Une Nouvelle Aube se Lève…

soldat américain sommeil combat missionVoilà maintenant presque 100 jours qui se sont écoulés depuis le point final de « Bataille pour Borgo Cascino » et donc autant de temps, jusqu’à aujourd’hui, sans récit de partie inédit sur CombatMission.fr.

Remarquez au passage que cette valeur temporelle est entrée dans l’Histoire, qui a retenu cette durée symbolique pour mesurer l’espace entre l’Envol de l’Aigle depuis les pics d’un obscur îlot italien et le piétinement d’un nain, 987 km plus loin quelque part en Wallonie. Près de 1000 km représentent déjà une belle performance lorsqu’on a les genoux qui rasent le sol. Pour vous figurer la chose, cela représente environ 6580 fois le tour de Fort Boyard à petites foulées et c’est sans commune mesure avec le simple saut de puce qui séparent les deux pieds-à-terre neuilléens des Sarkozy et Bettencourt. Dans ce dernier cas, nous sommes bien loin de l’épopée de la Traversée de Paris avec valise. Je me demande même si ça vaut le coup d’en poser les roulettes sur le macadam.

Bref, un Récit de Partie un peu particulier pour cette fois, dont la forme tire sa source d’une volonté constante de rendre accessible Combat Mission et de faciliter l’escalade de sa courbe d’apprentissage réputée abrupte.

Il n’a pas fallu davantage qu’un joueur débutant qui souhaitait la réponse à ses questions « en cours de jeu » pour décider d’un AAR « bavard » qui se lise à différents degrés. Le premier ne fait que relater classiquement les faits tandis que le second, plus précis, se propose de mettre en perspective les actions et les enjeux avec considérations techniques à la clef. Afin de convenir à tous types de lecteurs, j’ai visuellement distingué les deux niveaux en mettant le second en texte italique. Ces différents paragraphes prêtent volontiers -je l’espère- à polémique et à discussion entre personnes désireuses de partager leurs « trucs et astuces » ou de s’élever à des échanges de points de vue tactiques.

Je souhaite donc qu’on « refasse le match » au fur et à mesure de la publication, au moins entre Logarou (mon adversaire) et moi afin d’approfondir certains aspects qui demeureraient encore opaques.

IMF chief Dominique Strauss-Kahn appears in Manhattan Criminal Court during his arraignment in New YorkLe scénario choisi : « It’s a New Dawn » pour Battle for Normandy fût parfait pour notre dessein. Petit et bien construit, il était prometteur d’un combat à la fois dense et facile à narrer. Étonnamment, je n’avais jamais auparavant joué en multi cet engagement qui figure pourtant parmi les incontournables pour une agréable « mise en jambe ».

Une nouvelle aube lugubre se lève près d’Airel, théâtre d’une lutte sanglante entre chien et loup.

Dernier ajout – Déploiement et 5 premiers tours du récit de partie didactique « Une nouvelle aube se lève ».

Cette entrée a été publiée dans Battle for Normandy, Récits de parties. Placez un signet sur le permalien.

6 Responses to Une Nouvelle Aube se Lève…

  1. actionjoe dit :

    Bravo Carlos, c’est de mon point de vue un des meilleurs AAR. Par rapport aux autres que tu as déjà fait, je trouve celui là plus interressant, tu y livres plein de conseil tactiques et stratégiques dans un style plus épuré. Merci de la part de tous les joueurs de CMX2.

  2. Carlos Carlos dit :

    Sympa ce genre de retour de ta part Actionjoe 🙂

    Non pas pour le compliment en tant que tel (qui fait toujours plaisir, mais à part le mettre dans un bocal et le laisser faner, je ne vois pas bien à quoi il peut me servir) mais surtout pour exprimer ta préférence (en l’occurrence des AAR plus informatifs et moins « froufrouteux »).

    L’audience plutôt bonne aujourd’hui semble indiquer que ton avis est partagé par un certain nombre (disons au moins indiquer que les AAR intéressent). Le blog, sur cette lancée, est en passe de battre son record d’affluence journalier. Wahou ! Serpentins et Cotillons ! Ramené à ce qui est comparable, on doit grosso-modo être entre le nombre de visiteurs/jours de L’Amicale des boulistes de Montcuq et celui du site officiel de Douchka. Et encore, je ne suis pas sûr de ne pas faire injure à ces sites en disant ça 🙂

    Sans feedback comme le tien, je suis bien obligé de naviguer « à vue » et de manier le gouvernail selon les points de repère suivants:
    1 – Mettre sur le site ce qui me plait selon l’humeur (et ça, ce sera toujours numéro 1 :D)
    2 – Travailler sur ce que sait utile aux lecteurs, parce qu’ils ont manifesté de l’intérêt.
    3 – Mettre sur le site ce qui me semble utile au lecteur, parce qu’il faut bien tenter d’imaginer lorsqu’on ignore.

    L’idée est qu’avoir des éléments concrets pour étayer le 2) m’empêche d’avoir trop souvent recours au 3)

    Le tout avec un style et ton qui soient attractifs, sans répudier mes lubbies imbéciles (ceux qui sont attentifs auront pu sans doute remarquer que ces dernières semaines j’ai tenté « un peu plus sobre », pour voir).
    Je conçois bien que le fait que quelque chose m’amuse ne garantit en rien que d’autres y trouvent aussi leur compte. Je suis du genre me plier en deux lorsque quelqu’un parvient à sortir des bouts de banane pas les narines…j’admets que ce soit parfois un peu « particulier ».

    Bref, en plus de ta remarque qualitative, je constate aux pages vues que ce qui semble stimuler le plus d’intérêt est constitué d’une part par la traduction des règles, et d’autre part par les AAR…on va donc essayer de mettre « un peu plus de ça » à l’avenir.

  3. actionjoe dit :

    Je ne sais pas si tu pourras toujours mettre toujours plus de conseil de jeu car je ne connais pas l’étendu de ton savoir sur le jeu même si je sais que tu es sixiéme au ladder. J’en ai lu des AAR, même fait par de trés bons joueurs mais le rédacteur évite en général de donner ses trucs de pro pour ne décrire la partie que de façon narrative comme dans un roman d’action ou un film de guerre. C’est distrayant mais on attends aussi d’apprendre notamment des trucs pour arriver à comprendre comment ce champion arrive à te mettre une raclée à chaque fois. je comprends d’un autre côté la mentalité du champion narrateur qui n’a pas envie de dispenser à tout le monde les feintes et tout le savoir qu’il a si mis si longtemps à acquérir et qu’il souhaite conserver comme un trésor de guerre. Là tu donnes tes conseils sans rien en attendre en retour, c’est un vrai acte de générosité.

  4. Carlos Carlos dit :

    Ce que tu dis touche à un paquet de choses intéressantes. 🙂

    D’abord, relativisons ma faussement flatteuse 6ème place au ladder : elle ne résulte que de 2 victoires…sur deux parties enregistrées. Il y a statistiquement plus significatif ! Si j’y incluais les quelques dizaines de parties en PBEM sur CMX2, je pourrais certes me vanter d’un assez bon ratio, dont une bonne proportion repose sur des parties menées contre de parfaits débutants. Là aussi, il y a donc matière à relativiser.
    Bon joueur ? Je me refuse à en être juge; je revendique tout juste -et sans prétention- le statut de « joueur expérimenté » qui est un qualificatif qu’on peut décerner à tout joueur qui dispose d’une abondante « collection » d’expérience passées à laquelle il peut se référer pour analyser, décider, et mettre en oeuvre des actions.

    A ce titre et parce j’ai tendance à être curieux vis à vis des mécanismes de jeu, « l’étendue de mon savoir sur le jeu » peut être considérée comme assez vaste…ou encore « en construction permanente ».

    Prenons un exemple technique concret qui fera le lien entre « savoir » et « trucs de pros ».

    Avec en main un mortier de 60 mm, Je sais lui trouver une ligne de vue « limite » qui le préserve au maximum de la détection; je sais juger quelle cible sera probablement la plus vulnérable à ses obus; je sais évidement le mettre en batterie, ordonner un tir, et même à quoi m’attendre en terme de délai avant un tir soutenu. On peut ajouter à cette liste d’autres détails soufflés par l’expérience qui me permettent d’anticiper le résultat probable de mon action.

    Mais il existe à côté des questions cruciales auxquelles on ne peut pas apporter de réponses absolues valables tout le temps. Ce sont ces questions auxquelles je tente en permanence de répondre avec pertinence en fonction de la situation. La première est tout bêtement « Pourquoi faire feu avec ce mortier ? »
    A quel moment prendre la décision ? Sur quelle cible…et pourquoi faire ? Comment conjuguer l’action de mon mortier utilement avec celle de toutes mes autres unités ?

    On touche là non plus à la « maîtrise technique » mais à « l’intelligence du jeu »; « l’intelligence tactique » pour renvoyer au vocabulaire de la simulation de combat.

    Je crois qu’on n’acquiert cette composante là qu’en jouant (en plus de l’apprentissage de la « tactique militaire), et en se mettant en capacité d’engranger les enseignements de ses réussites et ses échecs (car l’expérience en tant que telle n’est rien si on ne l’engrange pas)

    Pour en revenir à l’AAR informatif, je pense qu’on ne pourra jamais aller au delà de ce qu’est une recette de cuisine: elle montre, elle enseigne, elle informe, mais elle ne vous évitera probablement pas de faire un plat dégueulasse à votre première tentative de la reproduire, même en ayant scrupuleusement respecté les proportions.

    Pour ma part, je conçois comme intéressant que tout le monde puisse être à égalité en termes purement techniques. quel intérêt de gagner face à quelqu’un qui ne sait pas « mettre en batterie », ignore les usages de la commande « se cacher », ne connait pas les spécificité de chaque allure de mouvement ou encore est incapable d’ordonner correctement un tir d’artillerie ?
    Pour ces choses basiques et même pour des choses plus pointues mais exclusivement techniques, quel intérêt à ne pas partager ?

    Le reste, le plus difficile à transmettre (et que je ne prétends pas avoir entre les mains), ce qui fait « l’intelligence de jeu » sera in fine ce qui fera la différence. Et c’est là qu’est l’intérêt.

    Pour ce qui est des « conseils » donnés dans mon AAR, j’y voyais davantage une matière à discuter que du petit lait à boire béat. En somme, je dis « je fais ainsi et voilà pourquoi je fais ainsi » sans nullement prétendre avoir la science infuse. S’il est des conseils je crois non discutables, il y en a sûrement d’autres qui mériteraient un « Ah non Carlos, je pense que sur ce coup tu t’es planté: si par exemple tu avais ordonné ça à la place de….blabla…parce que blabla »« …et c’est précisément ce genre de discussion/partage que j’attends de cet AAR.

    J’ai aussi à apprendre, et j’espère les interventions de ceux qui « savent le mieux » !

    🙂

  5. StuG dit :

    Tu peux nous en dire plus sur le mortier ?

  6. Carlos Carlos dit :

    Salut StuG, Bienvenu à bord. Remarque qu’on s’est croisé par ici avant de se recroiser par là 😀

    Si tu pouvais préciser ta question pour le coup, ça m’aiderait à me remettre dans le contexte. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *