de façon à ce que le lecteur puisse rapidement faire le lien entre ce dont on cause dans les commentaires et les images.

    Tu parles en l’occurrences événements du tour 5 (5ème page).

    Et petite question concernant ton tir de mortier, je vois que tu déplace ton chef alors qu’il vient juste de donner l’ordre, c’est parce que le TRP? pas besoin de repérage du tout, juste l’ordre et basta?

    Oué, c’était un peu ça le calcul, mais il est discutable. J’ai jugé qu’à partir du moment où il y avait TRP, le fait de déplacer mon groupe commandant le tir n’altérerait pas trop l’efficacité/ précision. En réalité, si la présence du TRP a sûrement joué un rôle positif, la frappe s’est tout de même révélée assez imprécise (relativement aux distances réduites d’engagement sur cette carte). Il faut quand même signaler que cette frappe me tuera mes deux premiers gus de la partie (friendly fire) en ne touchant je pense personne chez toi. On peut tout même considérer ça comme un échec cuisant hein. 😀

    Donc il aurait fallu quoi? que je canarde la haie à tout va pour espérer clouer et plier le moral?

    Plier au moral ou tout au moins (et c’est l’effet le plus raisonnable à rechercher) clouer mon groupe. Un groupe cloué ne réagit pas ou peu, et te permet donc de manœuvrer avec le reste de tes forces pour trouver une position idéale afin de détruire le groupe ainsi « paralysé ».
    C’est toujours le BA B.A: « Equipe A exerce de la suppression (cloue) tandis que /Equipe B manœuvre pour trouver une position de tir en vue de destruction »

    Je reviens sur ton mouvement traquer de ton chef, je le comprend pas trop.
    Tu pourrais m’expliquer le pourquoi de cet ordre ?

    Si tu regardes plus attentivement l’interface et le bouton pressé (on est toujours au tour 5), c’est un ordre « prudent » et non « traquer ». Les couleurs se ressemblent effectivement.
    Mon groupe qui manœuvre en « prudent » était à ce moment là « cloué » par ton feu. Je souhaitais donc lui donner un peu d’air et de la liberté de manœuvre en tentant de me soustraire aux balles qui fusaient alors un peu trop. J’ai évidemment décidé « Prudent » pour éviter que les têtes se lèvent au dessus du talus du bocage, et que l’une d’elles se voit fourrée d’un vilain pruneau. 😀
    En optant pour « rapide » ou « soutenu » au lieu de prudent, j’aurais potentiellement augmenté la vitesse à laquelle je m’éloignais de tes tirs (en admettant que le groupe « cloué » réagisse à l’ordre, ce qui est toujours hypothétique)…mais je multipliais surtout la probabilité d’une perte dès que mes gus se serraient levés.

    Lorsqu’un groupe est cloué et qu’on tente de le déplacer, je préconise donc « prudent ». L’alternative étant qu’une autre équipe amie riposte sur les vilains pour diminuer la jauge de suppression du groupe en péril, et tenter un « rapide » ou « soutenu » une fois que le feu ennemi s’est un peu calmé.

  4. Damien44 dit :

    lol oui c’est vrai que j’aurais pu attendre …
    Mais j’aime pas trop repousser 🙂 et j’aime comprendre, tout ,tout de suite
    ( pour répondre indirectement à LAIT sur un post précèdent ( où il trouvait dommage que je me « rabaisse »,
    c’est surtout j’ai une certaine tendance à être très perfectionniste )

    C’est comme pour la partie en cours, je t’avais écrit un mail après le carnage!! de l’embuscade que tu ma tendu et tout un tas de question qui va bien.
    Ainsi que des questions sur la création d’AAR.
    Et bah j’ai tout effacé pour attendre la fin de la partie (rahh) et surtout aussi car je sais ce que tu m’aurais répondu … « pose tes questions pour que tout le monde en profite ».
    Alors je vais attendre la fin de la partie et la publication ( si il y a ?) de l’AAR pour commenter
    Alors je vais attendre …
    En tout cas merci.
    Je kiff ce jeu , et je vais bien me « préparer » pour être bien costaud pour CMx3 :))

  5. Carlos Carlos dit :

    pour répondre indirectement à LAIT sur un post précèdent

    C’est « Laits » son petit nom. L’appeler « Lait », c’est quand même Vache…(Waaaaaaaaaa…rooooh puréeeeee, c’te patate que j’ai mouah ! :D)

    C’est comme pour la partie en cours, je t’avais écrit un mail après le carnage

    Si tu causes des 4 ou 5 cadavres autour du mec qui lève ses deux menottes et récite trois Ave Maria, je puis déjà tirer une conclusion (pour le lecteur, on parle de la revanche en cours sur le même scénar, mêmes camps). Les hommes descendus appartiennent à deux équipes différentes. Deux équipes qui se dirigeaient en même temps d’un bon pas vers une haie non reconnue, à quelques mètres d’intervalle seulement.
    Une règle d’or consiste à amorcer le contact avec l’ennemi avec la plus petite force possible afin, justement, d’éviter de perdre trop d’hommes en cas de surprise.

    Du coup, puisque deux équipes étaient sur les lieux. Une seule devait aller vers la haie et l’autre demeurer immobile pour la couvrir.
    * Dans le meilleur des cas (pour toi), l’équipe immobile aurait promptement riposté pour museler le feu ouvert sur les éclaireurs. Tout le monde aura provisoirement été quitte pour une bonne frousse.
    * Dans le pire des cas (pour toi), l’équipe immobile aurait tardivement repéré l’agresseur et n’aurait pas été en mesure de riposter pour sauver l’équipe éclaireur. Mais tu n’aurais dans ce cas perdu que deux hommes au lieu de 5, et ton équipe de couverture conservait son effectif et sa marge de manœuvre, tout en sachant où se trouve la menace.

    Je kiff ce jeu , et je vais bien me « préparer » pour être bien costaud pour CMx3 :))

    Petite apartée: CMX1 désigne à posteriori le moteur de jeu qui a fait tourner les 3 premiers Combat Mission de 1999 à 2004 . CMX2* désigne la nouvelle architecture de moteur de jeu inaugurée avec Shock Force (2007), qui a progressivement évolué dans les jeux qui ont suivis. Toutefois, Shock Force et Black Sea (2015) conservent la même architecture de moteur; ce sont tous les deux des jeux CMX2 et le prochain consacré à la bataille des Ardennes le sera aussi. Un jeu base sur un moteur CMX3 dont Battlefront n’a même pas encore causé n’est pas pour demain. CMX3 n’est peut-être qu’à l’horizon 2020, et ce n’est d’ailleurs que pure hypothèse qu’une nouvelle architecture sorte un jour.

    Donc si tu attends CMX3, tu as effectivement ‘achement le temps de t’entraîner pour être un pur Kador 😀

    • Damien44 dit :

      Oui oui je parlais aussi de ce CMx3.
      Il me faudra au moins 2020 pour ça :).

      Pour le carnage j’avais une équipe en couverture qui n’a pas bougé d’un poil..

      Mais je vois ce que tu veux dire, j’aurais du être en alternance dans le déplacement, et plus assidu!!!
      Je m’étais dit que vu que personne n’avait tiré avant …. c’est qu’il n’y avait personne ….. Faute grave!

      Par exemple l’IA il m’aurait pas fait un coup comme ça !!
      Voila ce que sa fait d’apprendre avec l’IA…
      merci pour la réponse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *