Les Formations d’infanterie soviétiques

 

http://www.flickr.com/photos/46901743@N02/5519892556

La suite !

Après avoir étudié dans un premier article les formations allemandes majeures de CMRT, j’avais envie de faire un tour côté adverse, beaucoup moins connu, de moi en tous cas, ce qui constitue à mes yeux une excellente raison. Par avance, je vous demande pardon mais le style n’est pas très aéré sur cet article, la faute à une organisation plus complexe que les formations allemandes, et à une organisation présentant des différences certes minimes mais en nombres assez importants. Saisir toutes les subtilités nécessitera une petite dose de concentration.

Nous allons survoler les différents bataillons de Fusiliers, de Fusiliers motorisés, de PM, et du Génie.

J’aurais voulu parler également des formations de la Garde. En jetant un œil sur les formations disponibles je m’aperçus qu’en prenant Garde Soviétique on n’a pas le droit aux blindés…. je gage mes pin’s « Armée soviétique » achetés au début des années 90 qu’un add-on remédiera à cet effet. Quoiqu’il en soit et concernant les formations d’infanterie de la Garde, elles sont à peu de choses près similaires aux formations classiques soviétiques (d’après ce que j’ai constaté d’un oeil rapide seulement), mais avec quelques subtilités bien sûr, et surtout elles sont bien plus solides moralement parlant, avec des niveaux de motivation allant de « normal » à « fanatique ». Une étude portant sur les formations de la Garde me semble pourtant nécessaire, je pense le faire dans les semaines qui viennent.

Note : le perspicace Haouai me fait remarquer que mon analyse de la Garde a été un peu rapide ; effectivement, les formations blindées sont bel et bien disponibles avec le choix « Garde Soviétique ». C’est moi qui ait été un peu vite et je n’ai pas remarqué que j’étais en « infantry only ».

Passons sans plus tarder à l’étude des bataillons « armée soviétique »

FusMot44

Sacré truc…

Composé de 6 compagnies et une section indépendante. Cette dernière avec les fameux Tankodesantniki…

Tankodesantniki : kézaco ?

Tank desant (russe: танковый десант, tankovyy desant)

On fait là référence à la tactique soviétique bien connue où les troupes sont juchées sur des chars et déplacées ainsi jusque sur le lieu de bataille et en descendent ensuite pour combattre à pied. Tactique ad hoc, les russes ne disposant pas de semi-chenillés blindés.

Desant , qui vient du mot français « Descendre » est un terme générique qui s’applique aussi bien aux parachutistes qu’à l’infanterie de marine lors d’opérations de débarquements.

nota : Je profite de cet intermède pour signaler que j’utiliserai ici pour la première et dernière fois le terme horrible, affreux de « mitraillette » en usage dans la traduction française du jeu, tout droit sorti de l’imagination des auteurs de romans de gare. J’ai tout le respect du monde pour les auteurs de roman de gare, mais on ne leur demande pas de faire un article sur les différences entre les bataillons soviétiques pendant Bagration eux. Ils sont excusés. Pas les auteurs de la traduction. Ils méritent le poteau.

Quant à moi ce sera le terme plus décent de Pistolet-Mitrailleur (PM)

Et ce n’est pas là la seule approximation de traduction. Je ferme cette parenthèse navrante.

On a donc dans cette section de Tankodesantniki trois groupes. Attention, le chef de section est incorporé dans un des groupes, ce qui fait que le HQ de section est plus fort qu’un groupe. En effet, le groupe est constitué de 9 Popov, et ils sont donc 10 dans le HQ de section. Tous armés de PPS-43 ou PPSh… 28 PM pour cette seule section.

Une formation terrible dans Red Thunder.

Passons aux compagnies.

  • Une compagnie de soutien AC : composée de deux sections avec au choix du 57mm /L73 assez performant ou du 45mm /L66 déjà moins bien. 4 canons AC pour la compagnie. Pas de panachage autorisé.

  • Une compagnie de soutien artillerie : 2 sections de 3 mortiers moyen, 82mm

  • Une compagnie de Mitrailleurs : 3 sections de 3 mitrailleuses Maxim 1910 ou 3 SG-43, la remplaçante de la vieille Maxim. Pas de panachage autorisé. 9 Mitrailleuses

  • Les 3 compagnies de fusiliers, le cœur du bataillon. Qu’a-t-on là dedans ? Ben déjà on case là une équipe tireur d’élite. Ensuite une section de deux mitrailleuses, puis trois sections de fusiliers composés chacune d’un chef de section et de ses potes (2 PM) d’un nouveau tireur d’élite et ensuite rien moins que 4 groupes, soit douze groupes pour le bataillon (pour rappel, il n’y a que 9 groupes dans les formations typiques des envahisseurs fascistes). Rhooo tout ça ?? Et dans un groupe il y a quoi ??? demande avidement le public. Silence calculé. L’Expert répond :il y a beaucoup de choses : 9 Frontoviki maniant 3 SVT, 5 PM et 1 DP.

    Mais en fait c’est tout. Aucune arme anti-char n’est dévolue à l’infanterie, si on excepte bien sur les canons AC. Devant un char les fusiliers sont à poil, comme l’aura remarqué le joueur même débutant de CMRT ou CMBB, ils leur faudra compter sur leurs grenades…. Autant dire que si on en est réduit à ses extrémités il vaut mieux avoir acheter du crack/élite….

    Résumons : 5 PM * 4 * 3 * 3 = 180 PM + les 28 des tankotrucs = 208 PM !!! Boudiou !

    3 SVT * 4 *3 *3 = 108 SVT

    1 DP * 4 *3 * 3 = 36 DP. Là par contre ça commence à craindre. On peut rajouter les 15 Maxim (hypra longues à bouger / déployer) mais à longue distance on est un peu short 🙂

    N’oublions pas les 12 Tireurs d’élite.

Environ 370 Popovs dans cette formation, pour 2672 points, ça laisse rêveur.

Qu’avons nous ensuite en magasin ?

Fus44

Alors à première vue ça ressemble beaucoup aux bataillons de fusiliers !

Mais à y regarder de plus près, vous vous en doutez, ce n’est pas pareil.

La compagnie AC perd une section, il ne reste que 2 canons AC, 45 ou 57 mm.

La compagnie mortiers est identique, 6 tubes de 82mm

La compagnie de mitrailleurs perd une section, restent 6 Maxim ou SG43.

La section indépendante de Tankodesantniki disparaît, logique, on n’est plus en bataillon « motorisé » (on ne rigole pas au fond s’il vous plaît)

Les compagnies de fusiliers restent au nombre de trois mais c’est leur composition qui change : on a toujours trois sections par compagnie et un tireur d’élite, mais tout le reste évolue. (Prenez des notes, j’interrogerai à la fin)

  • Une section AC composée de 3 équipes PTRD (un lance-patates efficace toutefois contre les SPW) vient prendre place dans l’organigramme des compagnies.

  • Les sections mitrailleuses sont réduites à une seule machine

  • Les chefs de section sont inclus dans le premier groupe qui gagne un homme par rapport aux autres. (Disparition donc du « groupe » chef et de ses deux PM)

  • On passe de quatre groupes à trois par section.

  • En compensation les groupes passent de neuf à onze gars (douze pour le premier groupe en comptant le chef donc)

  • il n’y a que quatre PM par groupe ; le reste est un assortiment de SVT et de Mosin-Nagant plus anciens. Toujours une DP par groupe.

  • Une équipe tireur d’élite est incluse dans chaque section.

Et là il faut résumer, parce que je vois dans vos grands yeux écarquillés un point d’interrogation qui m’effraie : les différences sont subtiles mais nombreuses :

au niveau des PM on a 4*3*3*3 = 108 PM

SVT / Mosin-Nagant : 7*3*3*3 = 189 Fusils

Tireurs d’élite : 3*3 + 1*3 = 12 Tireurs d’élite.

DP : 1*3*3*3 = 27 DP

Mitrailleuses lourdes : 1*3 + 3*2 = 9 Mitrailleuses.

On le constate, ce bataillon perd nettement en punch à courte distance par rapport aux motorisés.

A contrario il devrait gagner légèrement à plus grande distance grâce à l’action des fusils. Mais il perd aussi en nombre de mitrailleuses lourdes, alors… à vous de voir.

Bref on s’y attendait ce bataillon coûte moins cher : 2074 points, pour 330 soldats en gros.

On ne tarde pas, on passe à cet autre monument :

Fus43

C’est plus ancien ?? Alors c’est moins bien !!!! Que nenni mes amis !

Je commence suivant la coutume que j’ai moi même établie, par les soutiens.

Là où dans le bataillon fusilier ’44 il y avait 2 canons AC, tenez vous bien, il y en a toujours 2 dans le millésime 43.

Là où …bla, bla, bla … les mortiers, on passe de 2 à 3 sections soit 9 tubes de 82.

La compagnie de mitrailleurs est aussi plus forte d’une section, que son équivalent ’44 soit 9 Mitrailleuses lourdes.

Les compagnies de fusiliers… là encore du changement … (où ai-je fourré mon aspirine ?)

  • Poum, Poum, génial, une petite section de 2 mortiers légers 50mm est fournie par compagnie. J’adore ces petits engins bien casse-c… pour l’adversaire, ça te ratiboise pas un groupe d’un coup, mais ça fait monter la tension, et c’est hyper souple d’emploi !

  • Concernant la section AC, pas de changement, toujours trois équipes PTRD par compagnie.

  • Toujours trois sections de fusiliers par Compagnie.

  • Mais quatre groupes de combat par section, à 9 soldats.

  • Le chef de section retrouve son unité perso (il n’est pas fondu dans un squad)

  • Il y a deux types de groupes différents, nommés par moi A et B, à raison de deux type A et deux type B par section.

  • Le type A c’est 4 PM, 2 DP et 3 fusils, le type B c’est 3 PM, 1 DP, 5 fusils. Une puissance de feu largement moindre pour le type B donc.

Résumons-nous : (nous en avons besoin)

PM : 4*2*3*3 + 3*2*3*3 = 126 PM

SVT/Mosin-Nagant : 144 fusils

DP : 54 Mitrailleuses légères

Mitrailleuses lourdes : les 9 précitées plus une par compagnie = 12 Maxim/SG43

et toujours 12 tireurs d’ élite.

On a clairement un niveau intermédiaire à courte portée avec les deux formations que l’on vient de voir : moins puissante que les fus.mot ’44, mais plus que les fus’44.

A longue portée, par contre le bataillon aligne 54 DP, le double des fus.mot et une fois et demie plus que les fus ’44. Avec en prime une bonne couche de mitrailleuses lourdes, et surtout un appoint mortier très intéressant.

Environ 350 Russkoffs dans cette formation, 2613 points

Passons à la suite, un grand classique du front de l’Est …

PM

Ahhhhhhhhhhhh…. la terreur des combats urbains ???

Alors qu’est ce ça a dans le ventre ce machin-là ?

Passons vite sur les soutiens (4 canons AC, et 4 tubes de 82 mm), et concentrons nous aussi fort qu’une rafale de PPSh sur l’objet de tous les fantasmes.

On a deux compagnies de PM, et une de Tankodesantniki. Les Tanko on les a abordé dans le Bat.Fus.Mot ’44, on avait alors noté qu’ils sont armés uniquement de PM. Tanko ou PM, point de vue effectifs c’est pareil, 9 gars dans chaque groupe.

Mai zalors ?? Quelle différence entre les tanko et les PM ??? Héhé patience mes petits, j’y viendrai…

Alors, cette compagnie Tankodesantniki ?

  • Chef, elle est composée de trois sections, chef !

  • Et les sections, mon mignon ?

  • Composées de 3 groupes, chef !

  • Ce qui nous fait ?

  • Huuuu .. (marquer un temps) Neuf sections composées uniquement de PM, chef !

  • Soit ?

  • Le nombre incommensurable de 81 PM.

  • …..

  • Chef.

  • Eh oui mon p’tit ! Réfléchis bien aux implications de cela et va donc laver les chiottes.

  • Chef, vous avez oublié les trois Chefs de sections, chef, et heu… vu que comme ils sont intégrés au premier groupe de chaque section, ça fait 84 PM, Chef.

  • C’était un test pour voir si tu savais. Allez, tu m’netttoieras aussi le parc blindé avec ta brosse à dents !

Bien, bien, bien, laissons là les jeunes recrues, on risque de nous accuser de harcèlement.

Parlons des compagnies de PM, pour changer un peu. Ben oui, dans les compagnies de PM, il n’y a pas que des PM !! Il y a des PTRD (deux par compagnie), et il y a aussi deux mitrailleuses par compagnies. Hé ! Alors ? Hein ? Qu’est ce que tu dis de ça ?

Non en fait la vraie grosse différence c’est qu’il y a au sein des groupes de PM, une DP !

Mais sinon, là aussi les chefs de section sont inclus dans un groupe.

Soit au total, après ramassage des derniers neurones :

PM : 84 + 8*3*3*2 = 228 PM c’est à peine plus que le total des fus.mot. 44, mais plus concentré !

Mitrailleuses légères : 18 DP

Mitrailleuses lourdes : 4 Maxim/SG43

On a donc affaire à un « petit »bataillon au point de vue du personnel, 250 hommes environ selon les standards soviétiques c’est peu, mais à usage unique, le combat à courte distance. C’est clairement LA formation en combat urbain, ou en forêt, ou dans le bocage éventuellement mais …

Comptez 1562 points à l’achat.

Et pour finir,

Génie_sov

Il y a dans l’éditeur deux formations de Génie, portant le même nom, mais qui ne coûtent pas le même prix.. En fait la différence est mince, mais elle est simple, celle qui est chère compte trois compagnies, l’autre deux seulement. Je traiterai donc les deux bataillons dans le même chapitre.

La composition du bataillon est extrêmement simple. Il n’y a aucun soutien, pas même de mitrailleuses, et tout peut se résumer en trois compagnies de trois sections à trois groupes.

Voyons donc directement le groupe : 9 soldats, armés de 4 PM et 5 Mosin-nagant et bien sûr, les charges de démolition au nombre de 6.

Totalisons :

108 PM et 135 Mosin-nagant

Soit un total de 243 mecs pour le gros bataillon, 1/3 en moins pour le petit, sans compter les chefs.

Et pour vraiment finir, un petit bonus concernant les compagnies de soutien disponibles à l’achat :

Compagnie de reco ’44 divisionnaire et Compagnie d’appui ’44 régimentaire

Elles contiennent, pour la reco, trois sections de trois groupes à six individus, armés de cinq PM et un fusil. (Pour la compagnie : 45 PM / 9 Fusils)

coy_reco_44

Pour la compagnie d’appui, deux sections de reco, le même qu’au-dessus, (mais bizarrement, une section à deux groupes et l’autre à quatre…) et une section du génie,à trois groupes un peu plus faibles que ceux issus du bataillon du génie, puisqu’ils ne comptent que six bonshommes, 3 PM et 3 Mosin, et six charges de démolition (la dotation standard).

coy_genie_44

Je n’ai pas vérifié pour les version ’43, disponibles également, mais la variation infime du prix d’achat me fait soupçonner une différence tout aussi infime des personnels et équipements.

Un petit rajout pour les ceusses qui n’en veulent du Lance-Flammes, malheureusement indisponible dans les formations que j’ai présenté : il existe une section Lance-flammes disponible à l’achat, 99 pts, 5 équipes + une équipe chef de section. Ceux qui ne portent pas de LF ont un PM. A comparer aux 23 pts à l’achat à l’unité.

flame

Voilà mes amis, j’espère que ce petit tour d’horizon vous aura été aussi utile et plaisant qu’à moi.

Un dernier mot sur la dotation en munitions, concernant les PM notamment, on a en général toutes formations confondues entre 150 et 200 munitions par soldat armé d’un PM. À raison d’une cadence théorique de 900 coups/mn je vous laisse conclure de vous même…

PS : vous l’avez constaté à la lecture, conséquence de la structure du régime ou pas, les moyens d’appui sont très centralisés, ils ne sont pas (ou très peu souvent) partagés dans les compagnies et/ou sections. Une conséquence de cet état de fait est la durée d’exécution des tirs d’artillerie, notoirement plus longs chez les russes que chez les allemands. En effet la chaîne de commandement s’en trouve rallongée.

10 Responses to Les Formations d’infanterie soviétiques

  1. Emil Emil dit :

    Chef, comment on fait quand on doit casser du char adverse et que tout le monde est à pied ??

    Ca marche comment un PTRD ? parce que de mes premières évaluations, l'adversaire s'exclame PétéDeRireDrolatique quand il reçoit un pruneau de cet engin …

    Et peut-on inclure une option lance-flamme dans un groupe ?

    Je trouve en tout cas les formations Reco et Appui (les 2 dernières de la présentation) très intéressantes permettant un petit panachage d'unités à pas trop cher, avec des charges explosives en cadeau bonus … (idéal en QB) Je trouve ça très compliqué de jouer Russe infanterie Vs Axe Blindé

  2. mikinthemist mikinthemist dit :

    Chef, comment on fait quand on doit casser du char adverse et que tout le monde est à pied ??
    >>>> je pense que couilles bien relevées dans une main et grenades dans l’autre tu peux tenter quelquechose …. 🙂

    Ca marche comment un PTRD ? parce que de mes premières évaluations, l’adversaire s’exclame PétéDeRireDrolatique quand il reçoit un pruneau de cet engin …
    >>>> ben ouais, t’as trouvé le mode d’emploi. Pour ma part je le réserve pour les half-tracks qui traînent, ça marchait bien dans CMBB. Casser un SPW canon de 75 avec ces machins là, l’adversaire est dégouté …

    Et peut-on inclure une option lance-flamme dans un groupe ?
    >>>>> non l’option allume-cigares n’est pas disponible.. même pour les formations du Génie !
    Par contre il y a la section Génie, dispo à 99 pts, 5 équipes lance-flammes (2 gars) et un chef. Ceux qui ne portent pas de LF ont un PM. A comparer aux 23 pts à l’achat à l’unité.

    nota : j’ai intégré cette réponse sur les LF dans le corps de l’article, SAV oblige.

  3. Carlos Carlos dit :

    Classiquement (c'est à dire hors armée soviétique), les formations des échelons successifs forment des sortes de poupées gigogne (je n'ose pas dire "poupées russes" du coup :D) avec, pour chaque formation, l'ensemble des fonctions qui lui permette d'agir de manière autonome et de parer seule à toutes sortes de difficultés (à son échelle)

    Ainsi, on trouve dans un bataillon une dotation d'artillerie, une dotation AC, un panel d'armes automatiques à longue distance, d'armes à moyenne et courte distance…ect…et idem aux échelons inférieurs.

    Jusqu'au groupe de combat (Américains et Allemands étant les plus éloquents) où l'on trouve classiquement un sniper (tir de précision à longue distance) Lance-grenade (qui fait figure "d'artillerie"), un Bazooka/panzerschreck/panzerfausts (AC), une ou plusieurs mitrailleuses (appui), des fusiliers (la "base" à moyenne distance) et des Thompson/MP 40 pour le bout portant.

    Ce cocktail se retrouve toujours aux échelons supérieurs, en "plus grand, plus gros", avec des calibres qui grimpent. Un bataillon n'est rien finalement qu'un "gros" GdC…ou un GdC un bataillon en miniature.

    Je l'ai dit, cette polyvalence assure à toute formation la capacité à parer à n'importe quelle difficulté.

    Côté Russe, on ne retrouve pas (ou moins) cette polyvalence à l'échelle du bataillon et au dessous. On a affaire à de grosses formations spécialisées, qui doivent collaborer à l'échelon du bataillon seulement (plus rarement de la compagnie) pour former un ensemble complet, sans carence.

    Pour se la jouer "à l'allemande" ou "à l'américaine", il faudrait aller chercher dans le menu d'achat 4 compagnies autonomes (disponibles à l'unité ou piochées chacune dans un bataillon différent) et ré-assembler un bataillon "maison". On a donc des formations très "brutes" (dans tous les sens du terme) qui mettent l'accent sur une force particulière, au détriment de un ou plusieurs Talons d'Achille (par exemple, l'impuissance d'un bataillon d'infanterie non soutenu face à une menace blindée)

    La tache de l'allemand est donc, en fonction de ce qu'il a en face, de taper dans les chevilles (ces fameuses carences) plutôt que dans la poitrine de l'adversaire.

    Très intéressant ce travail (tout comme celui sur les formations allemandes)

    J'aurais voulu parler également des formations de la Garde. En jetant un œil sur les formations disponibles je m'aperçus qu'en prenant Garde Soviétique on n'a pas le droit aux blindés…. je gage mes pin's « Armée soviétique » achetés au début des années 90 qu'un add-on remédiera à cet effet. 

    Ben je tiens pas le pari: tu vois à mon avis juste sur une partie du contenu du premier (et à mon avis seul) module pour Red Thunder. 🙂

  4. mikinthemist mikinthemist dit :

    Toutafé mon cher.
    D’ailleurs Bagration est selon J.Lopez le moment où l’allemand voit pour la première fois face à lui du vrai combat interarmes. Comme tu le dis très bien, le niveau de différenciation entres les différentes armes est plus élevé chez les russes que chez les occidentaux (au sens actuel, à l’époque les allemands n’en faisaient pas partie, même si une partie de la population s’en revendiquait, et n’en haïssait que plus ses voisins orientaux).
    D’ailleurs jouer à BB en interarmes en 41/42 ça devrait être considéré comme gamey non ? A l’époque c’était
    1 – artillerie
    2 – charge furieuse de chars toutes écoutilles fermées.
    3 – 10 mn après l’infanterie arrive, une fois que les chars se sont fait shooter. (ou l’inverse, infanterie d’abord puis tanks)
    J’exagère surement un peu, mais c’est ce que j’avais tiré de mes lectures.

  5. haouai dit :

    « J’aurais voulu parler également des formations de la Garde. En jetant un œil sur les formations disponibles je m’aperçus qu’en prenant Garde Soviétique on n’a pas le droit aux blindés…. je gage mes pin’s « Armée soviétique » achetés au début des années 90 qu’un add-on remédiera à cet effet.  »

    J’ai pas bien compris ce passage (hormis le très léger sous entendu sur la stratégie commerciale de Battlefront)
    Dans mon jeu à moi que j’ai, avec la Garde j’ai bien le droit aux formations blindés: Régiment Blindé lourd, medium, mécanisé …

  6. Carlos Carlos dit :

    Dans mon jeu à moi que j’ai, avec la Garde j’ai bien le droit aux formations blindés: Régiment Blindé lourd, medium, mécanisé …

    Ah ben oui, c'est vrai ça, bien vu ! (je viens de regarder)

    Yaurait pas eu un "infantry only" pressé par inadvertance dans les paramètres de la QB ? 😀

  7. mikinthemist mikinthemist dit :

    Argh !
    Ben oui effectivement, j’ai pas fait bien attention…
    prochaine fiche, la Gaaaaarde !
    Je garde mes pin’s hein, le pari ne tient plus…. Ou alors on le transforme en « y’aura les SS dans le prochain ! »

  8. Laits Laits dit :

    Tu as raison de parler des munitions. Lors d’une partie contre Blutch sur une carte urbaine je suis passé à deux doigts de l’épuisement complet de mes munitions. En plus des blindés, j’avais aligné 3 compagnies de mitrailleurs. Redoutable! Les Allemands n’avaient rien à opposer à cette puissance de feu. Sauf qu’au bout de 30 min une de mes compagnies était déjà à court de munitions. .. il a fallu utiliser ma réserve pour relancer l’action en priant pour que blutch n’attaque pas mes sections désarmées.
    Donc les mitrailleurs c’est bien mais attention au gaspillage de munitions (comme les tirs de zone)! Pour moi c’est plutôt une grosse force de frappe à utiliser avec parcimonie sous peine de subir une mega contre attaque faite par un adversaire patient.

  9. Henniak dit :

    Moi j’espère avoir les finlandais dans le module (quelle naïveté…)
    En tout cas ils avaient bien dit qu’ils allaient faire la guerre de continuation , si si ils l’ont dit 🙂

  10. Carlos Carlos dit :

    Moi j’espère avoir les finlandais dans le module (quelle naïveté…)

    En tout cas ils avaient bien dit qu’ils allaient faire la guerre de continuation , si si ils l’ont dit

    Effectivement, je confirme, ça a été dit…il y aura donc bien les Finlandais dans un module ou un autre. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *