Myth of Invincibility

Myth of Invincibility

Briefing soviétique

Myth of Invincibility 1

Myth of Invincibility 2

Myth of Invincibility 3

Myth of Invincibility 4

Myth of Invincibility 5

8 Responses to Myth of Invincibility

  1. actionjoe dit :

    Je suis en train de jouer ce scénario avec les russes face à Williams mais je pense qu’il est un peu déséquilibré. Les allemands sont équipés il est vrai d’un matériel de rêve avec toute la ménagerie d’Adolf (du petit ou très gros chat) mais le russe a vraiment du matos et des troupes. Les allemands vont devoir faire face à une horde de T34/85 qu’il semble difficile de contenir car la carte est très accidenté avec beaucoup de couvert. Elle fait plus penser à la Normandie qu’en un paysage du Front Est. Ce n’est pas sur ce terrain que les tigres et panthers donnent le meilleurs d’eux même.

  2. Alma dit :

    Je suis bien d’accord… je joue contre Duccio, et il me semble très difficile pour l’allemand. Je découvre les T34, qui sont vraiment de bons chars, et que le PzV ne perce pas à 1000 m. Le pouvoir de repérage des blindés adverses me semble également largement supérieur côté Russe. C’est rageant, car on prend énormément de soin à correctement placer un Tigre… et il se fait démonter dès que 3 T34 arrivent en face. Ya rien à faire. Ca me rappelle certains scénars qui ne sont gagnables que contre l’ordi.

  3. actionjoe dit :

    le repérage des russes n’est pas meilleur je pense mais il y a tellement de facteur: taille du véhicule, immobile ou non, arc de tir pré-programmé, chef de char deverrouillé, … En face du teuton, il y a tellement de rouge que dés qu’un matou montre le bout de son nez, il se fait allumer.

  4. zorglub08 dit :

    Je m’interroge aussi sur le pouvoir de détection des Soviétiques. Mes blindés se font prendre à parti sans qu’ils ne puissent répondre car ils ne voient pas leurs adversaires. Les arcs blindés ne changent rien. Allez, un dernier essai avant d’essayer coté russe pour voir s’ils ont des médiums dans leurs engins.

  5. Laits Laits dit :

    Globalement j’ai constaté une plus faible capacité de repérage et de tir à longue distance chez les soviétiques. Je me suis renseigné et apparemment, pour les blindés, c’est historiquement juste. Les Allemands dominaient sans partage les combats à longue distance et les Russes devaient inventer toute sorte de ruse pour contrebalancer cela. Moralité, face à des Panther il faut manoeuvrer pour l’approcher au plus près, là où ses optiques, son canon et son blindage supérieurs sont moins décisifs

    • Baal Baal dit :

      Historiquement c’était effectivement vrai pour ce qui concerne blindage et optique.

      La résistance d’un blindage est directement liée à la qualité de l’acier. Les usines sidérurgiques allemande produisait un acier de très bonne qualité, notamment en début de guerre. Par exemple une plaque d’acier à 90° d’un tigre est plus résistante que la plaque frontale inclinée d’un panther. Et ce surtout car la qualité de l’acier utilisé pour le tigre était meilleur pour celui-ci que pour le panther.

      Idem concernant les optiques de tir et la qualité des canons, les blindés allemands pouvaient engagés les russes à des distances où ceux ci ne pouvaient pas faire grand chose. Un 88 pouvait toucher une cible à prés de 2000m là ou un su-152 devait être à – de 400m, de flanc, pour détruire un tigre. En terrain ouvert les allemands ont toujours eut le dessus, que se soit dans les plaines d’Europe centrale ou dans le désert d’Afrique du nord. Sans parler des équipements radio, qui étaient inexistant dans les formations blindés russes.

      Maintenant des bêtes comme le tigre II ont été construites pour ces champs de batailles précis, mais en majorité ils furent utilisés dans des terrains cloisonnés (bocage/Ardennes) où leur avantage était réduit à néant.

      Pas sur cependant que la qualité des optiques jouent sur la distance de repérage. Les troupes vétérantes ont peut être une faculté plus importante à détecter les ennemis?

      Pour finir les russes avaient pour eux les effectifs, rien que pour Barbarossa le ratio des pertes entre russe et allemands est de quasiment x100!! oO (7.500.000 pertes russe vs 800.000). Les russes avaient les capacités humaines et industrielles pour se relever de ce genre de déconvenue. Il était par exemple pas rare que des blindés, au plus dur des combats, partent au front sans optique de tir et avec juste une couche d’anti rouille!

  6. Alma dit :

    Le gros gros problème avec ce scénar, c’est sa taille. Elle est bien trop petite pour que l’optique fasse la différence. Et à la longue c’est très agaçant, ce d’autant plus que cette config de terrain n’aurait pas été choisie par l’allemand ; il est obligé de monter ces chars pour avoir des lignes correctes, et perds du coup l’avantage. C’est aussi vrai pour les zones d’arrivée des renforts qui sont ridiculement exposés au tir russe. Il aurait fallu rajouter au moins 800 m de longueur à ce scénar.

  7. Carlos Carlos dit :

    Refilez du gros matos Germain à Amnesia pour l'une de ses toutes premières parties, et il vous produira une sympathique vidéo commentée sur Myth of Invincibility (en français, évidemment – 50 minutes environ)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *