Avanti ! (5 minutes)

Avanti !

Un Récit de partie rédigé au fil de l’eau puisque je prends la plume alors que deux tours seulement se sont écoulés.

En juillet 1943, dans l’ouest sicilien, non loin de Palerme, l’armée italienne vient d’être délogée de ses positions le long d’une rivière par le 41ème régiment blindé américain (situation jouable dans le scénario « Ritirare !! »)

Jugée cruciale pour couper la route de la seconde division blindée U.S, l’armée italienne décide une contre attaque vigoureuse sur les flanc de l’armée ennemie.

L’objectif est la reprise de deux ponts enjambant le cours d’eau, au fond d’une vallée encaissée où les désormais défenseurs américains ont pris position.

En terme de narration, ce scénario a l’immense avantage de se dérouler sur une carte réduite et à la topographie très distincte. Le tout peut-être facilement embrassé dans l’espace d’un screen, sans sacrifier aux détails de l’opération.

La zone se présente donc comme une vallée assez encaissée entre deux collines boisées, que nous avons respectivement nommé pour l’occasion « Dolce » et « Vita ».

L’américain est donc retranché dans un ensemble d’habitation à mi-chemin des deux ponts, au fond de la vallée, et possède un avant poste sur chacune des collines, constituant en quelque sorte ses flancs.

Côté italien -camp joué par votre serviteur- nous alignons une section renforcée (je ne sais jamais ce qu’est véritablement une section dans l’armée italienne) sur « Dolce » et une autre, plus réduite sur « Vita ». C’est par cette seconde colline que j’attends en cours de jeu des renforts blindés de fabrication française.

Dans l’axe de la vallée, une troisième section italienne fait face au premier pont, ainsi qu’une section de mortiers (le 45 mm italien…) et son observateur.

La situation tactique est dans ma tête relativement claire: La prise de chacun des avant-postes au sommet des collines permettra dans un second temps de pilonner de trois côtés, dans une situation de surplomb extrêmement favorable, le fond de la vallée ou résident la majorité des défenseurs.

Je m’attends à ce que l’américain perçoive cet évident danger et tente par tous les moyens d’empêcher ou au moins de retarder la prise des deux collines.

Il y a là une petite ambiance « Dien Bien Phu » dans cette configuration géographique pas déplaisante.

Sur Dolce, j’ordonne donc une avance relativement prudente et mesurée en direction de l’avant poste américain. Si la forêt couvre la totalité du sommet de la colline, elle est relativement peu dense, et il est ainsi possible de se voir et de s’aligner à distance relativement importante, davantage que ne le laisse supposer le terrain au premier abord.

L’idée est d’attaquer le poste par deux côtés, en tentant avec deux groupes de combat de contourner par le bord de carte.

Au fond de la vallée, j’ordonne d’entrée un tir en ligne de mortier sur le remblai derrière le premier pont. Il y a là des foxholes dont j’ignore absolument s’ils sont occupés mais mieux vaut être prudent.

L’objectif est au pire de « donner le ton » et d’empêcher l’américain de m’asticoter au déploiement.

Celui-ci se fera par une avance réduite en direction du plus proche bosquet sur la rive, et le long d’un muret à droite, me permettant de dégager un peu ma ligne de vue, tout en restant à couvert.

Sur « Vita », le rapport de d’effectif est d’emblée plus équilibré. En outre, la route qui traverse le bois ne peut être traversée hors vue de l’avant poste américain sur la majorité de sa longueur.

Si je veux pouvoir attaquer depuis une position étendue, une partie de la section va bien devoir passer de « l’autre côté » de ce chemin forestier. C’est pour le faire sans risque que je décide d’opérer une sorte de marche arrière avec une partie de la section, afin de passer plus bas, le long de la pente de la colline, invisible depuis le sommet.

Le prochain tour me prouvera que le mouvement était judicieux, mais pas pour les raisons que l’on croit.

Une dernière vue de « Dolce », où l’on voit plus distinctement mes braves petits soldats.

Le déploiement est réalisé, les premiers ordres sont donnés…

…AVANTI !! 

One Response to Avanti ! (5 minutes)

  1. Svidrir Svidrir dit :

    Juste lu les 5 premières pour l’instant mais ça donne envie !

    « Il y a là une petite ambiance « Dien Bien Phu » » rhaa si seulement les développeurs de CM pouvaient lire ça et que ça leur donne des idées ! :p –> « Combat Mission Indochine », de l’Opium et des balles 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *