War Department(s) Film Bulletin(s)

Entre Mythe et réalité, j’ai pioché et visionné un certain nombre d’images classifiées sous l’appellation « War Department Film Bulletin » produites par les services cinématographiques de l’armée américaine, et ayant trait à l’usage/comparatif des armes de chaque armée.

Je n’en connais pas l’usage initial (certains pourrons peut-être me renseigner) mais je suppose que ces films étaient destinés au bidasse du rang, destiné à se faire trouer la peau en première ligne.

Entre bulletin d’information et bulletin de propagande, la morale de chaque vidéo apparaît toujours la même
 » L’allemand a du bon matos, mais ne notre est encore meilleur. Alors vous z’inquiétez pas les gars, on prend soin de vous »

On y trouvera des démonstrations du fusil mitrailleur Thompson, du Greasegun face à des armes telles que le pistolet mitrailleur MP 40 allemand.
On y vantera les mérites de la Mitrailleuse Browning 1917 face aux M 34 et M 42 démonstration à l’appui.

Je ne suis pas fortiche en anglais, mais j’ai cru comprendre que l’un des arguments utilisé était le suivant:
Avec le même nombre d’hommes, l’armée américaine peut aligner 5 mitrailleuses contre seulement quatre MG 42 pour l’armée allemande. C’est pas génial ça ? En effet, cette dernière est obligée d’avoir un équipe spécialement occupée au portage des munitions parce qu’elle en tire une plus grande quantité et beaucoup plus vite… »

Je ne sais pas si c’est censé rassurer.  :dents:

Combat Firing  with hand guns : Démonstration du pistolet M1911. On dirait presque un article de télé-achat.

Le fusil US Cal. 30M1 (le Garand quoi) issu de « official training film »

Toujours de la même série, le « Kill or be killed » absolument incontournable. 

Etant classifié « film d’entrainement », on pourrait croire de prime abord qu’il s’agit de développer de subtiles et finaudes tactiques de combat à l’usage de l’homme de troupe.
En réalité, le film ne fait que galvaniser l’agressivité, glorifier l’esprit combatif, le « crève celui d’en face par tous les moyens pour sauver ta peau, n’aie aucune pitié ». La guerre n’est pas une compétition sportive, on ne doit nul « Fair-play » à l’adversaire.
Ainsi, on découragera de prêter assistance à un ennemi qui peut feindre la détresse, on encouragera à tirer dans le dos des fuyards ou sur l’homme sans défense, à décocher des coups de savates dans les parties, à user de la baïonnette, du poing américain ou du couteau sans hésiter, à énucléer au besoin ».
La morale: « La guerre mon gars, c’est pas une partie de politesse, oublie ta morale, c’est « tuer ou être tué » »

3 Responses to War Department(s) Film Bulletin(s)

  1. CMFDR dit :

    Une autre plutôt intéressante qui peut nous inspirer dans CM : Employment of Heavy Machine Guns in the Attack – 1944
    https://www.youtube.com/watch?v=9_HYmcm9A2o

  2. Carlos Carlos dit :

    Une autre plutôt intéressante qui peut nous inspirer dans CM : Employment of Heavy Machine Guns in the Attack – 1944
    https://www.youtube.com/watch?v=9_HYmcm9A2o

    Sympa 🙂

    On peut effectivement s’en inspirer avec au moins une limite: une des méthodes d’emploi recommandée est l’utilisation à contrepente (derrière un talus protecteur) afin que les balles qui qui suivent une trajectoire de « cloche aplatie » (au dessus de la tête des soldats amis) puissent assurer la suppression de l’adversaire au niveau du lieu d’impact, tout en préservant la mitrailleuse d’un retour de feu (guère possible puisqu’elle tire à l’abri d’un repli). C’est le tir en position de défilade (voir à partir de 10’20)

    Dans CM, tous les ordres « cible » des unités sur carte se font conformément à la règle :Ligne de vue = ligne de tir (à l’exception notable des mortiers qui bénéficient d’une légère tolérance a utiliser judicieusement).
    Que la ligne de vue soit obstruée par un obstacle en dur, de la végétation, de la fumée ou par une mauvaise météo…ou un repli de terrain, on ne peut pas tirer sur ce qu’on ne peut techniquement pas voir.

    C’est d’ailleurs pitié de s’apercevoir qu’on ne peut pas tirer au jugé (ou plutôt à l’aveugle) à travers le brouillard ou de la fumée. Car dans ces cas si la ligne de vue est bouchée, la ligne de tir est bien dégagée (la fumée n’arrête pas les balles, n’est ce pas ?).

    On ne peut donc pas tirer « en cloche » avec une mitrailleuse derrière un talus. Tous les tirs se font nécessairement en vue de la cible (c’est à dire -évidemment- avec possibilité de riposte de la cible)

  3. CMFDR dit :

    Ce ne sont pas des films mais je n’ai pas trouvé de page dédiée, voici un site où on peut télécharger quelques centaines de manuels US d’époque : http://www.easy39th.com/research.php
    (posté par John Kettler sur le forum BF)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *