Cut the Bastards !

« Cut the Bastards », une bien belle affiche de la propagande soviétique qui pourrait résumer ma première partie sur la série des Combat Mission, ici sur CM Red Thunder. Mon personnage étant bien sûr le courageux soldat allemand !

Face à mon adversaire, Laits (qui m’a conseillé dans l’écriture de cet AAR), que je qualifierais de vétéran à mes yeux, mes attentes quant à ma réussite n’étaient pas très élevées, mais néanmoins pleine de volonté ! En PBEM, nous avons opté pour un combat de rencontre de petite taille opposant simplement de l’infanterie, libre à chacun de composer ses forces selon ces paramètres.

Je vais vous livrer ici un condensé de cette première fois (terminée, lors de l’écriture), en essayant de vous détailler mes choix, mes réussites, et mes (nombreuses) erreurs de débutant. Laits y ajoute également ses commentaires !  Ce qui en fait une sorte d’ « AAR résumé à deux ».

En espérant recevoir des conseils et pourquoi pas motiver d’autres débutants à se lancer dans la bataille. On apprend bien mieux contre un adversaire humain !


 


Cut the Bastards


 

Pour cette bataille rapide nous avons donc un village central, le seul objectif, flanqué de bosquets vallonnés procurant d’assez bonnes lignes de vue.

Mes troupes se composent de l’équivalent de deux compagnies de grenadiers avec leurs mitrailleuses, appuyées par une équipe lance flamme « pour le fun », une équipe tireur d’élite et 2×2 mortiers de 81mm hors carte. À vrai dire je ne savais pas trop quoi prendre, c’était la première fois que j’avais à choisir mon armée, étant seulement habitué aux scénarios contre l’IA qui nous imposent nos forces.

Mon plan est simple : prendre positions sous les arbres pour procurer un appui-feu aux troupes qui vont tenter d’entrer en ville, pour la tenir face aux hordes rouges ! J’imagine que le plan adverse est basé sur le même principe, le terrain étant plutôt symétrique. Grâce à un TRP (Target Reference Point), qui me permet d’appeler une frappe d’artillerie hors de ma ligne de vue, je prévois aussi une frappe d’artillerie qui s’abattra aux limites sud de la ville 5 minutes après le début de la bataille, qui devrait permettre d’avancer plus sereinement au centre. Et c’est parti, j’envoie tout ce beau monde à allure soutenu pour ne pas arriver en retard.

Commentaire de Laits : Mon plan est sensiblement le même. L’objectif est d’entrer en ville le plus vite possible (pour cela mes hommes ont abordé la ville en rythme « rapide » et non pas « soutenu ») pour aborder les combats urbains en position de supériorité. Par contre je délaisse le tir de mortier en pleine ville (peu porteur en terme de dommage) mais prépare deux tirs à cinq minutes sur les positions d’appui de Hybrid.

CM Red Thunder 2014-07-14 01-34-40-21

Hélas 5 minutes seront un peu trop courtes pour que les soviets se soient amassés en ville, et ce facteur combiné à la protection des bâtiments en fera un premier bombardement peu concluant, mais infligeant tout de même les premières pertes !

Commentaire de Laits : En fait les pertes sont minimes (trois soldats) mais parmi eux se trouve le chef d’une de mes sections. Résultat, grosse suppression et moral qui flanche. Si Hybrid avait été plus entreprenant en attaquant dans la foulée, il aurait pu prendre un avantage non négligeable. Pour cela je pense que son tir était trop précoce, sans oublier le fait qu’un tir de 81mm sur bâtiment est rarement très porteur.

CM Red Thunder 2014-07-14 03-18-49-48

On remarque l’avancée plus significative de mon adversaire, qui n’hésite pas à courir au milieu des balles, obus et autres grenades à fusil !

CM Red Thunder 2014-07-14 02-24-07-57

Pendant ce temps mes soldats ont atteint leurs positions et avancent également en ville, tout comme ceux de mon adversaire qui m’arrosent déjà copieusement de leurs mitrailleuses postées dans les bois. Je reçois aussi des tirs d’artillerie sur une position d’appui, les premiers d’une longue série qui vont me clouer sur les mêmes emplacements tout au long de la partie et m’empêcher de rendre la pareille à l’infanterie adverse, et donc d’avancer.

CM Red Thunder 2014-07-14 02-59-48-58

Mon flanc droit (à gauche sur les screens de haut) devient vite inexistant, le pire étant que ma réserve se trouve pour moitié ici. Malgré qu’elle soit à l’abri des regards, en retrait derrière le haut de la colline, les obus n’ont pas besoin de voir et s’écrasent joyeusement au milieu de mes hommes supposément à l’abri. La frappe ennemie est probablement un peu trop étirée à son goût, mais elle me porte un coup fatal sur ma droite, disloquant à la fois l’appui à la lisière de la forêt et une réserve d’infanterie patientant en arrière.

Commentaire de Laits : Je me suis vite rendu compte des dégâts infligés à tes sections lorsque j’ai vu la faiblesse de tes contre-attaques. Je savais à ce moment-là que j’ai tapé dans les réserves.

Ma seule équipe tireur d’élite se fera également éparpiller. Alors que les snipers ennemis s’en donnent à cœur joie. D’où mon sentiment qu’il m’en aurait fallu plus, et surtout plus éloignés.

Commentaire de Laits : Au final mes snipers ont tué peu de soldats ennemis. Au mieux ils auront ajouté une grosse suppression aux Allemands.

CM Red Thunder 2014-07-14 03-48-53-20

À ce moment chaque camp est bien en place sur ses positions les plus avantageuses et se rend coup pour coup.

12 Responses to Cut the Bastards !

  1. mikinthemist mikinthemist dit :

    Même avec le différentiel de qualité y’a quand même un gros différentiel en nombre de troupes … 300 sov contre 200 axe environ….
    sachant que le soviet est en tout vétéran, tu n’avais pris que de l’élite/crack ?

    • HybriD HybriD dit :

      Non, le pire c’est que j’e n’ai pas pris beaucoup d’élite ou crack, j’ai surtout fait en sorte qu’il n’y ait que peu de troupes « en dessous de la moyenne », c’est à dire sous le niveau régulier pour l’expérience par exemple. Donc un certains nombres de vétérans comme Laits, mais peu au dessus.
      Je l’impression que la différence de quantité est aussi dû au fait qu’en ayant pris des grenadiers, j’ai choisis le type d’infanterie le plus chère des allemands, mais là je me trompe peut être.

  2. mikinthemist mikinthemist dit :

    S’ils sont plus chers ils sont mieux armés !
    cependant ils ont une MG en moins par groupe par rapport aux PzGrenadier, que perso je prends systématiquement … (je dois pas être le seul)

  3. Laits Laits dit :

    Pour ma part je n’ai pris que des vétérans pour les rendre plus solides lors des combats en zone urbaine (forcément plus meurtriers et violents). Globalement le prix de l’infanterie et des chars soviétiques est plus faible que celui des formations allemandes. Au niveau de l’armement, je pense que la différence de coût se joue, pour l’infanterie, sur l’absence de bazooka chez les Soviets et la plus grande dotation des allemands en mitrailleuses types MG 42 (qui tirent loin donc…). Qui plus est, les Allemands ont des radios et ça sa change tout! Pas obligé de grouper les dispositifs pour maintenir le C2 et surtout, possibilité de séparer les groupes sans malus notable. Tout cela additionné justifie l’écart important en terme d’effectif et de prix.

  4. Carlos Carlos dit :

    Les PzGrenadiers sont dotés de tout un tas de raffinements (Panzerfaust, grenade AC, fusil de snipe parfois, deux MG34) qui les rendent extrêmement polyvalent.

    Le souci est qu’en face, c’est pas du polyvalent, c’est de la puissance brute taillée pour le corps à corps.

    Du coup, que ce soient les fusiliers russes ou -Pire- les Compagnies mitraillettes, les Rouges dézinguent tout à moins de 150 mètres.
    L’allemand doit tenir l’ennemi à distance ou il est mort… Si la carte est configurée pour des engagements à des distances réduites uniquement, les Panzergrenadiers se révèlent chers sans pouvoir tenir la comparaison.

    Perso, et j’en recauserai très bientôt dans l’AAR que je prépare, je n’ai vu que les Traînards pour s’opposer aux terribles russes en milieu confiné.
    Voilà une « formation » ad hoc sous-équipée (tu oublies les Panzerfausts qui servent à rien dans le cas précis, tu as une seule MG34 par SECTION, deux MG42 seulement pour l’équivalent d’une compagnie et demi et pas de snipe on s’en fout) mais c’est évidemment pas cher, ce qui te permet d’aligner du volume…et tu as surtout trois MP40 par groupe (au lieu d’un).

    En ville, Faut se battre avec les mêmes armes que le russe, et les traînards sont ce qui s’en rapprochent le plus.

  5. mikinthemist mikinthemist dit :

    les trainards ?

  6. Carlos Carlos dit :

    Ouep, c’est j’imagine censé figurer les bataillons de grenadiers étrillés et qui s’assemblent pèle-mêle avec les moyens du bord (c’est à dire peu)

    Le jeu les propose en Groupe Traînard (4 sections + 2 MG42)
    Dans chaque section, tu as un QG et QUATRE GdC + 1 équipe MG34 (deux hommes)

    Un GdC Traînard, c’est ça:

    Tu n’as donc finalement pour 4 sections que 4 MG34 et 2 MG42…… c’est la loose à longue distance….mais avec 3 MP40 au lieu d’un par groupe, tu as un peu de répondant à courte distance, pour un prix hyper modique comparé aux grenadiers.
    Les Panzerfausts, t’en as genre 1 par section…sont à la rue les mecs.

  7. Laits Laits dit :

    C’est une formation disponible en QB. En Anglais ca se dit « straggler ». Tu peux les jouer sur le scénar « Baranovichi ». Mais là pour le coup ils servent à rien…

  8. HybriD HybriD dit :

    Merci à tous pour ces précisions. Je me rappellerais de privilégier les Panzergrenadiers à distance, une MG de plus par GdC m’aurait grandement aidé. Et c’est vrai que les radios changent tout, je le remarque dans notre nouveau scénario du côté soviétique. Beaucoup plus difficile à organiser.

  9. mikinthemist mikinthemist dit :

    ah ouais … les trainards…
    Mon Auguste Moi le Grand Commandeur de la Steppe n’avait même pas remarqué leur présence les pauvres… mais effectivement, ça peut carrément valoir le coup !

    et personne n’a retrouvé les sturm dans ce boxon ?

  10. Emil Emil dit :

    Je me suis fait piéger plus d’une fois dans le choix de mes troupes,
    en me retrouvant uniquement avec des fusils par exemple.

    Je pense qu’un petit article « composition des troupes » serait très appréciable.

    Et merci, ce petit compte-rendu d’escarmouche est toujours très instructif

  11. Carlos Carlos dit :

    Je pense qu’un petit article « composition des troupes » serait très appréciable.

    Tout à fait. Avec simplement des petits screens de l’interface (comme ci-dessus pour les Traînards), il serait possible de savoir à l’avance de savoir -par exemple- ce qui différencie concrètement les groupes de Panzergrenadiers des Grenadiers, des Traînards et Sicherungs (au niveau de la composition des GdC surtout, puisqu’on connaît déjà l’organigramme des formations via le menu d’achat), des Bataillons 43 des bataillons 44 russes, ect…

    Lorsque je m’engage dans une bataille rapide, j’avoue faire toujours un tour d’achat « à blanc » en solo (qui me permet également de bien observer la carte) avec des échantillons de troupes divers, de façon à vérifier les compositions respectives.
    Ce genre d’article permettrait d’éviter cette « perte de temps » là (avec le petit bémol que la dotation n’est jamais toujours pile poil la même d’un groupe à l’autre)

    Après, je laisse le thème de cette aide de jeu à qui veut, ne comptez pas sur moi. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *