Riders on the Storm

Riders on the storm

Une réputation enviable se tisse patiemment à partir des preuves de vertu qui se fabriquent et se révèlent dans le rapport aux autres. Ainsi, un homme réputé « honnête », « courageux », « fidèle », « franc » ou pourvu de toute autre qualité qui peut susciter l'admiration ne fait finalement qu'en cumuler les démonstrations à chaque fois que l'occasion se présente. Mais attention ! Si l'ascension jusqu'à la bonne « Fama » se fait par courtes marches, la descente n'a rien de symétrique. Un faux pas et c'est le gouffre, d'autant plus abrupt que vous avez approché le pinacle. On pardonnera au Quidam un menu larcin, mais pas à l'Homme de Loi. Le type qui n'a jamais rien prouvé n'endurera que peu de honte à détaler devant l'ennemi, tandis qu'un vétéran décoré ne pourrait le faire sans subir une opprobre définitive. On le sait, une réputation se bâtit lentement, et peut à tout instant se déliter en l'espace d'un claquement de doigt. L'homme est finalement condamné a toujours se montrer à la hauteur de la Vertu qu'on lui fiche sur les épaules, sans marche-arrière possible.

S'il était justement une vertu que prêtais à Battlefront, développeur et éditeur des Combat Mission, c'est celle de la Transparence. A défaut d'être toujours pleinement satisfait des décisions et orientations de la boutique, au moins savait-on toujours par avance à quoi s'en tenir, et Steve Grammont d'invariablement cultiver cette transparence par le truchement des forums et des annonces, quitte à décevoir les espérances et devoir supporter les lamentations.

L'affaire des « Tank Riders » absents de l'Upgrade v3.0 (pour Battle for Normandy et/ou Fortress Italy) tient pour moi du Couac de transparence, et crée un précédent aux conséquences probablement plus vastes sur le plan de l'image que ce que cette broutille de Gameplay ne pouvait laisser présager.

Vigilant à la moindre bribe d'information tant sur les forums américains qu'auprès des relais français, j'étais pour ma part persuadé que les Tank Riders (possibilité d'embarquer les soldats sur les chars) seraient de l'Upgrade. Autant dire que si j'ai été personnellement surpris de leur absence, c'est qu'à peu près tout le monde a dû l'être, des deux côtés de l'Atlantique. Un étonnement qui s'explique logiquement: Battlefront n'a jamais prévenu qu'ils n'y seraient pas (l'inverse non plus, certes) et, plus pernicieux, n'a jamais détrompé les joueurs qui évoquaient déjà la chose comme un « fait acquis ».

Passée la surprise, c'est donc avec un regard neuf et averti qu'on relit attentivement le descriptif de l'Upgrade «…  include most of the advanced new CMx2 v3.00 game features! ». « Most of »… : « La plupart des [nouvelles features]". C'est de cette manière fuyante que la chose est en quelque sorte « annoncée par soustraction », et que Battlefront peut se défendre d'avoir jamais menti. « Apprenez à lire !» pourraient-ils même arguer à celui qui viendrait les pointer d'un doigt accusateur.

Mais Qui aura vraiment remarqué « Most of » avant de tirer sa Carte Bleue ? qui aura consciencieusement comparé les Features de Red Thunder avec le Changelog de la v3.0 et identifié les deux lignes manquantes avant de procéder à son achat (l'autre ligne concernant les lance-flammes) ? Pas grand monde, très probablement. Il n'y là aucun mensonge véritable, mais un silence que je crois tout à fait calculé, et qui fait tâche sur une réputation bien assise de transparence.

Les stupéfaits « après achat» iront donc rapidement grossir les rangs des participants au sujet « Why no Tank Riders ?», qui va par ailleurs devenir le théâtre d'une autre « communication trouble », d'une autre maladresse sur ce même sujet : Tandis que les Bêta-Testeurs, premiers sur la brèche, évoquent un choix assumé pour « considérations historiques et doctrinales sur le Front de L'Ouest », Steve Grammont précise peu de temps après sur le sujet d'à côté que la véritable raison de cette absence n'est rien d'autre qu'économique (chaque blindé devant faire l'objet d'un travail de programmation distinct pour accueillir correctement les Tank Riders). La vérité, on le croit volontiers, et bien dans la bouche de Steve et nulle part ailleurs. Ce hiatus de courte durée, conséquence d'une initiative malheureuse d'un bêta-testeur qui croyait probablement bien faire, fera je crois surtout sourire. Mais il jettera sans doute un voile de doute fin mais définitif sur les arguments d'historicité qui pourront être avancés à l'avenir concernant les évolutions techniques de la série.

Gare à ne pas cumuler ces faux pas !

 

MarinesRideTank

Cette entrée a été publiée dans Battle for Normandy, Fortress Italy, From Battlefront. Placez un signet sur le permalien.

14 Responses to Riders on the Storm

  1. mikinthemist mikinthemist dit :

    Ouais ….
    Contrairement à l’upgrade 2.0 j’hésite … je vois pas trop l’intérêt … les hits decals c’est joli mais bon…

    En relisant le changelog y’a quand même pas mal de trucs, mais ce qui est sur c’est que tout le monde ne va pas switcher instantanément et ça va être casse-bonbon pour organiser des parties entre les 2.0 et les 3.0

  2. Emil Emil dit :

    Mauvaise nouvelle ça 🙁

    En résumé :

    Pas de lance-flamme
    Pas d’infanterie portée

    Par contre, la Flak tir sur les avions (que nous n’utilisons pratiquement pas … )

  3. Emil Emil dit :

    Malheureusement,

    je pense que nous sommes contraint de s’accorder sur le fait de passer ou non à l’upgrade ???
    La communauté est trop petite pour que nous nous dispersions … Et cela risque de tuer le jeu…

    Alors d’une part,
    ne pas y passer risque de ne pas aider Battlefront à continuer à développer ce jeu
    et y passer nous contraint tous à sortir de l’argent, mais bon, à 10$, ce n’est pas non plus la fin du monde . …

    Donc je ne sais pas ce que vous en pensez ?

  4. Carlos Carlos dit :

    je pense que nous sommes contraint de s’accorder sur le fait de passer ou non à l’upgrade ???

    La communauté est trop petite pour que nous nous dispersions … Et cela risque de tuer le jeu…

    Je suis tout à fait d'accord avec toi que cette question pouvait se poser, au regard d'un Upgrade finalement plutôt mince.

    …Mais tu négliges l'Effet Dominos, ou plus exactement la destinée tout à fait "épidémique" de ce genre de Mise à jour dès la minute qui suit sa sortie. Une contagion dont les mécanismes sont très bien connus des spécialistes des Virus, des épidémiologistes, et de tous ceux qui étudient les trucs qui se refilent comme la Chaude-pisse. 😀

    Toute personne ayant déjà installé à ce jour l'Upgrade est une sorte de "foyer d'infection". Le moyen de transmission, c'est tous les PBEM actuellement en cours de cette personne. J'ai par exemple dans ma boîte un fichier incoming mail "118" en V3.0 … je laisse tomber cette partie après près d'une heure de jeu, ou je me mets à jour pour pouvoir la poursuivre ?…Devenant dans ce cas moi-même foyer d'infection pour toutes les autres personnes avec qui j'ai par ailleurs un PBEM en cours…

    Seuls ceux qui n'ont rien en cours (ou jouent en solo) peuvent échapper au péril…mais seront-ils les plus nombreux ? Peu de chances…et dès qu'ils voudront entamer un PBEM avec un type v3.0, les voilà eux-aussi à la fois foyer et relais.

    T'arrives 8 jours après, c'est déjà foutu mec (même si je suis personnellement toujours en 2.12 sur CMBN, avec un PBEM en suspens) 😀

    Cette question ne pouvait être posée qu'avant, en tentant de fonder une sorte de "Club" de personnes qui acceptent de se consulter avant d'upgrader (le CRB, Club Roselyne Bachelot :D). Si ce club constitue une population significative (et que tout le monde se plie à la décision collective), la chose est tenable. C'est donc partie remise pour la v4.0…

    Mais après, avouons-le, c'est beaucoup de barouf pour 7 malheureux euros…c'est en cela que le Virus est particulièrement vicieux… car fabriquer tout ce "machin" en vaut-il vraiment la chandelle ? Perso, j'en suis pas convaincu…

  5. Henniak dit :

    Il va y avoir un trophée CMFI bientôt sur Appui Feu , et ce sera 3.0.obligatoire. A la 2.0 j avais fait le même.
    Si il faut trancher , je tranche pour l upgrade :-/

  6. Emil Emil dit :

    Ok – je vais faire le point avec mes parties en cours..

  7. Carlos Carlos dit :

    A combien estime t on la communauté de joueurs de combat mission? 10.000 personnes au monde? Plus?

    C’est juste pour avoir une idée. Vu qu’on parle tjs de « jeu de niche »

    Ben tu vois, j'ai bien fait de te demander de préciser, j'avais pris "Commu" pour "Communication" 😀

    Une bien bonne question s'il en est et je te remercie de l'avoir posée. 😀

    Reconnaissons déjà que le terme "Communauté" et la réalité qu'il recouvre sont extrêmement difficiles à délimiter.

    Doit-on y inclure ceux qui ont acheté un jour un CM (depuis 1999) mais n'y jouent que l'anniversaire du 6 juin 44 les années bissextiles. Doit-on inclure ou non ceux qui jouent fréquemment mais uniquement en solo, ne fréquentent aucun espace public (type forum) et ont miné leur pavillon pour éviter d'ouvrir leur porte aux gamins le soir d'Halloween ? Doit-on inclure ou non ceux qui jouent aux démos, mais ne sont donc pas clients de Battlefront ? ect…

    La Communauté peut aller de ceux qui y ont joué une fois un jour jusqu'aux crétins Hardorce qui achètent tout dès la sortie, et ont imprimé la photo de Steve Grammont sur leur tasse à café…en passant par toutes les périmètres intermédiaires…

    Ces mesures, même Battlefront est incapable de les connaître précisément. Par contre, la boutique sait évidemment combien elle vend de jeux…chose sur laquelle elle ne communique jamais ! Sauf erreur de ma part, on ne connaît aucun chiffre de vente d'aucun CM (mis à part peut-être CMBO à l'époque). Battlefront n'a même pas indiqué le nombre de boîtes collector de CMBN qui ont été préparées/écoulées.

    Je me souviens que certains petits malins sur les Forums américains avaient remarqué que les chiffres liés au code/url (chais plus) des patchs au moment de leur téléchargement se suivaient/étaient croissants. En observant cela, ils étaient parvenus à conclure que CMFI s'était assez considérablement moins bien vendu que CMBN. Battlefront n'a rien répondu de précis sur cette question mais pour celui qui savait lire entre les lignes, tendait à confirmer un volume effectivement plus faible, en relativisant/minimisant toutefois le différentiel. Ceci dit, on ne sait ni les chiffres de vente de CMBN, ni de CMFI, et pas davantage de Red Thunder.

    Pour se donner une idée du volume de la clientèle, pas d'autre solution que d'aller chercher du côté du Portefeuille de la Compagnie Battlefront. En cherchant un peu (et il existe des fiches qui donnent des chiffres qui me semblent fantaisistes) et en faisant attention de ne pas confondre Battlefront (Maine, USA) avec une société Néo-Zélandaise qui porte le même nom (et qui fait des Wargames avec figurines !)… j'arrive sur cette fiche, probablement la plus proche de la vérité (et concordante pour le chiffre d'affaire avec une autre).

    7 salariés (le compte est bon) et 600.000 Dollars de chiffre d'affaire annuel. (baladez-vous dans Google Street, j'ai pas trouvé le 41 de la rue perso…)

    Grosso-modo, voilà l'équivalent de MAXIMUM 10.000 jeux Combat Mission écoulés à l'année…car il faut se souvenir que Battlefront est aussi éditeur pour d'autres jeux (Theatre of War par exemple) qu'il ne développe pas lui-même. On est donc probablement sous ces 10.000.

    Mais évidemment, lorsqu'on songe à "Communauté", il faut tout de même compter que ce sont pas toujours les mêmes qui achètent ces jeux. Ceux qui possèdent au moins un titre de CMX2 sont donc très probablement plus nombreux….mais y jouent-ils régulièrement ?

    Bref, impossible de savoir plus précisément mais je trouve le chiffre de 10.000 joueurs/acheteurs "réguliers" (qui va de "J'ai 1 jeu et y joue de temps en temps" jusqu'à "J'ai tous les jeux et j'ai trucidé ma famille pour finir mes 547 PBEM avant la fin de la semaine") est un chiffre assez séduisant je trouve. Ca donne à mon avis un ordre d'idée. La réalité est peut-être 2 fois moins (5000) ou deux fois plus (20.000) mais certainement pas pas 10 fois moins ou 10 fois plus. 🙂

    [PS; Désolé Emil, j’ai fait sauter ton message « Ya pas la fiche en question ?? » qui ne se justifiait plus/n’avait plus de sens (jétais en train de finir mon message) ;). Ca clarifie le truc. :)]

    • Baal Baal dit :

      C’est succinct comme réponse! Tu aurais limite pu faire, pour bien creuser le sujet, un article à 10gribis quand même ! 😉

      Merci bcp de ta réponse, le gros soucis pour leurs jeu c’est qu’ils sont uniquement dispo sur leur boutique perso et pas sur celles généralistes comme steam, ou sur les ciblées comme thot plaza ou matrix games.

      Ça plus le fait que ça reste un jeu assez cher: 45-50 dollar pour un jeu demat qd tu touches de très bon wargames moitié prix ailleurs. Ça doit en refroidir plus d’un.

  8. mikinthemist mikinthemist dit :

    On update l’update !

    Updated 3.0 Upgrade installers released!
    Combat Mission Battle for Normandy – News
    Thursday, 21 August 2014

    Updated installers for the 3.0 Game Engine Upgrade for both Combat Mission Battle for Normandy and Combat Mission Fortress Italy are now available for download (PC only)! The updated installers address a number of additional issues found after the original release, mostly specific to certain hardware and graphics drivers:

    The building entry bug should be fixed.
    ATI decal-related lighting issues should be fixed.
    General shadow performance and looks have been improved.
    Air support should now behave as it used to in CMBN and CMFI.

    This release is not a patch. To download, please log into your store account at http://www.battlefront.com/store and simply re-download the 3.0 Upgrade installer, and install it. There is no need to uninstall. Obviously this only applies to customers who have downloaded and installed the Upgrade prior to this announcement at noon EST on 8/21/2014.

    En bref ça dit que l’installation du moteur 3.0 a généré quelques menus soucis d’affichage et de comportement.
    Il faut télécharger à nouveau l’installateur et réinstaller, sans désinstallation.

  9. Emil Emil dit :

    Juste pour mettre en relief, car je bosse dans des petites structures qui pourraient s’apparenter à celle de BF :

    Un développeur expérimenté (ou assimilé) coûte environ 60k$ à 75k$ par an (mais en France, on serai plus de 80k€ à 100k€ / employé expérimenté)
    à cela s’ajoute diverse licences de logiciels – environ 5k$/an minimum + investissement matos
    Un bureau correctement équipé pour loger une équipe complète 20k$/an minimum

    Donc avec 7 personnes à temps plein, en prenant une fourchette basse : (4 employés à 60k$, 3 à 40k$,)
    on est déja à 385k$ annuel de coût au minimum. (on peut arrondir à 400k$)

    Je dis ça, car souvent, lorsqu’on expose les projets où notre savoir faire entre en jeu aux clients, ils ne comprennent pas pourquoi ça coute si cher…
    Donc avec 600k$ de CA, il sont juste juste pour tenir le coup …
    Juste de quoi voir venir l’année suivante …

  10. Carlos Carlos dit :

    Merci bcp de ta réponse, le gros soucis pour leurs jeu c’est qu’ils sont uniquement dispo sur leur boutique perso et pas sur celles généralistes comme steam, ou sur les ciblées comme thot plaza ou matrix games. Ça plus le fait que ça reste un jeu assez cher: 45-50 dollar pour un jeu demat qd tu touches de très bon wargames moitié prix ailleurs. Ça doit en refroidir plus d’un.

    Le calcul de Battlefront (je ne fais que rapporter le raisonnement qu'ils font lorsqu'on leur parle par exemple d'aller sur Steam), c'est que Combat Mission, de part sa catégorie (Wargame avec des poils), n'a qu'une audience potentielle restreinte, qui n'ira de toutes les façons guère au delà de son volume de vente actuel (il y aura une sorte de "plafond de verre" au nombre de clients potentiels)

    Partant de là, une politique tarifaire plus agressive, conjuguée à une multiplication des lieux de vente/diffusion ramènera moins de monde supplémentaire qu'elle ne fera au final perdre de brouzoufs à la boutique.

    Je sors un exemple fantaisiste, mais destiné à ce qu'on comprenne bien leur logique. Si par exemple Combat Mission se retrouvait sur un espace de vente qui brade le produit à -20, -50 ou -75% (genre Steam, ils se gênent pas hein), c'est autant de moins pour l'éditeur, qui ne peut compenser que par le volume pour des recettes nettes équivalentes voire supérieures. Le phénomène pervers étant que les acheteurs habituels sur la boutique de Battlefront ne se le feront pas dire deux fois pour l'acheter là où c'est le moins cher, diminuant les sous-sous qui arrivent directement dans la poche de Battlefront.

    Grosso-modo, en imaginant un produit Steam à moitié prix, il faudrait que Battlefront en vende non pas 2 fois mais environ 4 fois plus que maintenant pour arriver juste à la même rentrée nette (parce que Steam prend 40% pour lui, et parce qu'il faut tenir compte que personne n'ira plus le payer plein pot sur la boutique de BF, mais ira sur Steam !). Le fois 4 (exemple hein), Battlefront n'y croit pas…et verra de toutes les façons l'évaporation totale de sa clientèle directe (phénomène qu'il est difficile d'inverser).

    De plus, en conservant la main-mise sur la commercialisation de son produit, Battlefront maîtrise son business plutôt que de se vouer à des calculs qui lui sont étrangers et peuvent potentiellement la mettre en difficulté. Steam se fiche en effet royalement que les développeurs fassent leur beurre et qu'une entreprise de 7 salariés survive ou non. En somme, Battlefront préfère jouer "petit" mais maîtriser ce qu'il fait, plutôt que tenter "plus" et ne plus rien maîtriser, au risque que le retour de feu l'amène à couler sans qu'ils n'aient plus aucun levier pour redresser la barre.

    Comme l'a souligné Emil, Battlefront n'a pas la marge de manoeuvre qu'ont les grosses boutiques pour se permettre de se planter façon "Bon, spa grave, on fera autrement la prochaine fois"…vu la taille de la structure, ya pas nécessairement de prochaine fois….

    Un post de référence de Battlefront sur cette question 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *