Final Fantasy

Final Blitzkrieg – Le « coup de poker » ardennais

adolf-hitler-final-blitzkrieg

On aura longtemps songé à « Ardennes » ou « The Bulge » s’agissant du choix de nom de baptême pour le petit à naître de Battlefront. Avec la ferme certitude que ce dernier serait consacré aux derniers mois sur le Front Ouest, il semblait en effet évident que l’essentiel du propos tournerait autour de la fameuse et féroce « Bataille des Ardennes » (16 décembre au 25 janvier 1944), dernier sursaut allemand visant à arracher l’initiative aux Alliés et conclure sur un « Pat » qui permette de faire volte-face et rassembler les forces contre l’Armée Rouge.

Ce sera donc plutôt « Final Blitzkrieg », petit nom qui ravive le parfum doux et capiteux d’un certain mai 1940, avec en ligne de mire la redite du « coup de faucille » en Belgique qui scella jadis le sort de l’Armée française. Mais las…décembre n’est pas mai et les cieux, en particulier, ne résonnent plus depuis longtemps des sirènes des Stukas. Après quelques succès initiaux qu’on mettra essentiellement sur le compte de l’effet de surprise, l’opération tournera à l’échec cuisant pour l’Allemagne et Hitler, qui abattra là en pure perte son dernier atout dans ce « coup de poker » ardennais.

Il n’empêche que l’engagement brutal d’un effectif allemand assez considérable a déjoué les prévisions des Alliés, qui voyaient la bête déjà morte depuis la rupture du front de Normandie. Côté allemand, la disposition de cette réserve offensive puise dans le dilemme stratégique mal résolu à l’Ouest face à la certitude d’un débarquement. On sait que Rommel plaidait pour la concentration des forces à proximité des côtes, prêtes à rejeter l’ennemi à la mer dès les premières heures du débarquement. Rommel était en effet convaincu que si les Alliés parvenaient à prendre pied et consolider des têtes de pont, ils deviendraient alors irrésistibles et ne pourraient plus être contenus. Von Rundstedt songeait au contraire que l’ennemi serait mieux battu et plus définitivement en rase campagne, là où l’armée Allemande pourrait tirer parti de sa supposée supériorité tactique. Hitler ne trancha pas fermement entre l’une et l’autre doctrine et « coupa la poire en deux » sans mesurer qu’à l’évidence, la demi-mesure scellait les espoirs (qui étaient déjà minces) des deux. Après l’échec de la carte « Rommel » en Normandie, la carte « Von Rundstedt » sera abattue à compter du 16 décembre 1944, sans plus de succès.

On peut tenir pour à peu près certain que « Final Blitzkrieg » sera disponible en pré-commande avant noël 2015. D’ors et déjà – c’est la tradition- Battlefront vous propose un compte-rendu de partie sur la Bêta du jeu. Le récit côté allemand (attaquant) est signé Baneman ; côté américain (défenseur) par Bil Hardenberger. Faisant office de chantilly sur le gâteau, un troisième récit « façon Bande Dessinée » flattera votre imagination et vos mirettes.

On ne se quittera pas sans un morceau substantiel avec ce qui tient lieu de « Preview » du jeu (par Chris_ND pour la V.O), quasi exhaustive sur son contenu.

Final Blitzkrieg – Cadre général

  • Combat Mission : Final Blitzkrieg est un jeu à part entière (et non une extension) qui couvre les derniers mois du Front Ouest. Final Blitzkrieg ne nécessite aucun autre titre de la série : il réunit la totalité du matériel engagé sur le Front Ouest (en fonction respectivement des types d’unités, de la région et de la période) ainsi que toutes les évolutions du moteur de jeu CMX2 réalisées à ce jour.
  • Le jeu couvre la période d’octobre 1944 à janvier 1945
  • Les régions représentées sont les Ardennes, la France, l’Allemagne, la Hollande, assortis des environnements et des visuels adaptés à chaque zone du conflit. Ainsi, par exemple, en passant de la région des Ardennes à l’Allemagne, les indications affichées sur les bâtiments, les panneaux de signalisation ect… passeront du français à l’allemand.
  • Un futur module étendra la période de jeu jusqu’à la fin de la guerre en mai 1945. Nous n’avons pas encore arrêté nos projets sur d’éventuels packs d’unités ou de campagnes.
  • Combat Mission : Final Blitzkrieg (CMFB) utilise la version 3.0 du moteur CMX2, la même que celle qu’utilise Combat Mission : Red Thunder et Combat Mission : Black Sea. Cela inclut certaines fonctionnalités nouvelles pour le front occidental (c.a.d. Non présentes dans Battle for Normandy) tels les mortiers pouvant faire feu depuis l’intérieur des halftracks, ou encore la possibilité d’embarquer les soldats sur les chars.

Nationalités et Formations

  • Dans le jeu de base, vous trouverez les branches d’armée suivantes : l’U.S Army, la Heer allemande, la Luftwaffe et les Waffen SS.
  • Toutes les formations ont été mises à jour afin de rendre compte des changements opérés durant les derniers mois du conflit; ces changements étaient importants, particulièrement dans le cas de l’Allemagne. Il y a également un assez grand nombre de corrections des Ordres de batailles, apportées à toutes les formations. La plupart seront appliquées à Combat Mission : Battle for Normandy via un prochain patch.
  • Les nouvelles formations américaines comprennent : les groupes de traînards, les batteries anti-aériennes, le pelotons de chars lance-flammes, les pelotons de chars de déminage (équipés de fléaux), les batteries de canons automoteurs, les groupes parachutistes de démolition ainsi que les batteries d’obusiers aéroportés.
  • Les nouvelles formations allemandes comprennent : les bataillons de Volksgrenadiers, les bataillons Gebirgsjäger (infanterie légère de montagne), les compagnies SS- Gebirgsjäger, les bataillons MG de forteresse, les bataillons panzer et panzergrenadier issus des panzer brigade, les bataillons panzer tardifs combinés, tels qu’on trouve en fin de conflit (qui associent Pz IV et Pz V, et même parfois des canons automoteurs et chasseurs de chars), les compagnies Flammpanzer, les compagnies Sturmpanzer et Sturmtiger.

Equipements et véhicules

  • Final Blitzkrieg inclut 130 véhicules, 24 armes lourdes (canons) et 32 armes d’infanterie différents.
  • On trouvera parmi les nouveaux véhicules américains : le M24 Chaffee, les chasseurs de chars M36 et M36B1, le Sherman « Easy Eight » M4A3E8, le Sherman Jumbo M4A3E2 avec ses variantes équipées d’un canon de 75 mm, 76 mm, ou d’un lance-flammes ; ainsi que des variantes tardives de divers modèles de Shermans.
  • Parmi les nouveaux véhicules à disposition de l’Allemagne : le PSW 234/3, le Flakpanzer 38(t), le Sturmtiger, Jagdtiger, Panther G mantelet-masque, le Hetzer lance-flammes et des variantes tardives de nombreux panzers, chasseurs de chars et canons automoteurs.
  • A cela, vous pouvez ajouter tous les véhicules inclus dans CMBN et ses modules/pack, ainsi que dans CMRT, lorsque leur présence se justifie sur le Front de l’Ouest à la période donnée.
  • Les véhicules arboreront automatiquement leurs livrées de camouflage hivernales dès lors que la date de l’engagement joué est janvier 1945 et que le paysage est enneigé. En décembre 1944, les véhicules peuvent également afficher leur camouflage si le « mod tag » [whitewash] est appliqué au scénario donné.

Contenu

  • Final Blitzkrieg sera livré avec quatre campagnes.
  • La campagne d’entraînement prendra place à la fin de décembre dans Lutrebois, situé juste au sud de Bastogne.
  • La campagne américaine mettra le joueur à la tête de l’ensemble du Combat Reserve Command (CCR) de la 4ème Division blindée, entre le 23 et le 26 décembre, alors qu’elle tente de briser l’encerclement de Bastogne en attaquant par le sud. Dirigez le char du Lt. Col Abrams (oui, il s’agit de CET Abrams là!), engagez la 5ème Division de Fallschirmjägers et la 26ème Division de Volksgrenadiers. Soyez de premier à tendre la main à la 101ème retranchée dans Bastogne, au terme de cette offensive blindée historique à travers Assenois.
  • Une seconde campagne américaine traitera de l’assaut sur la ville d’Aix-la-Chapelle. Le combat urbain sera à l’honneur !
  • La campagne allemande vous placera à la tête du fer de lance du Kampfgruppe Peiper durant son offensive sur la Meuse. Taillez votre route à travers Stavelot, Stoumont, et bien d’autres lieux historiques. Vous ferez face à de nombreux dilemmes entre la nécessité de faire vite, le besoin de reposer vos unités, et de vous ravitailler en carburant alors que vous tenterez de percer les lignes américaines avant d’être vous-même isolé et supplanté par la pression adverse.
  • Il y aura environ 24 scénarios indépendants (NOTE : ce nombre est susceptible de légèrement varier d’ici à la sortie du jeu). Ces scénarios comprennent, entre autres situations, les engagements directement liés à la Bataille des Ardennes, la campagne de Lorraine à l’Est de la France ainsi qu’une poignée de batailles en Hollande.
  • Le jeu incluera des Master Maps des lieux historiques suivants : Nord de Aix-la-Chapelle, Stoutmont – La Gleize – Cheneux, Stavelot, Noville, Kinkelt-Rocherath, Marnach, Meijel, Hofen-Rohren – les secteurs de Monschau, Lutrebois et St. Vith. Cette liste ne comprend pas les cartes historiques indépendantes qui sont plus petites.
  • Plus de 330 cartes pour les Batailles Rapides, dont les cartes de tous les lieux historiques mentionnés ci-dessus, et bien plus encore. Mark Ezra a particulièrement soigné son travail et vous propose ci-dessous un aperçu des changements concernant les Batailles Rapides (voir « Final Blitzkrieg injecte du botox dans les « Batailles Rapides »)

Cette entrée a été publiée dans Final Blitzkrieg, From Battlefront. Placez un signet sur le permalien.

21 Responses to Final Fantasy

  1. STEELPANTHER25 STEELPANTHER25 dit :

    Ca se présente bien cette affaire ! ? … vivement Noël … (j’apprécie particulièrement le fait que la Lorraine ne soit pas oubliée, ça peut donner lieu à la création de bons scénar bien de chez nous)

  2. Li-An dit :

    Tu as reçu mon mail « FTP », Carlos ?

  3. Emil Emil dit :

    ça bouge ça bouge –

    et je me dis que je devrais en être !!!
    Si un joueur motivé veut me remettre le pied à l’étrier en jouant une partie avec moi, ce serait super cool
    CMBN + MG
    CMRT

    je ne sais pas si j’ai les tous derniers packs pour jouer … perdu le fil .

    A bientôt

  4. Carlos Carlos dit :

    2H et 30 minutes de ChrisND qui joue avec la Beta de Final Blitzkrieg:

  5. Carlos Carlos dit :

    A ceux qui s’inquiéteraient d’être victimes d’une incapacité subite à correctement lire leur calendrier, je les rassure 😀

    Nous sommes bien le 20 février, et Combat Mission: Final Blitzkrieg annoncé pour fin janvier n’est pas encore sorti. 🙂
    Battlefront donne actuellement les derniers coups de pinceau à une nouvelle version de son site (incluant son nouveau magasin en ligne pour le coup). Cet achèvement est le préalable à la sortie de Final Blitzkrieg, en partie j’imagine pour des questions techniques liées à la gestion du magasin en ligne.

    Du coup, il y a fort à parier qu’au moment où vous trouverez Battlefront.com paré de nouveaux habits, il y ait également une news dévolue à CMFB.

  6. Emil Emil dit :

    Ok cool ..
    Bon vais ptet investir du coup – envie de m’y remettre

    A+

  7. Carlos Carlos dit :

    Le magasin en ligne de Battlefront est indisponible depuis cet après-midi.

    On peut y lire:

    Our Online Store is down for brief maintenance.
    We apologize for this inconvenience and we do appreciate your business, so please try again later today.

    …une courte opération de maintenance qui doit présager la sortie imminente (du moins la pré-commande) de Final Blitzkrieg. C’est une question d’heures à présent 🙂

  8. Carlos Carlos dit :

    Yep, fausse alerte. Certains y ont cru dur comme fer et moi aussi. 🙂
    Après, il est probable que plutôt qu’une opération de maintenance visant à corriger un souci, il s’agisse en réalité d’opérations de tests du nouveau Store (à venir).

    Reste une rumeur d’ouverture des précommandes avant la fin de semaine. On sera vite fixé.

  9. Carlos Carlos dit :

    Ayé, Combat Mission: Final Blitzkrieg est bien dans le magasin de Battlefront 🙂
    (dispo en précommande hein)

    55 Dollars avec la réduc’ de 10 dollars pour avoir précommandé…ce qui inclut le téléchargement et l’envoi par la poste du produit (pour l’amérique hein)

  10. STEELPANTHER25 STEELPANTHER25 dit :

    Je ne comprend pas bien cette précommande ! ?
    Si je veux bénéficier des 10 $ de réduc, je précommande mais comme je suis en France et comme je m’en fous du CD et autres livrets, aurai-je droit qu’au téléchargement ou faudra-t-il en plus que je paye le supplément envoi par la poste et éventuellement surtaxe douanière ? …

  11. Carlos Carlos dit :

    Si je veux bénéficier des 10 $ de réduc, je précommande mais comme je suis en France et comme je m’en fous du CD et autres livrets, aurai-je droit qu’au téléchargement ou faudra-t-il en plus que je paye le supplément envoi par la poste et éventuellement surtaxe douanière ? …

    Dans ta situation, il ne faut pas précommander.

    Je reprends là le dilemme soulevé dans le billet « Transatlantique » (c’était à l’occasion de la sortie de Gustav Line) et qui se répète selon les mêmes termes à chaque sortie, et chaque occasion de précommande.

    La précommande est à ignorer si on est un consommateur Européen qui tient à obtenir le jeu à moindre coût, et si on ne tient pas particulièrement à avoir en main le produit sous format physique (DVD + manuels, de ce type là)

    Car la précommande n’inclut QUE l’option « téléchargement + envoi par la poste du produit », ce qui implique AUTOMATIQUEMENT pour le consommateur européen un surcoût de 27 Euros de frais d’envoi (je passe sur la possibilité théorique d’un surcoût supplémentaire à la douane, risque infinitésimal pour une commande individuelle)

    La précommande ne comprends pas la formule « téléchargement seulement », qui pour le coup ferait gagner 10 dollars au bout du compte.

    Donc 65 $ – 10$ + 27 $ = 82 dollars…. ce qui est évidemment supérieur aux 65 dollars du jeu qui sera demandé pour les européens qui téléchargeront sans avoir précommandé.

    Pour un Français, la précommande n’est donc pertinente que si vous tenez absolument au DVD et livret papier… en étant prêts à débourser 82 dollars pour cela.
    A noter que précommandeur ou pas, chacun aura le jeu en même temps (je parle de la version dématérialisée, la version physique arrivant plus tard selon les délais de la poste). les premiers n’ont donc aucun avantage de délai sur les seconds)

    (dernier infime avantage de la précommande, vous êtes prévenus par mail dès la minute de la mise à disposition du jeu, ce qui fait que vous vous trouvez généralement les premiers à le télécharger avec un bon débit. Toutefois, c’est un avantage qui n’a rien d’exclusif. Quelqu’un qui n’a pas précommandé mais est mis au courant par un tiers de la mise à disposition du jeu peut le télécharger aussi vite que les précommandeurs…c’est donc un simple avantage en terme d’information)

  12. STEELPANTHER25 STEELPANTHER25 dit :

    Merci, c’est plus-bien clair ! J’attendrai donc … quoiqu’il me reste à éclaicir cette histoire de Windows (7, 8 ou 10 mais pas XP ?) …

  13. Carlos Carlos dit :

    quoiqu’il me reste à éclaicir cette histoire de Windows (7, 8 ou 10 mais pas XP ?) …

    Pour moi, il n’est guère de mystère. J’extrais la première ligne de la configuration minimale requise:

    System Requirements MINIMUM:
    Operating System: Win7/Win8

    A priori, le jeu n’est pas (ou mal) supporté sous XP.

    (En même temps XP c’était bien… mais bon…)

  14. STEELPANTHER25 STEELPANTHER25 dit :

    C’est bien en lisant les config requises que j’ai eu un doute. Je crains que je vais devoir me contenter de FI-GL pendant un certain temps.
    Les deux derniers ordi que j’ai acheté (il y a qques années déjà) étaient sous Vista. Je les ai rapidement passés sous XP plus simple et plus stable à mon goût, et moins gourmand en ressources aussi !

  15. mikinthemist mikinthemist dit :

    Si FI marche bien sur ton XP, je pense que FB marchera tout aussi bien. En effet ça m’étonnerait qu’il y ait de telles différences entre les deux jeux qui expliqueraient que cela ne fonctionne plus sur XP.

    Après, garder XP sur un vieil ordi me semble une bonne idée, mais sur un neuf tu optimises pas ! XP est sorti en 2001, sa commercialisation est arrêtée depuis 2008 et y’a plus de support depuis 2014. Alors c’est vrai que c’était un bon système et qu’on y prend ses habitudes, mais je ne te saurai que te conseiller de passer sur une version plus récente.
    Pourquoi pas ré-install Vista sur un de tes ordi et passer à 10 ensuite. Franchement il est pas mal. Je ne l’utilise pas perso, je suis toujours sur 7 mais ma copine l’a et bon ça marche pas mal, faut juste s’habituer à l’interface, ce qui ne prend pas tant de temps.

  16. Carlos Carlos dit :

    je suis toujours sur 7 mais ma copine l’a et bon ça marche pas mal, faut juste s’habituer à l’interface, ce qui ne prend pas tant de temps.

    Tu devrais vraiment faire le saut de Windows 7 à Windows 10 (gratuitement)… si j’étais déjà assez conquis par Windows 7, il y a un vrai gain de performance dans les jeux (au moins Fallout :D) avec Win 10.
    En tous cas, pour avoir tenté l’aventure Fallout 4 avec un PC très sensiblement sous la configuration minimale, j’ai d’abord encaissé la gifle logique avec Windows 7 où je passais allègrement de 40 images/sec à moins de 5 images/sec sans crier gare, lorsque ce n’était pas des freezes purs et simples de plusieurs dizaines de secondes. Injouable.
    Le miracle est venu lors du passage à Windows 10, sans aucune modification matérielle, qui me permet à présent de jouer tranquille avec un framerate qui navigue entre 30 et 50 images/sec sans à-coups…… LE JOUR ET LA NUIT ! ABRACADABRANT !

    Si FI marche bien sur ton XP, je pense que FB marchera tout aussi bien. En effet ça m’étonnerait qu’il y ait de telles différences entre les deux jeux qui expliqueraient que cela ne fonctionne plus sur XP.

    Je pense que Battlefront a surtout ignoré XP dans la phase de test sur diverses configurations. Le développement d’un jeu implique qu’il soit testé sur plusieurs configurations matérielles et logicielles pour voir s’il tourne correctement et corriger les éventuelles incompatibilités. Il me semble juste que désormais, le jeu ne soit plus testé sur XP lors de la phase de développement. S’il est donc probable qu’il tourne, ça n’est nullement garanti car non testé.

    • RouquinMalin RouquinMalin dit :

      Vraiment le jour et la nuit en passant de win 7 à win 10?
      J’hésite à le faire de peur de me retrouver avec un pb quelconque car je suis un cancre en informatique, mon pc date de 2010 et je n’ai pas sauvegarde (même windows) si je dois tout formater…

  17. Carlos Carlos dit :

    Vraiment le jour et la nuit en passant de win 7 à win 10?

    Avec Fallout 4, oui, incontestablement. C’en est juste pas croyable (j’ai pourtant par exemple la moitié de la mémoire vive de la config minimale). Je joue évidemment avec des options graphiques basses (c’est tout de même joli) mais dans de bonnes conditions, et un framerate à peu près constant.
    Mon expérience/mes tests de performance ne vont pas plus loin. Je ne peux par exemple pas te jurer que tu obtiendras un gain sur Combat Mission (j’y jouais dans des conditions correctes -sauf partie énorme-, c’est toujours le cas)

    Pour ma part, l’upgrade de Windows 7 à Windows 10 s’est fait absolument sans anicroche, et bien évidemment sans perte de dossier/programmes/fichiers.
    Question ergonomie, Windows 10 ressemble beaucoup au 7, avec un zeste de Windows 8 (l’interface calibrée pour smartphones et autres tablettes est toujours accessible si on le souhaite)

    Pour info, mon PC est une bonne config de 2008, avec changement de carte graphique en 2011 ou 2012. Autant dire qu’il commence quand même nettement à cracher ses boyaux en compagnie des jeux les plus exigeants, mais je trouve qu’il tient encore bien la route pour ses 8 ans d’âge (une éternité informatique quoi)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *